Breaking News
Accueil / Jeux vidéo / Critiques / Sonic Mania Plus

Sonic Mania Plus

Après un Sonic Mania ayant grandement fait parler de lui & en bien, ce nouveau jeu à l’ancienne dans l’univers du hérisson de SEGA, connait une version augmentée. Celle-ci sobrement intitulée Sonic Mania Plus. Précisons qu’elle sort sur consoles, y compris en physique, tandis que sur PC une mise à jour sera disponible.

Tatou les persos ?

Pour savoir s’il est utile d’acquérir Sonic Mania Plus, voyons immédiatement les nouveautés. Forcément on pense aux personnages, semblant toujours être le gros ajout d’une édition améliorée. En l’occurrence on a su nous surprendre, puisque ce ne sont pas les collègues les plus réputés de la bande qui ont été choisis. On prend donc plaisir à pouvoir incarner pour la première fois Ray L’Écureuil et Mighty le Tatou.

On retrouve aussi un mode ” Encore “, amenant des variantes à des lieux que l’on connait déjà. D’ailleurs si vous ne connaissez pas l’épisode de base & a fortiori encore moins celui-ci, sachez que les surprises sont le maitre-mot de cette expérience. En revanche, n’ayant pu nous pencher justement sur le volet originel, nous ne pouvons remarquer les différences apportées via la mise à jour des segments ” Compétition ” et ” Contre-la-montre “. Ce dernier permettant désormais d’affronter des fantômes. Un passage sympathique si l’on décide d’être un superplayer misant sur la vitesse. Identité forte de la saga Sonic s’il en est. Tandis que Compétition offrira un multijoueur jusqu’à 4. Atout indéniable.

 

À l’ancienne

La tendance du neo retro a vu de tout en ressortir. Du bon, du mauvais, de l’innovation, du plagiat, de nouvelles licences faisant comme si elles sortaient dans les années 80/90, des anciennes cherchant à surfer sur leur nom, d’autres insufflant vraiment quelque chose… Avec Sonic Mania Plus, évidemment la franchise est forte. Il n’y a que peu de symboles aussi puissants que Sonic The Hedgehog dans le jeu vidéo.

Cette nouvelle itération reprend les codes établis par le premier épisode sorti originellement sur Mega Drive/Genesis. Mais ayant également connu une version sur Master System il ne faut pas l’oublier. On reprend ainsi des environnements, des sensations & un système de jeu, en les saupoudrant d’une grosse dose de surprises. Ceci en commençant par le choix entre les héros à contrôler. On pourra ainsi utiliser Knuckles, Mighty, Ray, Tails, Sonic ou encore le duo Tails & Sonic simultanément, à la Sonic The Hedghog 2.

Chacun possédant ses caractéristiques, changeant diamétralement la manière d’évoluer. Entre la force de frappe de Knuckles & Mighty, les qualités de Tails & Ray pour voler/planer ou encore la vitesse inégalable de Sonic, on a de quoi faire. Et l’on ne cite pas tout, car l’on ne vous confie là que la sélection du mode classique. Le « Encore » délivrant une alternance explosive, sachant démultiplier le plaisir tout au long de notre avancée.

On retrouve ainsi la magie de la prise en main instantanée des jeux de plateforme en 2D. Avec la dose de rapidité inhérente à la marque. Le level design est aux petits oignons. Tant on se délecte des enchainements à une vitesse folle, avec tremplins, bumpers, pièges, bonus, tubes… Sans même plus avoir à toucher à quoi que ce soit durant quelques instants. Mais il ne faudra pas rester inerte trop longtemps. Sinon l’on loupera le moment où l’on devra presser un bouton pour attraper une pelleté d’anneaux.

Cependant notre but reste beau : sauver la nature & particulièrement les animaux. On n’a évidemment pas envie de faire de mal à ce que l’on nous présente comme ennemis : des robots sous la forme d’animaux. Sauf que leur sauter dessus libèrera les véritables animaux. Les logiciels Sonic changent ainsi intégralement notre appréhension des JV à opposition animale. Sonic Mania Plus ne dérogeant pas à la règle. Bien sûr les affrontements contre les boss nous permettent toujours de sauver davantage de gentilles créatures. Concernant les combats en eux-mêmes, on reprend les mécaniques propres à l’époque, avec des routines à analyser.

Toutefois SMP est loin de s’avérer une simple aventure « c’était mieux avant ». Il s’agit d’une véritable ode à l’univers Sonic. On serait aussi vilain qu’Eggman ou Robotnik (eh c’est à l’ancienne) si l’on vous révélait tout. Sachez néanmoins que l’histoire & autres niveaux bonus sauront vous faire bondir. Ainsi que vous mettre des étoiles plein les yeux. Rien qu’en vous glissant ça, c’en est trop. Pour que cela fonctionne, il faut le vivre sans se griller les surprises.

Sonixel

Évidemment pour un jeu à la saveur d’antan, Sonic Mania Plus ne pouvait que renvoyer un esprit graphique collant à l’époque révolue que les développeurs souhaitent nous faire revivre. On apprécie particulièrement se retrouver dans une ambiance reflétant les réels visuels 16 bits. Ceci plutôt qu’un pixel art faussement à l’ancienne. Si ce dernier peut être intéressant chez certains jeux, mais également tout simplement en tant que performance artistique, cela aurait gâché la volonté de se plonger dans un monde précis. & pas dans un style impossible à réaliser en 2D avant la Saturn. & encore l’on n’a pas parlé de la 3D, mais là on se permet de ne pas en révéler plus.

Offrant l’immédiateté du plaisir des grands jeux de plateforme de l’époque, Sonic Mania Plus ne s’arrête pas là. Il l’agrémente d’innovations, de surprises & d’une profondeur énormes via ses héros, son histoire & ses modes. Sonic Mania Plus nous entraine dans son sillage avec un bonheur aussi bon si l’on découvre ce genre & l’univers Sonic, que si on l’aborde avec notre cœur d’enfant empli de nostalgie.

Inod

Développeurs : Christian Whitehead, HeadCannon et PagodaWest Games
Éditeur : SEGA

Genre : Plateforme
Supports : Switch, PC, Xbox One & PlayStation 4

Voir aussi

Les jeux PlayStation Plus de Novembre 2018

Demain, le 6 Novembre 2018, vous pourrez charger de nouveaux jeux grâce au programme PlayStation …