Breaking News
Accueil / Critiques / Timber Tennis: Versus

Timber Tennis: Versus

Clairement, 2018 fut le retour de la petite balle jaune (#expressionringarde) sur le court vidéo-ludique (#expressionringardeleretour). On le constate d’autant plus avec la récente arrivée de Timber Tennis: Versus. Sachant que notre article porte sur la version PS4.

Gogo gadget-o-raquette

Entre les jeux de tennis à la saveur arcade, ceux de simulation & ceux voulant être de simulation mais s’avérant en réalité bidons, Timber Tennis: Versus évolue lui dans la 1e catégorie. Tout d’abord de par son contenu au niveau des licences. Nul besoin de joueuses/eurs réel(le)s, on le sait. Ce que l’on veut c’est un bon jeu. On sait donc déjà que TTV ne se repose sur ce label « officiel ».

Toutefois, ses personnages ne sortent pas de n’importe où. Si vous connaissez les productions Digital Melody Games, vous avez sûrement eu vent de la franchise Timberman. On retrouve donc dans ce nouveau logiciel, le héros du même nom et ses potes. Avec des tas de références qui parlent à de multiples publics. De My Dona, à Boxer, en passant par Princess et bien d’autres, vous reconnaitrez des figures de la musique, du sport, du jeu vidéo, du cinéma… Pour notre part, notre favori que l’on a décidé de débloquer en premier, est la version Timber de l’Inspecteur Gadget.

Un jeu timbré

Bien que l’on évolue dans un style purement arcade, les premières parties de Timber Tennis: Versus ne s’avèrent pas nécessairement simples. Tout bonnement car l’on doit se soustraire des codes habituels des simulations tennistiques. Tout d’abord, les joueuses/eurs restent en fond de cours. Comme dans le véritable tennis masculin depuis un paquet d’années. Les déplacements s’exécutent ainsi sur cette ligne, où chaque pression pour aller à gauche ou à droite, fera bouger d’un espace son avatar. Il faudra les enchainer suffisamment rapidement si jamais la sphère est envoyée dans l’angle et que vous vous trouvez de l’autre côté.

Attention toutefois à ne pas confondre vitesse et précipitation. Puisqu’il est indispensable de se situer à l’endroit où arrive la balle. Si l’on se trouve à la position annexe, on ne pourra frapper d’une manière moins efficace par exemple. C’est tout ou rien. Il faut aussi se débarrasser de l’habitude d’anticiper la frappe, de donner des effets, d’appuyer sur une touche différente pour changer de coup en vue de surprendre… Ici seule la croix compte, y compris au service. Où cette fois une ligne directionnelle balaie le court. On pousse le bouton dès qu’elle arrive là où on le désire, par rapport au placement de son adversaire.

Durant le match, des bonus et malus déboulent sur la ligne de chacun(e). Il s’agit de savoir s’il faut les récupérer ou non, tout en songeant au retour. Parfois l’on passe même obligatoirement dessus. Vous voyez un bonus de taille, vous faisant devenir géant(e), à l’autre bout ? Vous y allez, pensant que vous aurez le temps en attendant le renvoi de votre concurrent(e). Mais justement, elle/il marquera peut-être le point car vous aurez été gourmand(e).

Tim8bits Tennis

Comme son nom l’indique, Timber Tennis: Versus permet d’évoluer en affrontement entre réelles personnes. Grand atout, cela est possible tant en local, qu’en ligne. Tandis que l’on peut mener sa carrière solo via des matchs simples face à l’intelligence artificielle ou des tournois. Trois difficultés sont disponibles, de quoi vraiment progresser et prendre de plus en plus de plaisir. Avec en sus comme but de glaner des pièces pour acquérir des personnages comme on l’évoquait, ainsi que des balles spéciales.

Pour renforcer l’aspect délirant du jeu, ce dernier officie dans un style 8 bits de chaque instant. Tant en ce qui concerne les joueuses/eurs, que la bande-son chiptune signée Stalek. Le gros point fort de cette approche s’avère les courts. Ceux-ci vont d’ailleurs plus loin que la seule action du terrain, car l’on retrouve des environnements vivants tout autour. La variété de ceux-ci apporte en plus un régulier renouvellement. Tandis que l’activité nous entourant s’avère souvent rigolote. On adore notamment le décor de rue, où des sk8ters n’en ont rien à faire de nous et préfèrent se la donner sur leur planche à roulettes.

Drôle, accrocheur et pas si simple grâce à la réflexion et l’utilisation au travers des bonus/malus, Timber Tennis: Versus tient sur la durée. On s’y amuse encore et encore, particulièrement pour des rencontres toniques entre potes ou inconnu(e)s, en conservant l’I.A. comme entrainement.

Inod

Développeur : Digital Melody Games
Éditeur : Digital Melody Games
Genre : Sport
Supports : PS4, Switch, PC, Android & iOS

Voir aussi

Devil May Cry 5

Après avoir rationné ses munitions et couteaux avec Resident Evil 2, on plonge dans une …