Breaking News
Accueil / Jeux vidéo / Critiques jeux video / Zone of the Enders

Zone of the Enders

Le futur. Pour bon nombre d’entre nous, il représente l’espoir et la technologie évoluant ; tandis que pour d’autres, il ne présage qu’un prélude au désastre et aux ravages de l’homme, sans se soucier des frontières et des souffrances causées autour d’eux. Et c’est dans un sombre futur comme craignent les hommes que se trouvent les jeux dont nous allons parler aujourd’hui.

zoe-hd102912headerjpgmms6s

Fiche Technique

– Type : Action

– Développeur : Konami CE Japon

– Editeur : Konami

– Univers : Futuriste

– Sorties :

     PS2 – Zone of the Enders : 26 Mars 2001 (1er Mars 2001 au Japon)

     GBA – The Fist of Mars : 7 Juin 2002 (27 Septembre 2001 au Japon)

     PS2 – Zone of the Enders 2, Second Runner : 26 Septembre 2003 (13 Février 2003 au Japon)

maxresdefault (1)

A la frontière de notre système, une ombre plane sur Jupiter…

Au XXIIème siècle, une découverte va bouleverser l’avenir de l’humanité alors que l’exploration spatiale émerge. Sur l’un des lointains satellites de Jupiter nommé Callisto, les hommes ont bravé la surface gelée pour découvrir un nouveau minerai appelé Metatron. Avec l’aide de ce dernier, l’humanité put faire grandement progresser son programme spatial et développer des colonies autour et sur Mars, ainsi qu’autour de Jupiter ainsi que les LEV ou  « Laborious Extra-orbital Vehicule » afin de les aider dans l’industrie, l’exploitation minière ou comme armures de combat.

zoehd_09

Fort de sa découverte, le gouvernement terrien imposa des lois et restrictions aux habitants des colonies spatiales qui, au fil des années, devinrent de plus en plus rudes pour ces « Enders » (les Enders sont les résidents des colonies) et provoquèrent l’apparition d’indépendantistes souhaitant s’imposer contre la Terre. Les actions qu’entrainèrent ces factions dont Bahram, l’armée indépendante de Mars, était le fer de lance, entraînait toujours plus de violents conflits ainsi que des répressions sanglantes de la part de la Terre.

zote.hd.02.lg

Pourtant, au milieu de ces conflits, Bahram et le NUT (“Nureidum Universal Technology”) développèrent en secret, deux Orbital Frame sur la colonie d’Antilla, proche de Jupiter. Ces robots de combats étaient issus de technologies expérimentales dont l’exploitation de l’essence du Metatron et son énergie colossale en faisait des armes capables de surclasser toute arme terrestre. Seulement, ayant appris leur création, les Nations Unies décidèrent d’annexer la colonie d’Antilla et après plusieurs mois de « calme » sur celle-ci, l’armée de Bahram, prête à tout pour récupérer les deux machines, lança un assaut massif.

maxresdefault (4)

C’est au coeur de cet assaut que le jeune Leo Stenbuck, fuyant les combats, va découvrir l’un des deux Orbital Frame nommé Jehuty. Utilisant sa puissance pour sauver celle qu’il aime, il va être entrainé dans ce conflit …

zote.hd.03a.lg

A bord de Jehuty, il est temps de sortir les armes.

Beaucoup de personnes ne connaissent pas Zone of the Enders (ou Z.O.E) et pourtant, elles sont extrêmement nombreuses à connaître son créateur : Hideo Kojima (le père de Metal Gear).

zote.hd.04a.lg

Respectant de nombreux codes de la série qui a fait son succès, Kojima créa un jeu basé cette fois-ci sur l’action nerveuse et les combats rapides (High Speed Robot Action) et vous met aux commandes du Jehuty, une arme de guerre à forme humaine mais taille Gundam.

pic2

Au fil de votre progression dans l’histoire, vous allez progresser dans de nombreux niveaux dans lesquels se trouvent armes, améliorations, mais surtout des ennemis volant seuls ou en bataillons. Mais chaque map aura également un objectif à accomplir pour faire progresser l’histoire, ou débloquer des éléments bonus : clean la zone, sauver des civils ou protéger un quartier résidentiel, protéger des alliés au cours des combats voire affronter des boss tous impressionnants et basés sur un style de combat dont vous devrez percer les secrets pour le vaincre.

maxresdefault (3)

La grande force du jeu réside principalement dans son gameplay. Votre Orbital Frame est extrêmement maniable et exploite les deux sticks afin de la faire évoluer dans les zones et leur espace aérien, et l’évolution au milieu des hordes d’ennemis et des explosions ne perturbent pas la fluidité du jeu. Malgré le petit nombre d’ennemis différents et les armes peu nombreuses, il va falloir utiliser tout votre arsenal dans chaque niveau pour triompher.

ZONE_OF_THE_ENDERS_HD_COLLECTION_1

Un autre côté qui fait la force des jeux de Kojima sont les scénarios. Toujours bien ficelés, nous allons nous retrouver tout d’abord aux commandes de Leo Stenbuck, un jeune garçon pacifique qui cherchera toujours à sauver et protéger plutôt qu’à tuer, qui va se retrouver malgré lui entraîné dans un conflit qu’il ne souhaite pas. Secondé par ADA, une intelligence artificielle qui va progressivement passer de l’incompréhension de son jeune Runner (les pilotes d’Orbital Frame) à un grand respect pour sa noblesse de coeur. Dans le second opus, c’est au tour de Dingo Egrett, mineur sur Callisto, de prendre les commandes du Jehuty alors que le satellite est attaqué par l’armée de Bahram. Comment ce dernier est-il arrivé sur cette planète ? Nul ne le sait. Mais ce que sait Dingo, c’est que ses amis mineurs sont en danger et qu’il va devoir affronter Bahram et le conduire dans une suite de combats dont la sauvegarde de l’humanité et de la galaxie sont en jeu.

maxresdefault (2)

La guerre est déclarée, mais après l’avis de Castile.

Zone of the Enders, une perle que tout connaisseur de la saga Metal Gear se doit de connaître (et espérer un troisième opus, même si les événements de Konami avec Kojima ont perturbé la création, mais soit …).

Comme dit plus haut, l’histoire et la vélocité du gameplay font toute l’expérience Z.O.E, et combattre des hordes d’ennemis au travers d’une histoire riche en rebondissements (et joliment narrée dans ces cinématiques en cell-Shading (premier) ou animées (second)) donne cette matière exploitable au soft.

Malgré quelques répétitivités dans le premier opus (et un style de jeu tactics dans l’épisode GBA), les deux jeux s’imbriquent parfaitement et narrent une histoire en béton. Ajoutez à cela le fait d’avoir une variation des niveaux et des défis dans le second opus (traverser un champ de mines, affronter des hordes en protégeant une armée d’invasion, détruire une flotte de vaisseaux de guerre avec un canon géant (le Vector Canon…) et vous obtenez le cocktail explosif pour un pur jeu d’action à grande vitesse.

Jehuty et Anubis , quel terrible secret cachent ces deux Orbital Frame?

anubis-zone-of-enders-1

Voir aussi

Devil May Cry 5

Après avoir rationné ses munitions et couteaux avec Resident Evil 2, on plonge dans une …