Breaking News
Accueil / Culture japonaise / Sur les traces du Shinsengumi – Partie 4

Sur les traces du Shinsengumi – Partie 4

Voici l’avant-dernière partie de notre voyage sur les traces du Shinsengumi. Cette fois-ci, nous allons partir dans la région de Fukushima pour explorer la ville de Aizu-Wakamatsu. Une ville magnifique entourée de montagne où tous les panoramas sont sublimes. Sûrement l’une des plus belles découvertes que nous avons faites et l’une des villes que nous préférons sur l’archipel.

Pour rappel, les premières parties sont disponibles dans notre rubrique “culture japonaise“.

De Tokyo à Aizu : La ville des samurais

Sur les traces de Shinsengumi - Partie 4

Suite à l’exécution de Kondo Isami, Hijikata Toshizo mène les troupes du Koyo Chinbutai en direction de Aizu, laissant Okita Souji seul à Tokyo. Ce dernier meurt le 19 juillet 1868 (30 mai au calendrier lunaire) au temple Imado de la tuberculose et est enterré au temple Senshoji (Roppongi) sans avoir appris que Kondo avait été tué.

Durant le trajet vers Aizu, Hijikata rejoint les forces du Bakufu, dirigée par Ootori Keisuke.

En mai 1868, la bataille du château d’Utsunomiya a lieu au début de leur voyage et Hijikata finit blessé au pied. Dans l’incapacité de se battre correctement, ce dernier continue son voyage en direction de Aizu. Un membre du Koyo Chinbutai qui avait été témoin de l’exécution de Kondo le rejoint et lui remet une mèche de cheveux de Kondo Isami en lui annonçant sa mort.

Une fois arrivé à Aizu, Hijikata supervise la construction d’une tombe/mémorial au temple Tenneiji où il enterre la mèche de cheveux de Kondo. A savoir que la tête de Kondo a été récupéré par un allié et qu’elle a été enterré au temple Hozoji dans la région de Aichi. Quand au corps de Kondo, ce dernier a été récupéré par la famille et est enterrée à Mitaka, la ville de natale de Kondo, non loin de la maison familiale.

A cause de sa blessure au pied, Hijikata ne pouvait pas prendre part aux batailles. En conséquence, il a laissé le commandement du Koyo Chinbutai à Hajime Saito lors de la bataille de Shirakawa, en juin 1868, afin de défendre le territoire de Aizu.

Pendant ce temps-là, d’autres batailles font rages dans toute l’archipel et, le 6 juillet 1868, Harada Sanosuke meurt des suites de blessures par balles reçues lors de la bataille de Ueno. (Certaines théories évoquent le fait qu’il ne serait pas mort de ses blessures et qu’il serait partit en Chine mais aucune preuve ne peut le prouver.)

En octobre 1868, après la bataille de Bonari Pass, Hijikata décide de partir de Aizu en laissant une partie du Koyo Chinbutai avec Saito Hajime afin qu’ils continuent de se battre pour Aizu. En compagnie des troupes du Bakufu et de Ootori, il se rend à Sendai pour rejoindre la flotte de Enomoto Takeaki, prête à évacuer vers Hokkaido.

Suite à leur départ, Aizu se retrouva seul et la bataille de Aizu explosa. Durant un mois, la ville fut assiégée jusqu’à ce qu’ils décident de capituler. (Je vous conseille vivement de vous renseigner sur l’histoire de la ville d’Aizu ainsi que celle du Byakkotai et du Suzakutai, c’est vraiment passionnant.)

Hajime Saito s’installa à Aizu après la guerre du Boshin, changea son nom en Fujita Goro et mourru en 1915 des suites d’un cancer. Il est enterré à Aizu-Wakamatsu, au temple Amidaji.

Lors de son trajet en direction de Hokkaido, Hijikata Toshizo expliqua à un médecin, Matsumoto Ryojun, qu’il savait qu’il combattait pour une cause perdue en ces termes :

« Je ne vais pas au combat pour gagner. Le gouvernement Tokugawa est sur le point de s’effondrer, çe serait une disgrace si personne n’était prêt à tomber avec lui. C’est pour ça que je dois y aller. Je vais combattre la meilleure bataille de ma vie et mourir pour ma patrie. »

Tokyo

Imado Shrine

Non loin de du temple de Asakusa, vous pouvez trouver le temple Imado où Okita Souji se faisait soigner de sa tuberculose. Certains disent que c’est également l’endroit où il est mort, d’autres disent que c’était à Setagawa dans la maison d’un ami. Dans tous les cas, vous pouvez tout de même observer un petit memorial pour Okita Souji devant le temple de Imado.

Une légende urbaine est racontée concernant Okita et le temple. Durant les derniers jours de sa vie, un chat noir venait tous les jours le voir dans sa chambre. Il se positionnait dans le jardin, en face de la porte et regardait Okita. Les chats noirs sont connus pour être un mauvais présage et apporteur de la mort au Japon. Superstitieux, Okita décida de tuer le chat au bout de quelques jours mais il n’arriva jamais à l’attraper, beaucoup trop affaibli par sa maladie. Finalement, il aurait été retrouvé dans le jardin, mort.

Senshoji Temple

Dans le quartier de Roppongi, Okita Souji a été enterré au temple Senshoji. Le cimetière était ouvert jusqu’en 2004 mais à cause du drama « Shinsengumi ! », les fans de la milice ont augmenté et beaucoup de personnes venaient rendre hommage à Okita Souji. Suite à cela, le cimetière a été fermé et il est réservé aux familles ayant quelqu’un d’enterré dans le cimetière. Une fois par an, le jour de la mort d’Okita, le cimetière est ouvert pour permettre aux fans de venir se recueillir.

Le reste de l’année, même si vous ne pouvez pas entrer dans le cimetière, la tombe d’Okita est visible de l’extérieur. Il s’agit d’une petite tombe recouverte d’un petit toit en bois.

Mitaka

Dojo Tennenrishinryu / Maison familiale Kondo Isami

La maison familiale de Kondo Isami est sur le même terrain que le Dojo Tennenrishinryu où les premiers membres du Shinsengumi se sont entraînés. (Hijikata et Okita en autres) Le Dojo est encore utilisé de nos jours mais l’extérieur est resté comme à l’époque. Même si vous ne pouvez pas le visiter, il est visible de la rue.

Saiko-ji Temple

Non loin de la résidence familiale, de l’autre côté de la route, se trouve le lieu de naissance de Kondo Isami. Un petit mémorial a été érigé pour cette personnalité qui fait l’honneur de la ville de Mitaka.

Ryuugen-ji Temple

Et toujours sur la même rue, encore un peu plus loin, vous trouverez le temple Ryuugenji où se trouve la tombe de Kondo. Devant l’entrée du temple se trouve un mémorial à l’effigie de Kondo Isami. La tombe se trouve à droite, à l’entrée du cimetière, sur la gauche du temple. De nombreuses personnes viennent régulièrement visiter sa tombe afin de présenter leurs respects.

Aizu

Amidaji Temple

Le temple Amidaji est ouvert à tous. La tombe de Hajime Saito est très grande et facilement trouvable, juste derrière la grande cloche. Une pancarte exposant sa vie est positionnée devant la tombe. De nombreuses offrandes sont régulièrement déposées par la famille et les fans de Hajime.

Petit bonus : En face du temple, une petite boutique vendait des goodies exclusifs de Hakuouki, en collaboration avec la ville de Aizu. Les propriétaires étaient très gentils et nous ont même permis de prendre des photos avec les pancartes grandeur natures de Hajime et Hijikata. De plus, certains bus de la ville sont également aux couleurs du jeu.

Musée Aizu Shinsengumi Memorial Hall (300 yens)

Non loin du temple Amidaji, vous pouvez retrouver ce petit musée. Au rez-de-chaussé se trouve une boutique où vous pourrez acquérir plein de goodies du Shinsengumi et ses dérivés.

Le premier étage est un petit musée concernant le Shinsengumi, le Byakkotai et certaines séries historiques relatant l’histoire de ces deux milices. En dehors des objets utilisés pour les séries, il y a également beaucoup d’objets et de documents d’époque.

Tenneiji Temple

Perdu au milieu d’une montagne, après avoir grimpé des escaliers très désagréables, vous découvrirez le temple Tenneiji. En suivant un petit chemin de terre à travers la végétation, vous arriverez à une partie du cimetière du temple. C’est ici que ce trouve la tombe/mémorial avec la mèche de cheveux de Kondo, dont la construction a été supervisé par Hijikata. Après la mort d’Hijikata, la ville d’Aizu a également construit un mémorial pour ce dernier juste à côté de celui de Kondo.

La prochaine partie clôturera notre voyage ainsi que celui du Shinsengumi. Ce voyage s’est arrêté à Hakodate, sur l’île d’Hokkaido…

Voir aussi

[Recette végétarienne] Nouilles sautées aux petits légumes

Voici une recette végétarienne simple de nouilles aux légumes et lait de coco! Cette recette se réinvente …