Breaking News
Accueil / Critiques / True Fear: Forsaken Souls Part I

True Fear: Forsaken Souls Part I

Disponible depuis 2016 sur PC & sorti également sur Android où il connait un joli succès, True Fear: Forsaken Souls Part I arrive désormais sur nos consoles. Du moins pour le moment sur PlayStation 4. Reste à savoir si l’adaptation fonctionne aussi bien sur cette machine.

La trilogie du samedi

On débutera en vous affirmant que True Fear: Forsaken Souls Part I propose un scénario très intéressant, avec des rebondissements auxquels on ne s’attend pas des heures à l’avance. Effectivement, il n’est pas coutume de démarrer une critique en y allant de but en blanc sur ce point. Cependant on n’a pas trop le choix, car l’on ne peut vous glisser trop d’éléments de ce scénario, sous peine de vous le gâcher. D’autant plus que Part I signifie qu’il y aura une deuxième partie & une troisième. Les surprises restent donc loin d’être terminées.

On peut tout de même vous confier que vous incarnerez, Holly Stonehouse, ayant reçu une lettre de sa sœur disparue il y a une dizaine d’années. Une seule idée vous vient alors en tête : vous rendre à l’adresse d’expédition. On y découvre une bicoque (enfin un manoir) davantage deadhouse que stonehouse, où l’on sent d’emblée que l’on ne va pas passer une sainte journée.

Opération chocottes

On conserve le point de vue classique d’un jeu d’aventure en point & click sur cette édition. On transitera ainsi d’un tableau fixe à un autre, avec la possibilité d’interagir avec l’environnement. Ceci dans le but de résoudre des puzzles, de déclencher des mécanismes, de trouver des objets utiles pour résoudre des énigmes… True Fear: Forsaken Souls Part I est gorgé de multiples possibilités, de quoi ne jamais se lasser. Même la partie classique des puzzles, qui peut souvent devenir rébarbative chez les logiciels du genre, se renouvelle sans cesse, grâce à des approches constamment différentes.

Quant aux diverses autres énigmes, elles ne possèdent pas le revers de la médaille, à savoir des résolutions trop capillotractées. Les PNC agissant ainsi n’ayant ni queue, ni tête, on les laisse vite de côté.

L’ambiance étant carrément trouble & horrifique, on en bénéficiera également d’un point de vue ludique. Ceci via quelques séquences prévues pour faire peur, afin que vous bondissiez de votre siège ou de n’importe quel endroit. Cela fonctionnera comme toujours différemment selon la personne. Nul doute que celles flippant dans les scènes prévues à cet effet lors de séries & films, connaitront une réaction similaire. Nous nous sommes des grand(e)s donc ça va, néanmoins le ton glauque tient la route & impact notre avancée. Pour peu que l’on se fonde dans la situation, quand on est sur un jeu vidéo.

Concernant les contrôles, on peut évidemment se servir du joystick gauche pour déplacer son curseur. Celui-ci associé aux boutons pour réaliser certaines actions propres à tel ou tel niveau. Mais l’on peut également utiliser la pavé tactile & cela fonctionne très bien. Pour beaucoup de monde, ce pavé n’a jamais été employé auparavant. Néanmoins ce n’est pas notre cas, car dès que l’on évoque cette partie de la manette, on cite immédiatement l’excellent Blue Estate. Il est amusant de constater que son éditeur n’est autre que The Digital Lounge, soit le même qu’ici. Bien que les développeurs soient différents. On se dit que Sony devrait voir avec cette structure pour (re)lancer ce pavé ailleurs que dans la marre.

Noir c’est noir

L’atmosphère ultra sombre de True Fear: Forsaken Souls Part I a évidemment besoin d’un rendu visuel particulièrement important. Sans quoi l’expérience ne fonctionnerait pas, contrairement à moult autres jeux où les graphismes peuvent tenter d’être sublimes, mais n’ont pas d’incidence directe. Ici nul besoin de chercher le photo réalisme ou un moteur ultra poussé. Le style tient tout à fait la route, avec une jolie patte sur chaque écran dans lequel on devra fouiller.
Les scènes entrecoupant les phases jouables sont elles de très bonne facture & galvanisent clairement l’intérêt. La dimension scénaristique y gagne énormément, de par une relation plus forte avec Holly & l’environnement.
Travaillé dans la résolution de ses énigmes sans y demander n’importe quoi, tout en délivrant un scénario surprenant, True Fear: Forsaken Souls Part I s’avère une grande réussite. Qui plus est à prix réduit (moins de 10€), ce qui ne gâche rien. On espère d’ailleurs qu’il connaitra un succès permettant d’accélérer le processus pour ses suites.

Inod

Développeur : Goblinz
Éditeur : The Digital Lounge
Genre : Point & click
Supports : PS4, Android & PC
Date de sortie : 13/2/18 PS4, 24/3/17 Android & 19/10/16 PC

Voir aussi

Square Up – BLACKPINK

Nous l’avons vu récemment, BLACKPINK est un groupe Sud-Coréen composé de 4 jeunes femmes. Créé …