Breaking News

Vane

Comme de nombreuses personnes dans l’industrie vidéo-ludique, les membres de Friends & Foe ont notamment contribué à des AAA, avant de se lancer dans le troublant milieu de l’indépendant. Qualificatif qui sied également à leur jeu Vane.

 

L’Oiseau et l’Enfant

Nous mettant au préalable dans la peau d’un jeune freluquet peinant à se déplacer dans un monde partant à vau-l’eau, Vane nous transforme rapidement en Raven. En corbeau en somme. Les lieux désormais ravagés, c’est à nous qu’il incombe de le remettre plus ou moins en place. Ceci en incarnant ces 2 entités en une. Devant compléter des énigmes, afin de faire surgir des réminiscences de ce qui n’est plus qu’un désert, jonché de ruines.

Fais comme l’oiseau

Immédiatement annoncé comme poétique par les gens n’en ayant vu qu’une seconde, il est nécessaire de dépêtrer Vane de cette nouvelle appellation dans le monde du jeu vidéo. Puisqu’il ne s’agit pas d’un genre à proprement parler & ne vous indique donc en rien de quoi il en retourne. C’est juste ce que les marvy & dacus racontent quand ils voient une forme voler dans un endroit au maximum peuplé de végétation. Mais vous avez de la veine, on est là pour rétablir la vérité.

Car si l’on peut effectivement clamer qu’il est poétique, il reste un JV avec un genre et un système… de jeu. Et celui-ci se tourne vers l’exploration. Tant dans les airs avec le corbeau, qu’au sol avec l’enfant. Actuellement, les jeux ont tendance à être très directif. Les joueuses/eurs, sont pris(es) tel(le) un(e) enfant par la main. Pas de cela ici ! Ce qui d’ailleurs enquiquine les trop habitué(e)s à cette donne & c’est bien dommage. Justement cette recherche, au sein de laquelle les développeurs n’ont insufflé une narration dirigiste, amène sa fraicheur. Concernant l’identité poétique, elle n’existerait même point si l’on nous disait où aller, ce qu’il faut faire…

Par conséquent, l’on peut décider d’y prendre part de diverses manières. Soit se laisser aller au gré du vent. Se balader, sans même fondamentalement désirer trouver les interactions. Et juste s’en occuper si l’on tombe au hasard dessus. Soit véritablement foncer en quête de celles-ci. Mais aucune indication n’existant, personne n’échappera à ces sensations de solitude, de buts mystérieux, d’émotions…

Au fil de votre aventure, vous découvrirez des structures ou plutôt ce qu’il en reste. En tant qu’oiseau, vous pourrez vous percher dessus. Puis passer à l’un des plus jolis moments de l’expérience : chanter ! De quoi voir rejaillir les formes d’antan. Mais également, & l’on a trouvé cela plus touchant, rameuter ses congénères. Qui pourront s’éclater sur le décor renouvelé. Tandis qu’en garçonnet, l’immensité de cette terre de sable se fera sentir. Il n’est pas un super héros & ses déplacements s’avèrent compliqués, donc réalistes. Y compris dans les phases en intérieur, où là encore c’est un petit garçon. Il en possède donc les capacités. Tandis qu’en corbeau au moins on peut voler à fond la caisse ou paisiblement.

Un corps beau

Forcément, dès que l‘on aperçoit Vane, sa patte artistique frappe énormément. Enfin si vous n’êtes pas sensible à cette approche, vous serez sûrement réfractaire & c’est bien dommage. Ce choix graphique n’étant pas du genre à trouver un public situé au juste milieu. De notre côté, on le trouve juste sublime. On adore ce style triangulaire/pyramidal, original. Beaucoup de studios fondent dans le faussement retro, en choisissant un style carré &/ou cubique. On change ainsi radicalement visuellement, par rapport à ceux-ci. Les effets lumineux & les jeux d’ombre sont eux époustouflants & font partie intégrante de l’émerveillement de ses pérégrinations dans Vane. Dont la bande-son cherche à ne pas trop en faire & juste à apporter une touche synthétique à certains moments, pour la note ambiante.

Ce n’est pas toujours la destination qui compte, mais le voyage. Un adage collant comme il se doit à l’œuvre de Friends & Foe. Car si le but final de Vane est intéressant, c’est tout le périple librement effectué qui fait sa saveur si particulière.

Inod

Développeur : Friends & Foe
Éditeur : Friends & Foe
Genre : Aventure
Support : PS4

Voir aussi

Un nouveau challenger arrive pour la Saint-Valentin : Street Fighter V : Champion Edition

Capcom vient d’annoncer une nouvelle coup de poing, sans besoin de le dire avec des …