Breaking News
Accueil / Mangas / Critiques / Soul Eater #XII (tomes 24 & 25)

Soul Eater #XII (tomes 24 & 25)

La série d’Atsushi Ohkubo arriverait-elle à son terme via Soul Eater #XII (Kurokawa), soit les volumes 24 & 25 ? Bien sûr, seul l’avenir ou presque nous permettra de le découvrir.

Autrement, Soul Eater #XII signe bel & bien la conclusion de la saga. D’ailleurs, dès le début du dantesque affrontement qui occupera l’ample majorité de l’ouvrage, l’on ressent cette notion d’abordage du final de quelque chose. Ce soupçon de proximité d’évènement apocalyptique se ressent pleinement. Notamment par la présence de moult personnages en association. Qui tentent tant bien que mal de venir à bout de la menace. Entre celles & ceux qui malgré leur puissance déployée au maximum, ne sont plus à la hauteur. Et certain(e)s de leurs camarades, qui exploseront leurs capacités.

Ce mix de réunion de la dernière chance & de pouvoirs soit limités, soit poussés plus loin que jamais, nous plonge dans une bataille qui pourrait paraître classique chez un shônen. Mais qui sait néanmoins faire le boulot pour nous accrocher à la lecture, par ces biais. Heureusement, Soul Eater #XII ne s’arrête pas à cette envie. Puisqu’au sein de cette bataille où le Grand Dévoreur saura surprendre, l’on aura droit à énormément de révélations personnelles. L’aspect scénaristique tient ainsi la route. Tandis que les relations entre les protagonistes, démontreront à quel point elles sont capables de dévaster tous les autres pouvoirs.

Même si ces derniers ne sont pas en reste & nous proposeront des moments intenses, dans les idées pour atteindre ses desseins. La réflexion dans les techniques est présente & offre parfois une alchimie entre la capacité surnaturelle & une certaine poésie. En parallèle à des illustrations explosives, tant l’on arrive au paroxysme des moyens de chacun(e). Il était nécessaire que notre regard reçoive autant de démentes missives, que notre âme. Cette dernière qui s’avèrera forcément marquée par les choix à prendre. Voire à subir, par nos héroïnes & héros, pour s’en sortir. Avant d’éventuellement laisser place à une grosse dose d’humour.

Soul Eater #XII nous délivre une fin en fanfare, où l’émotion et l’action s’amalgament, pour un dénouement qui s’inscrit totalement dans un tel couple d’approches.

Inod

Voir aussi

How to make Capcom fighting characters – Tout sur la conception des personnages de Street Fighter

Perdurant dans sa volonté de se pencher sur la culture japonaise sous ses multiples domaines, …