Breaking News
Accueil / Culture japonaise / Sur les traces du Shinsengumi – Partie 5 (fin)

Sur les traces du Shinsengumi – Partie 5 (fin)

Nous voici à notre dernière partie. Ceci marquera la fin de l’aventure du Shinsengumi et la fin de notre voyage. J’espère que tous les articles vous auront intéressé et que ça vous aura donné envie d’explorer un peu plus l’histoire du Japon et en particulier celle du Shinsengumi.

Hakodate : La fin du Shinsengumi

Sur les traces du Shisengumi - Partie 5
♪ ♫ ♪ ♫ Vue de nuit du Mont Hakodate – qualifiée comme l’une des 3 plus belles vues du monde ♫ ♪ ♫ ♪

En décembre 1868, Hijikata Toshizo, le reste du Koyo Chinbutai (environ 100 hommes) et les forces du Bakufu dirigés par Ootori Keisuke rejoignent les forces de la République d’Ezo au nord, à Hakodate. Après quelques petites batailles, ils instaurent finalement leur base au Goryokaku, la forteresse de Hakodate. Mais alors que la France et l’Angleterre reconnaissent Ezo comme une République, le nouveau gouvernement japonais refuse d’accepter son existence et envoie leurs forces navales en direction de Hakodate. Bien évidemment, ils envoient leur navire impérial de guerre, le Kotetsu.

Plusieurs militaires français rejoignent les rangs de la République d’Ezo dont Henri Nicol, un ancien ingénieur maritime français qui habitait à Bordeaux, endroit où le bateau Kotetsu a été construit. Connaissant bien le navire, il aidera Hijikata Toshizo lors de la bataille de la baie de Miyako.

Le 6 mai 1869, la bataille de la baie de Miyako éclate. Hijikata dirige les troupes de la République d’Ezo afin de dérober le Kotetsu. Au petit matin, plusieurs membres de la République Ezo réussissent à monter à bord du Kotetsu mais ils se feront pratiquement tous tuer par les mitrailleuses gatling qui étaient à bord du navire. Au bout d’une demi-heure, à cause de la puissance de feu du navire impérial, Hijikata Toshizo et ses troupes sonnent la retraite.

Durant la 4ème semaine de mai, Hijikata dirige 290 soldats de la république Ezo et le reste du Koyo Chinbutai dans la bataille de Futamata. Ils combattent pendant 16 heures avant de se retirer. Le lendemain, les forces impériales attaquent le camp de la république sans faire de dégâts et repartent. Durant la nuit suivante, Hijikata mène une attaque sur le campement des forces impériales et les force à se retirer.

Le 10 juin 1869, Hijikata et ses troupes sont forcés à se retirer jusqu’à Hakodate. La République d’Ezo est maintenant contenu dans Hakodate, entre le Goryokaku et Benten Daiba, leurs deux forteresses.

Le 14 juin 1869, Hijikata convoque Tetsunosuke Ichimura, son aide et lui remet une lettre, un poème, une photo de lui et une mèche de cheveux. Il lui ordonne de ramener tout cela à son beau-frère, Sato Higokoro à Hino. (Certains disent qu’il a aussi ramené Izuminokami Kanesada, le katana de Hijikata. Cependant, lors de la visite guidée de la maison de Sato Higokoro, j’ai demandé si cela été vrai et on m’a informé que non. Le katana a été rapporté un peu plus tard par quelqu’un d’autre.)

Le poème de Hijikata disait ceci :

« Même si mon corps risque de pourrir sur l’île d’Ezo, mon esprit protège mon seigneur à l’Est. »

Le 20 juin 1869 (11 mai au calendrier lunaire), Hijikata est tué par balle durant la bataille d’Hakodate, non loin de Ippongi Kanmon, en voulant aller sauver des membres du Shinsengumi qui étaient en mauvaise posture.

Avant sa mort, Hijikata avait donné le nom de son successeur : Soma Kazue. Ce dernier prend donc le commandement du Koyo Chinbutai et se rend 3 jours plus tard, le 23 juin 1869. (14 mai au calendrier lunaire)

La République d’Ezo se rend le 27 juin 1869, marquant la fin de la guerre du Boshin.

Ainsi marque la fin du Shinsengumi. Seuls trois personnes des membres initiaux sont encore en vie à la fin de cette guerre : Nagakura Shinpachi, Hajime Saito et Shimada Kai. C’est grâce à ces derniers que nous avons pu avoir des informations sur l’histoire du Shinsengumi et en particulier Nagakura qui a écrit un livre.

Ippongi Kanmon

Un mémorial a été érigé à l’endroit où Hijikata est décédé, non loin du Ippongi Kanmon. L’endroit est très bien entretenu et de nombreuses personnes viennent se recueillir sur ce mémorial qui a été le premier créer en l’honneur de Hijikata.

Sur les traces du Shisengumi - Partie 5

Benten Daiba

De ce quartier général, il ne reste absolument plus rien. Tout a été rasé. Seul une stèle commémorative est visible sur le bord d’un petit parc, à la pointe sud de Hakodate.

Shomyoji Temple 

Non loin de Benten Daiba et en direction de l’auberge, vous pourrez trouver ce temple où un mémorial en l’honneur des membres du Shinsengumi mort au combat est visible.
(PS : On a pas osé entrer pour le voir de près tellement le quartier semblait désert mais n’hésitez pas si vous y aller.)

Auberge

Non loin de l’endroit où se trouvait Benten Daiba, vous pourrez observer l’auberge où Hijikata Toshizo résidait pendant la période où il a vécu à Hakodate. Mais également l’endroit où il a confié son poème et tous les autres documents à Tetsunosuke. Le bâtiment est resté authentique à l’extérieur mais l’intérieur à bien changé. Une petite pancarte sur l’histoire de Hijikata est disposé devant le bâtiment.

Goryokaku (900 yens pour la tour)

La forteresse de Goryokaku en forme d’étoile est absolument sublime. Il fait vraiment bon de s’y promener. Au centre de cette forteresse, vous pourrez y trouver un bâtiment, il s’agit du hall gouvernemental de la République d’Ezo. C’est à cet endroit que toutes les décisions de guerre et les stratégies étaient discutées.

Non loin de le forteresse, une tour a été érigée afin d’observer la forme de la forteresse. Dans cette tour, vous pourrez y retrouver deux statues en bronze de Hijikata ainsi que des reproductions miniatures des batailles de Hakodate de des alentours. La vue est absolument sublime et c’est à ne pas manquer.

Musée Hijikata Takuboku Roman Kan (500 yens?)

Plutôt long d’accès si vous n’avez pas envie de prendre le bus car le musée est un peu isolé de tout, dans un quartier un peu désert… Mais il est très bien ! Tout le rez-de-chaussée est consacré à Hijikata Toshizo. Plusieurs objets, documents et répliques d’objets lui appartenant sont exposés. Dans une pièce, vous pouvez également regarder une vidéo racontant l’aventure d’Hijikata, principalement après la mort de Kondo.
L’étage du musée est consacré à Takuboku, un célèbre poète. Une petite exposition ainsi qu’un film accompagné de mannequins animés vous racontent son histoire.

Et voilà, notre voyage se termine ici, au même endroit que celui du Shinsengumi mais nous vous réservons quelques surprises ! Comme nous vous l’avions dit dans la première partie, le festival de Hino a eu lieu en mai et nous étions présents pour les deux jours du festival ! Un article ne tardera pas à voir le jour. En attendant, je vous laisse avec les 5 parties de notre aventure « sur les traces du shinsengumi » !

Voir aussi

[Recette] Ramens végétariens

Aujourd’hui, je vous propose une recette rapide de ramens végétariens prêts en 20 minutes avec …