Breaking News
Accueil / Critiques / Splash !

Splash !

Bien que le titre et l’enrobage visuel pourrait laisser planer le doute, Splash ! ne risque pas de vous faire faire trempette. Marie et Wilfried Fort proposant avant tout un jeu d’adresse, au sein de la piscine de Lifestyle Boardgames, Atalia et Forgenext, dans laquelle l’on va se plonger dès à présent.

En remarquant les illustrations de Splash !, l’on n’a pas envie de vous dire que l’on y construira une tour. L’on préfère parler d’un plongeoir complètement dément. Toutefois, si l’on fera de son mieux pour l’ériger de son côté, l’on aura aucune envie que cette structure collective (2 à 6 bâtisseuses/eurs) arrive à son terme. Notre but étant que notre/nos concurrent(e)s la détruise(nt) malencontreusement, en tentant d’y ajouter une forme que l’on vient de lui/leur donner. Soit un atout original. Et non une simple défaite, si on la fait chuter. Puisque transmettre la pièce de sa réserve, qui amènera un(e) joueuse/eur à la démolition, fera glaner à la/au donneuse/eur une goutte d’eau. Au bout d’un trio, l’on remporte la session. Toutefois, l’on peut également gagner par une voie très différente. Car à force de pièces confiées, notre réserve personnelle pourra atteindre le néant et signifier notre victoire.

Cependant, l’on ne pourra balancer n’importe quoi à notre/nos adversaire(s). Et heureusement d’ailleurs, sinon cela empêcherait la variété des parties. Concrètement, l’on devra donner à sa/son voisin(e) une forme ou une couleur identique à celle qui se trouve en haut de la pile en cours. On peut par conséquent n’avoir qu’une forme qui est la même. Et ainsi transférer une pièce pratique à mettre en place. Ce qui arrangera notre opposant(e) concerné(e). Qui lui en profitera pour la positionner de manière décalée, afin de mettre en difficulté la/le joueuse/eur suivant(e). Risquant ainsi de faire Splash ! dans la foulée.

Tandis que si l’on dispose dans sa réserve d’une forme au même coloris que celle du dessus, l’on aura davantage l’occasion de piéger la personne à qui on l’enverra. Sans omettre que, selon l’avancée de la tour, tel objet sera plus ou moins complexe à placer. L’on rivalisera par conséquent de stratégie pour si possible en conserver certaines, en vue de les dégainer à des moments-clés où l’on sent que le plongeoir est proche de l’effondrement. Ce qui affublera la/le coupable de pièces supplémentaires dans sa réserve. L’éloignant d’une possibilité de victoire d’un côté. Mais de l’autre, posséder davantage d’options pour compliquer la tâche des concurent(e)s, s’avèrera intéressant pour l’emporter par l’intermédiaire d’une triplette de gouttes.

Au top pour y jouer partout, tant il ne prend pas de place, Splash ! vous guide d’autant plus vers cet emploi, en venant dans un boitier en métal pratique et solide. Qui en sus profite de rigolos dessins de Natalia Zelenina, au même titre que l’emballage du jeu. Nous fondant donc comme il se doit dans le thème aquatique.

Tactique et piégeur, il ne faudra pas hésiter à se mouiller au cours de Splash !, pour mettre l’adversité en difficulté et gagner la partie. En faisant autant preuve de ruse, que de dextérité.

Inod

Voir aussi

Chronicles of Crime

Apprécié éditeur qu’est Lucky Duck Games par l’originalité des projets présentés, l’on plonge cette fois …