Breaking News
Accueil / Critiques / Tropico 6

Tropico 6

Disponible depuis quelques mois sur PC, l’on a forcément de base plaisir à voir Tropico 6 élargir son champ des publics, en sortant désormais sur PS4 & Xbox One. Néanmoins, l’on attend de découvrir ce qu’il en sera de son adaptation.

Cœurs Caraïbes

On évoquait en préambule son adaptation du PC, vers les consoles. Car bien entendu le point 1er qu’attendent de connaitre les joueuses/eurs, déjà informé(e)s sur l’édition PC. Tant la stratégie/gestion s’avère généralement plus aisée sur ordinateurs, en clavier/souris. Tandis que le passage se montre souvent délicat sur consoles, jouables à la manette. Dernièrement, l’on a tout de même pu constater de nombreuses réussites & l’on peut dès à présent y inclure Tropico 6. La grande interrogation est au préalable celle de la fluidité sur la carte & dans les menus, où la souris s’avère hyper pratique. Bonne nouvelle, la fluidité se retrouve ici, où l’on se déplace & atteint l’option voulue avec facilité. On ne perd donc pas de temps, qui ruinerait l’expérience à cause d’une laborieuse recherche.

Îles de lumière

Aucun souci donc pour gérer sa carrière politique & les lieux, en passant d’une île à une autre. En effet plusieurs îles. Être à la tête d’un archipel, s’avère l’une, voire la principale des innovations de cet épisode. Celle-ci n’est pas feinte, puisqu’au-delà de plusieurs lieux, à la place d’un concentré, cette particularité délivre de nouvelles mécaniques. S’il est pleinement envisageable d’en faire vivre plus ou moins en autarcie, l’on cherchera tout de même davantage à les relier entre elles. En vue d’une vie potentiellement meilleure pour ses autochtones, mais ça encore l’on n’y est pas forcé(e). Il peut simplement s’agir d’un plan pour élargir ses possibilités commerciales & de transports. Ces derniers, galvanisés par cette nouvelle donne de l’archipel.

L’occasion nous est offerte de réaliser un plan d’urbanisme encore plus poussé grâce à cette spécificité. L’on doit au mieux, à travers les âges et donc les véhicules, réussir à placer ses usines, par rapport aux habitations, aux transports (dont les essentielles lignes de transports en commun) & au fret. Une alchimie forte de la série, qui se retrouve plus qu’accentué sur Tropico 6. Une sorte de chamboulement pour le meilleur. Avec un développement plus large, réaliste & relevant l’approche.

Je vous ai compris (mais je vais vous enfumer ou pas)

En tant que bon politicien, l’on aura l’opportunité de prendre les électrices/eurs pour des naïves/ifs, grâce aux discours électoraux. Un aspect qui apporte énormément à la dimension politique. On pourra clamer haut & fort nos ambitions pour le peuple & les suivre. Ce qui devrait le satisfaire. Néanmoins, l’on peut tout autant mentir. Cependant l’on risque de prendre un retour de bâton par les citoyen(ne)s.

Parmi les ajouts de Tropico, l’on retrouve également des pirates, que l’on peut envoyer effectuer de sales besognes. Permettant de faire venir de l’extérieur diverses ressources, des pièces sonnantes & trébuchantes ou encore des monuments historiques. Vous l’aurez sûrement saisi, on peut être plus que jamais sans vergogne. Il sera également nécessaire de tripatouiller entre les factions. Savoir les contenter s’avère un bon moyen d’éviter des révoltes, tandis que s’attirer les faveurs de certaines nous amènera les avantages souhaités… Mais bien entendu, l’on ne pourra être en bons termes avec tout le monde. Il s’agira par conséquent de trouver un équilibre si on le veut. Ou bien de s’éclater à être en froid avec une partie & voir ce qu’il adviendra.

L’immensité des possibilités est au rendez-vous, en franchissant davantage qu’un cap vers les sommets. D’autant plus qu’entre le mode bac à sable où l’on fait ce que l’on désire & celui campagne où l’on nous fixe des défis, l’on a de quoi diversifier les parties & les plaisirs. Tout en choisissant sa voie, plus ou moins sympathique envers la communauté. Même si le jeu n’hésite pas à nous titiller pour que l’on fasse nos coups de politicard en douce, à l’instar de ses placements sur son compte en Suisse.

Bonne nouvelle, Tropico glisse sans aucun mal sa jouabilité du PC, vers les consoles. On retrouve ainsi sur nos machines toute sa saveur caustique, retranscrite au travers d’une richesse de voies de tout bord.

Inod

Développeur : Limbic Entertainment
Éditeur : Kalypso Media
Genres : Gestion
Supports : PlayStation 4 & Xbox One

Voir aussi

Punto

En apercevant les images, vous imaginez sûrement que Bernhard Weber a sorti un jeu de …