Breaking News
Accueil / Critiques / Square Up – BLACKPINK

Square Up – BLACKPINK

Nous l’avons vu récemment, BLACKPINK est un groupe Sud-Coréen composé de 4 jeunes femmes. Créé de toute pièce par YG Entertainment en 2016, elles atteignent rapidement les sommets des ventes en Corée du Sud, notamment avec leurs deux premiers singles « Square One » et « Square Two ». Aujourd’hui, c’est le premier mini album en coréen que nous allons voir, à savoir «Square Up».

Rose ou Noir ? Telle est la question.

Car pour être totalement complet, signalons aussi l’existence de « BLACKPINK » qui contient les versions en japonais des chansons de « Square One » et « Square Two ». Mini album sorti en 2017, il verra une réédition « Re-BLACKPINK » dont nous vous parlerons tôt ou tard. C’était en 2018, soit la même année que « Square Up ».

Une fois n’est pas coutume, parlons de l’emballage. Les Sud-Coréen.ne.s sont particulièrement appliqué.e.s à ce niveau-là. Aussi bien pour PSY que les TWICE, nous ne sommes jamais en face d’un boitier en plastique formaté. Ici « Square Up » existe en deux versions, dont le contenu audio est identique. Une version « Black » et une … « Pink ». C’est cette dernière que nous avons en notre possession, avec une image lenticulaire du plus bel effet.

Mais avant tout, il faut ôter un cadre en plastique. Ceci pour dévoiler une boîte en carton imposante. La couverture lenticulaire se déplie pour révéler les paroles. Celles-ci contiennent pas mal d’anglais, afin d’internationaliser au maximum les chansons, soft power oblige. Un petit photobook bien joli permet de se familiariser avec Jennie, Lisa, Rosé et Jisoo. Les deux premières verront même des petites cartes avec photos, messages (en coréen) et signature. Ces « photocards » sont aléatoires, mais restent tout de même bien sympathiques. Une photo du groupe vient parachever le contenu bien fourni de « Square Up ».

De surprise en surprise

Il n’en fallait pas moins pour justifier les 18€ demandés, hors frais de port bien entendu. Disons qu’en Europe, 18€ pour 5 titres, c’est onéreux. Nous sommes plus habitué.e.s à avoir un album de 10 chansons à ce prix-là. Mais quand on voit certains CD Singles japonais se vendre 12 à 15€ pour 2 chansons (auxquelles on ajoutera les habituelles versions instrumentales), on se dit que finalement, un bel objet pour ce prix-là, ça va.

Passons désormais à la musique. Si vous connaissez (normalement) déjà « Ddu-du Ddu-du », trois nouvelles chansons font leur apparition. « Forever Young », « Really » et « See U Later ». Sauf qu’il y a une surprise qui vous attend à la lecture. Ce sont bien 5 titres qui s’étendent sur 17 minutes, et non pas 4. Si nous ignorons si cette ultime chanson change en fonction des versions, ici « As if it’s your last » vient bien conclure ce mini album qui est décidément plein de surprise.

Que dire de plus ? Ah, oui, nous allions oublier le plus important, le son. « Ddu-du Ddu-du » et « As if it’s your last » sont là pour vous faire bouger. Ceux-ci sont d’une grande efficacité d’ailleurs. « Really » et « See U Later » sonnent comme des titres R’n’b, un son puissant, tout comme le chant, le tout sur un rythme posé, calme. Ce sont deux belles chansons, mais moins plaisantes que les deux premières citées.

C’est bien sur « Forever Young » que l’on ressentira le plus d’émotion. Une composition rappelant quelque peu les BTS. Bon, ce n’est pas non plus une balade lacrymale, mais cette chanson possède un petit truc en plus qui la rend plaisante. Comme il est difficile de bien retranscrire les sons, nous vous invitons à regarder les deux vidéos qui concluront cette chronique. Le clip de « As if it’s your last », et une version live télévisuelle contenant « Solo », « Ddu-du Ddu-du » et « Forever Young ».

Ça va trop vite

Le groupe passe donc la vitesse supérieure, tout en conservant une image à la fois propre et de filles qu’il ne vaut mieux pas ennuyer. L’inspiration du R’n’b étasunien surprend au début, surtout en ayant l’habitude des très lisses BTS, TWICE ou IZ*ONE, mais on s’y fait. Aussi bien en terme d’image que de son, le groupe est très bien produit, largement au niveau de certaines productions étasuniennes ou japonaises. De plus, le fait qu’elles ne soient que 4 facilite l’attachement au groupe. Reste que le coréen n’est pas facile à comprendre. Heureusement la moitié des paroles est en anglais, du coup on arrive à en comprendre succinctement le sens.

Si « Square Up » peut se trouver aux environs des 18€ sur CdJapan, ce prix ne contient pas les frais de port. Sachez que les sites classiques comme eBay ou Amazon le proposent aux alentours des 20-25€. Les sites de streaming l’ont tous, mais sans la 5ème piste, ce qui est dommage devant la qualité de celle-ci. En bref, si ça peut vous paraître cher, il existe des solutions légales (le streaming notamment) pour découvrir l’un des groupe Coréens les plus connu. Cependant, sachez que le packaging vaut largement la vingtaine d’euros demandée. À vous de voir en fonction de votre budget. En tout cas, un excellent mini album dont les chansons restent en tête pour notre plus grand plaisir.

Source : Chaîne YouTube BLACKPINK

Source : Chaîne YouTube BLACKPINK

Solo ?

« Solo » est le titre … solo de Jennie. Il est sorti fin 2018. Ce qu’il y a d’impressionnant dans cette vidéo, c’est la taille de la scène. C’était lors du SBS Gayo Daejeon de 2018, un programme qui a lieu chaque année et est un peu l’équivalent des MTV Music Awards, ou NRJ Music Awards. La dernière minute est la conclusion un peu dingue de « Forever Young ». Sachez juste que cette chanson n’est pas qu’un enchaînement de « Whatta bum bum whatta bum bum whatta bum bum » (c’est écrit ainsi dans le livret des paroles). Oh puis zut, on va se quitter sur « Forever Young » en entier, interprétation diffusée lors de l’émission de SBS « Inkigayo ».

Source : Chaîne YouTube BLACKPINK

Site officiel : http://www.ygfamily.com/artist/Main.asp?LANGDIV=K&ATYPE=2&ARTIDX=70

Twitter : https://twitter.com/ygofficialblink

Facebook : https://www.facebook.com/BLACKPINKOFFICIAL/

Voir aussi

Ippo #1 Saison 6

La cloche signalant le début de la saison 6 de la série de George Morikawa, …