Breaking News
Accueil / Mangas / Critiques / The Heroic Legend of Arslân #11

The Heroic Legend of Arslân #11

La fameuse saga de Tanaka Yoshiki perdure, avec toujours Arawaka Hiromu s’occupant de son adaptation en manga. On dépasse ainsi désormais la dizaine, au travers de The Heroic Legend of Arslân #11, disponible chez Kurokawa.

Les débuts d’Arslân #11 s’avèrent particulièrement musclés, puisque Ghîb et Isfân s’y affrontent sur fond de vengeance. Le premier ayant tout bonnement tué le frère du second. Si le ton reste élevé, avec un attroupement sous le choc et un combat non feint, un retournement de situation bouleversera la donne. Et ne manquera pas de nous démontrer à quel point l’œuvre s’articule constamment autour de stratégies militaires. En l’occurrence, celle-ci approfondira le besoin de réfléchir à n’importe quel détail.

En amont comme ici, mais également lors de la planification plus ou moins proche d’un envahissement. Où l’on doit savoir jouer sur les informations chiffrées, à l’instar de n’importe quelle manifestation. Un atout tactique qui potentiellement chamboulera la contre-attaque. Néanmoins il est impossible d’être dans la tête de ses opposant(e)s, et la réaction peut parfois s’avérer différente de celle imaginée. Ce qui portera Arslân #11 vers des batailles titanesques. Mais aussi des étonnantes, créées par de constants jeux de dupes. Où il s’avère de conserver la tête froide tout en en tranchant une adverse, afin de là à nouveau établir une stratégie, par rapport au contexte inattendu. On ne vous ruinera évidemment pas les surprises sur ces différents points, tant elles s’avèrent nombreuses et bouleversent l’histoire.

Les batailles passées, l’on découvrira une séquence plus apaisée, parfois drôle, mais également très touchante. Une jeune fille capturée rencontre ainsi dans sa cellule le prince Arslân. Ce dernier qui lui apporte de quoi se sustenter. Et c’est justement par son argument pour la convaincre de manger, que l’on a droit à un passage humoristique. Toutefois dans la foulée, le ton se fait plus sérieux et  vibrant. Pour un quasi final par conséquent très fort.

Conclusion

Amalgamant avec brio la stratégie, l’action, l’émotion, le tout saupoudré d’humour, The Heroic Legend of Arslân #11 passionne. Et donne l’envie de déjà se plonger dans le tome 12, surtout que l’on vient de nous laisser sur un retour marquant, que l’on vous permettra de découvrir en le lisant.

Inod

Voir aussi

Père Fouettard Corporation #3

Pas de Marie-Noëlle, ni de Jean-Balthazar dans Père Fouettard Corporation #3 (Kurokawa) d’Hikaru Nakamura. Un …