Breaking News
Accueil / Critiques / Team 3

Team 3

L’image en une, vous permet de distinguer 2 boites de Team 3(Atalia/Brain Games). Et pour cause, cette création d’Alex Cutler & Matt Fantastic, existe en 2 versions. Et à l’instar de monstres de poche par exemple, la base reste égale & des bonus sont propres à chacune. Mais ça ne s’arrête pas là, comme vous le constaterez.

Son nom Team 3 annonce la couleur ! Toutefois, le jeu ne se limite pas à 3 participant(e)s. En revanche, l’on prend part au mode classique au minimum à 3 & jusqu’à 6. Sans pour autant que des équipes ne s’affrontent, car c’est en totale coopération que l’on devra s’exécuter. Avec un roulement si l’on est au-delà de 3 personnes, afin de concourir en triplette à chaque manche, en vue de reproduire en 3 minutes, la structure requise par la carte tirée.

Ces cartes, de la catégorie Plan, sont réparties sous 3 niveaux de difficulté. D’ailleurs pour remporter la session, vous devrez en compléter autant que le chiffre se rapportant au niveau : 1, 2 ou 3. Additionné à la quantité de joueuses/eurs. Cependant si vous ratez déjà autant de défis, qu’il y a de participant(e)s au total, vous perdrez. Vous imaginez désormais que certaines bâtisses s’avèreront sûrement plus complexes à tenir en équilibre. Pourtant, vous n’êtes pas au bout de vos surprises ! Les créatures simiesques qu’arborent les boites ne sont pas là en vain. Team 3 reprend les codes des 3 singes de la sagesse, au sein du jeu. Au cours d’un tour, l’on incarne ainsi l’un d’eux, avec son rôle & évidemment sa particularité bien connue.

Tout d’abord, l’architecte dénué(e) de parole jusqu’à la réussite de l’objectif. Elle/lui seul(e) peut regarder le Plan & doit réussir à faire comprendre à la contrôleuse/au contrôleur, de quelle pièce user, sans la montrer directement. L’on peut par conséquent effectuer des gestes pour des directions, grimacer si une mauvaise est choisie, applaudir à un placement adéquat sur la construction en cours… Attention, comme nous le précisions, parmi son escouade, la contrôleuse/le contrôleur est l’unique membre à pouvoir la/le regarder. Puis à parler à la/au bâtisseuse/eur, pour qu’elle/il pioche ces objets & réalise la structure. Comme quoi être la/le sourd(e) dans le jeu, semble simple. Néanmoins vous l’aurez compris, la/le 3e joueuse/eur est le singe qui ne peut voir. L’obligeant à travailler les yeux fermés, en suivant les indications orales de la/du contrôleuse/eur. Ce qui risque de se faire s’arracher les poils & les poux de la tête à cet(te) intermédiaire.

Il est tout autant envisageable de s’affronter, à partir de 6 personnes divisées en 2 groupes. On sépare alors les éléments de construction pour en détenir 5 identiques, afin de se confronter en même temps sur un plan du premier niveau. Vous l’aurez deviné, posséder 2 boites permet de multiplier les possibles, grâce au stock de pièces augmentant. Donnant le moyen d’évoluer à 4 équipes sur ce principe. Ou toujours à 2, mais cette fois avec la difficulté désirée.

Comme signalé précédemment, Team 3 propose des bonus exclusifs à chaque édition. Précisément, une mini-extension. En ce qui concerne la rose, l’on découvre la Torsion Dimensionnelle. Prévue pour 3 à 6 éléments également, l’on peut s’y adonner toujours ensemble ou en opposition de 2 bandes. Différence de taille, les plans de cette variante ne sont pas plats. Il faudra alors se débrouiller avec un quintet de pièces distinctes, pour réussir à former la construction demandée.

Pour la verte, il s’agit de Fusion des Hémisphères. Où cette fois 5 membres doivent construire 2 plans en 3 minutes. Des requêtes propres à cette variante, où la/le bâtisseuse se retrouvera avec un axe de construction de chaque côté. Le gauche, comme le droit, bénéficiant d’un(e) architecte & d’un(e) contrôleuse/eur spécifique. Il s’agira par conséquent d’être d’autant plus concentré(e)s & de ne pas brailler simultanément. Sous peine que la personne dévolue à construire ne comprenne rien. Déjà qu’elle ne peut se servir que d’une main pour chaque plan.

Réunir le duo de packs laisse également l’occasion de retrouver les dessins de Reinis Petersons, sous les 2 plus jolies couleurs unies qui puissent exister (ndla : du moins pour moi). D’ailleurs si un 3e volet arrivait, on conseillerait le violet. Néanmoins en tant que jeu de construction, Team 3 se doit surtout de proposer des pièces de qualités. Elles sont bel & bien au menu & leur rendu flashy apporte un soupçon supplémentaire de dynamisme.

Empli d’énergie, tant en totale coopération grâce au chronomètre, qu’en affrontement, Team 3 réussit à fondre un emblème fort dans son univers, pour délivrer une mécanique réflexion/casse-tête aussi intéressante, qu’hilarante.

Inod

Voir aussi

Chronicles of Crime

Apprécié éditeur qu’est Lucky Duck Games par l’originalité des projets présentés, l’on plonge cette fois …