Breaking News
Accueil / Dramas / Critiques / Tomie Unlimited

Tomie Unlimited

Tomie_unlimited_grande

Tomie Unlimited est un film japonais datant de 2011 réalisé par Iguchi Noboru. Ces réalisateurs vont vous plonger dans un univers décalé, gore et loufoque .

Le synopsis est simple, l’histoire débute lors d’une belle journée avec la jolie Tsukiko, aimant la photographie. Celle-ci photographie tout ce qui l’entoure que ce soit paysages, objets ou bien les personnes. Sa soeur ainée “Tomie” arrive peu après. Malheureusement, un accident se déroule précipitamment, la tuant.

Tomie_unlimited_photo_2

N’arrivant pas à faire le deuil, Tsukiko et ses parents fêtent le 18ème anniversaire de Tomie. Toutefois, cette dernière réapparaît afin de hanter les vivants et pour les pousser à s’entretuer afin d’assouvir sa vengeance.

Ce film est une adaptation du manga Tomie de Junji Ito. La réalisation reprend bien le manga , sans forcément caricaturer. Il correspond aisément à un film gore japonais où la réalisation des phénomènes se fait étapes par étapes tout en étant fluide et lisible. Cette idée de pousser à la folie chez l’être humain est soigneusement réalisée. Iguchi Noboru laisse des moment loufoques et complètement délirants, surtout sur la tumeur ou bien sur les chenilles géantes. Ne vous attendez pas à visionner un film d’horreur ou extrêmement gore, mais malgré tout, l’histoire est pas si mal de même pour la réalisation.

 

2016-03-22_20.00.10

 

 

Concernant les personnages, Moe Arai  joue le rôle de Tsukiko, une jeune fille gentille, passionnée et calme. On peut bien apercevoir la frayeur dans ses yeux ainsi que la souffrance qu’elle peut subir.

 

 

2016-03-22_20.01.17

 

 

Miu Nakamura joue le rôle de Tomie, une étudiante gentille et souriante à première vue, mais dès qu’il s’agit de vengeance, elle peut apparaître comme étant sadique et imprévisible envers ses proches. Cependant un seul bémol, son rire a un aspect sur-joué.

Mon avis : C’est un bon film, aimant beaucoup le gore, je ne m’attendais pas à un gore digne de ce nom mais le film reste dans les normes d’un gore nippon pour les spectateurs amateurs.

 

 

2016-03-22_19.57.04

2016-03-22_20.03.38

Voir aussi

Light Hunters : Battalion Of Darkness + Rise of the East & Dawn of Amazonia

On ne va pas faire les choses à moitié, puisque dès ce première article sur …