Breaking News

WRC 8

Avec le souvenir d’un WRC 7 convainquant, Kylotonn était attendu au tournant pour WRC 8, les accros souhaitant forcément davantage qu’une simple mise à jour des écuries.

Licence VIII

Néanmoins, l’on retrouve bel & bien la remise à neuf du panel de la FIA en premier lieu. WRC 8 rassemble ainsi les marques, pilotes, véhicules, accessoires, circuits… officiel(le)s. Les féru(e)s de la discipline seront par conséquent ravi(e)s. On y retrouve tout ou presque. On imagine qu’il y a bien des détails non présents, mais on ne les connait pas. A priori donc, tout ce qui est là est plus que suffisant. Permettant d’incarner qui l’on désire, de personnaliser sa voiture, de progresser dans la hiérarchie via les réelles compétitions… Tant seul(e), qu’en multi. Concernant ce dernier, notamment au travers d’affrontements en écran partagé. Un atout que l’on apprécie toujours.

Cependant si l’on n’y connait rien, seulement plus ou moins vaguement ou que l’on s’en fiche que le jeu détienne des licences ou non, l’on aura droit à un réalisme nous apportant un plaisir similaire. Entre les réglages profonds & crédibles. Ou encore les échelons à gravir finement retranscrits par rapport à la réalité. Voire la reproduction des pistes qui savent nous défier comme il se doit. Évidemment l’on n’aura moins, voire pas du tout d’affect par rapport aux noms, aux marques… Et justement le studio réussit son coup, puisque même quand l’on n’est pas attaché(e) aux licences, l’on retrouve une véritable profondeur sur chaque point. Et donc un vrai intérêt & non un basique produit dérivé.

Sport mécanique d’équipe

Parmi les modes de WRC 8, la carrière aura de quoi nous tenir en haleine en solo. On aura ainsi l’occasion de grimper les paliers, du JWRC, jusqu’au WRC, en transitant par le WRC 2, en passant d’écurie privée à une d’usine. Nos performances susciteront l’intérêt des équipes et l’on pourra de cette manière décider de franchir le pas, rouler pour qui l’on désirera parmi les propositions… Ce qui fera monter le niveau pour nous pilote. La différence s’avérant flagrante entre les catégories, ce qui rend d’autant plus intéressante l’aventure dans cette discipline.

Mais l’on sera loin de s’arrêter au basique enchainement de courses, d’une compétition à l’autre. Puisqu’au-delà de cet aspect, l’on pourra gérer tout l’encadrement. Amalgamant le genre course, à celui d’une gestion très poussée. Tout d’abord, il s’agira d’établir au mieux son calendrier. Car en parallèle au championnat obligatoire, l’on devra combler les autres semaines. Ce qui pourra nous permettre d’évoluer ou encore de remporter davantage d’argent.

Toutefois, il pourra y avoir de la casse. Si bien qu’il s’avèrera indispensable d’alterner certains types d’activités. Entre des circuits plus ou moins dantesques, spécifiquement par la présence d’un programme dédié aux conditions extrêmes. Ou bien des essais plus tranquilles si on le désire. Mais l’on pourra aussi tout à fait privilégier des réparations, qui douilleront au niveau du porte-monnaie. Sans oublier le repos que l’on aura l’opportunité de prendre.

Un menu à concevoir à sa guise, qui offre déjà un panel varié. Celui-ci s’intègre pleinement dans la partie managériale de WRC 8, puisque l’on devra en gérer les coûts. Argent à remporter via sa réussite, qui bénéficiera de davantage de chances si l’on s’entoure de personnes idoines. Notamment une pour s’occuper de la direction financière, indispensable pour gagner plus de sous et par conséquent être plus à l’aise dans la planification de son emploi du temps. Et surtout, bénéficier de moyens suffisant pour rafistoler son engin. Ce dernier qui aura besoin que l’on engage des mécanos.

Cependant, il n’y a pas que la machine & le pilote dans la vie, les éléments climatiques influent tout autant sur le résultat. Il faudra recruter un météorologue, pour analyser le temps à venir. Ce dernier qui peut évoluer au sein d’un même évènement. On devra donc réfléchir en amont, afin de choisir la personnalisation adéquate. Prenez des pneus pour de l’asphalte sèche, alors que vous savez qu’il pleuvra tout du long sur une piste terreuse et bonjour les dégâts.

Météo à la carte

Les changements climatiques s’avèrent une spécificité forte de WRC 8. Si un même défi peut déjà comporter plusieurs genres de routes, les variations météorologiques les font évoluer en temps réel. Ce qui permet de ne jamais se reposer sur ses lauriers. Cela se ressent également visuellement, où la quasi quinzaine de pays traversés, avec des environnements différents les uns des autres, en profite pour se renouveler sur le terrain. Lui-même impacté & qui peut ainsi nous engluer, nous faire glisser… Offrant une simulation encore plus riche, avec la possibilité de régler son bolide dans les moindres détails, de manière crédible.

Que les néophytes du rallye ne fuient pas pour autant. WRC 8 ne cherche pas à se fermer & il est donc tout à fait possible de l’adapter à ses capacités. Et de progressivement retirer les assistances si vous le souhaitez.

Ouvert aussi bien à quiconque veut s’amuser sans devoir tout fignoler, qu’aux expert(e)s grâce à sa dimension réaliste hyper soignée, WRC 8 profite d’une profondeur accrue via sa météo évolutive. On doit ainsi constamment s’adapter, y compris en amont en choisissant les bons accessoires. N’omettons pas le mode carrière, très détaillé, qui donne envie de perdurer en solo. Au-delà de l’entrainement qu’il délivre en vue de courses acharnées à plusieurs.

Inod

Développeur : Kylotonn (KT Racing)
Éditeur : Bigben Interactive
Genre : Course
Supports : PlayStation 4, Xbox One, PC
et Nintendo Switch (novembre)

Voir aussi

Alfred Premium, le récit documentaire original est disponible

“Alfred Premium” est un récit documentaire à la forme bien particulière. Coproduit par ARTE France …