Breaking News
Accueil / Animes / Wonderland, le Royaume sans pluie. Une ode à la nature.

Wonderland, le Royaume sans pluie. Une ode à la nature.

Connu pour des œuvres telles que Doraemon, un été avec Coo ou même Colorfull (dont une petite référence se cache dans ce nouveau film), Keiichi Hara revient dans nos salles cet été à partir d’aujourd’hui avec Wonderland, le Royaume sans pluie. Sorti en salle en avril 2019 au Japon, ce dernier nous offre une histoire provenant du roman pour enfant “L’étrange voyage depuis la cave” de Sashiko Kashiwaba. Annonçant une sortie dans très peu de salles en France, il est aujourd’hui rassurant de le voir dans de nombreux cinémas et en VO. Mais le voyage vaut-il la peine d’être vécu ?

Voyage dans ce monde perdant ses couleurs :

Wonderland, le Royaume sans Pluie

Alors qu’elle doit se rendre en cours, Akane, une jeune fille manquant de confiance en elle, décide de profiter d’une journée de repos par un mensonge. En contrepartie de ce dernier, elle devra rendre visite à sa tante Chii afin d’aller récupérer son cadeau d’anniversaire. A contrecœur, Akane se rendra à la boutique de son exubérante tante et, alors que cette dernière cherche le cadeau dans son magasin d’antiquité, Akane va, par curiosité, poser sa main dans une empreinte sur une étrange roche, déclenchant ainsi l’arrivée d’un Alchimiste dans le magasin.

Wonderland, le Royaume sans Pluie

Se présentant sous le nom d’Hippocrate, ce dernier invite Akane et sa tante dans son monde en passant par la cave du magasin. Contraint par sa tante passionnée par les voyages, Akane va accepter de suivre Hippocrate et comprendre pourquoi ce dernier la nomme “la déesse du vent vert”.

Wonderland, le Royaume sans Pluie

En arrivant dans ce monde coloré et après une confrontation avec un étrange char conduit par Zan Gu ainsi qu’un oiseau géant et des moutons, nos amis vont découvrir la réalité qui se cache derrière cette invitation. Le royaume est en péril par la faute d’une sécheresse et perd de ses couleurs et seule la famille royale peut inverser le processus en faisant tomber la pluie. Malheureusement, le prince a disparu à la mort de ses parents et seule la déesse du vent vert est capable d’aider le royaume en danger.

Wonderland, le Royaume sans Pluie

Une ode à la nature :

Wonderland, le Royaume sans pluie saura-t-il nous émerveiller? Tout dépend du public que vous êtes devant un film d’animation car durant les deux heures, il démontrera bien qu’il est l’adaptation de livre pour enfants. Le scénario ressemble beaucoup à un conte de fée (comme l’oeuvre de Lewis Carroll) avec des rebondissements, un monde à sauver, un prince à aider, le gentil magicien (remplacé par un alchimiste), les personnes perdues dans un monde qu’elles ne connaissent pas et qui vont devoir comprendre leur importance … Comme dans un conte, le scénario n’offre que peu d’originalité et utilisera simplement mais efficacement tous les codes pour dérouler son histoire.

Le défaut de cette narration sera sa simplicité qui nous offrira une belle histoire pour peu qu’on ne soit pas insensible aux histoires simples, et qui pourra plaire aux enfants, mais quelques événements seront perturbés car vous pourrez deviner plusieurs choses durant le déroulé de l’histoire.

MAIS, au-delà du scénario traditionnel, on ne peut pas rester insensible à cette claque visuelle que nous offre Wonderland. Tout est magnifique de la première image à la dernière. Le jardin en fleurs de la maison d’Akane, l’arrivée au royaume par les toiles, le monde de Wonderland richement coloré et dont on ne souhaite pas la perte des couleurs, les personnages simples mais avec un visuel s’adaptant dans ce monde coloré, les magnifiques animaux (petite pensée aux moutons), même la cité industrielle dans son froid métallique, nous montre une richesse dans le travail qu’à apporté Keiichi Hara. Soyons clair, Wonderland vous laissera une belle peinture qu’il sera difficile d’oublier, le tout bercé par des mélodies s’adaptant parfaitement aux situations en cours durant le film, et un beau thème que vous pourrez découvrir un extrait dans la bande-annonce.

Une belle ode en couleurs vous attend dans votre cinéma (d’après Allociné, il est diffusé dans de nombreuses salles depuis aujourd’hui, dissipant la crainte de sa sortie en catimini).

Fiche Technique :

Titre original : Bãsude Wandãrando
Titre Français : Wonderland, le Royaume sans pluie
Catégorie : Aventure, Fantasy, Comédie
Réalisateur : Keiichi Hara
Scénariste : Miho Maruo
Studio d’animation : Signal M.D.
Durée : 1h55
Date de sortie originale : 26 Avril 2019
Date de sortie Française : 24 Juillet 2019

Wonderland, le Royaume sans Pluie

Voir aussi

Phantom in the twilight

« Phantom in the Twilight » est un anime japonais / chinois produit par les studio Liden …