Breaking News
Accueil / Jeux vidéo / Critiques / Shin Megami Tensei : Strange Journey Redux

Shin Megami Tensei : Strange Journey Redux

Sa version originelle disponible depuis 2009 sur DS, n’ayant entre autres pas atteint l’Europe, voir débouler Shin Megami Tensei : Strange Journey Redux sur 3DS, ne peut que titiller les féru(e)s de la saga d’ATLUS. Cependant, le jeu en lui-même tient-il toujours la route & qu’en est-il des nouveautés ?

De l’autre côté du miroir

Annonce tout d’abord pour celles & ceux ayant déjà retourné l’œuvre sur DS. L’éditeur précise que la partie scénarisée a été approfondie & que des fins inédites ont été inclues. On ne peut en revanche pas effectuer une comparaison, ni évoquer leur importance par rapport à la première version, puisque nous n’avons pas eu l’occasion de la connaitre. Ceci étant dit, passons aux choses sérieuses.

Shin Megami Tensei : Strange Journey Redux a beau se dérouler dans un futur proche, on se rend compte à quel point il est surtout similaire à notre présent. Le monde va mal, l’humanité se tiraille entre elle, continue de polluer autant qu’elle le peut & même davantage, les catastrophes naturelles (enfin naturelles, si les femmes, enfants & hommes arrêtaient de faire n’importe quoi… ) s’enchainent… & une bien particulière se passe actuellement en Antarctique. En l’occurrence une faille spatio-temporelle appelée le Schwarzwelt s’est ouverte. Prenant la forme d’un dôme d’énergie, il s’agira de plonger au sein de celui-ci, afin d’enquêter sur ce phénomène & de trouver le moyen de régler ce problème. Sans quoi la Terre risque d’être absorbée & ses habitant(e)s y rencontreront les démons peuplant ce qui s’avère un véritable miroir démoniaque de la planète bleue. Enfin reste à savoir lequel des 2 mondes est en réalité le plus démoniaque.

Ange ou démon ? Es-tu mon ange ou mon démon ?

Notre protagoniste, un soldat américain, devra faire équipe avec une troupe d’élite, mêlant investigation intellectuelle & physique, envoyée par les autorités. Toutefois, un autre personnage s’avèrera tout aussi important & il est bon de savoir qu’il est exclusif à Shin Megami Tensei : Strange Journey Redux ou plutôt qu’elle est exclusive. Il s’agit d’Alex, mystérieuse jeune femme portant une tunique améliorée de la Demonica. Les questions n’en devenant que plus nombreuses.

Cet apport s’avère loin d’être anecdotique, surtout qu’il ouvre divers arcs supplémentaires. Le scénario se mêlant ainsi au gameplay, puisque notre aventure change & pas qu’un peu. Il faudra désormais faire avec cette ennemie, qui ne l’est peut-être pas tant que cela . Même si elle aura une fâcheuse tendance à nous poursuivre pour nous faire mal, à l’instar de notre épopée au sein du donjon propre à cette édition. Celui-ci s’avérant déjà retors, elle en rajoutera une couche pour les plus acharné(e)s.

Pour venir à bout de la menace globale, il s’agira de combattre le feu par le feu. En clair, capturer des monstres, afin de s’en servir pour en éliminer d’autres. Astucieux ! Au-delà de cet aspect de base, il sera envisageable de les fusionner. Une spécificité que l’on apprécie toujours, peu importe le jeu.

On oscille ainsi entre dungeon crawler à la première personne & affrontements au tour par tour. Qui en plus de l’utilisation des créatures évoquées, jouera également sur les attaques coopératives, entre membres de l’escadron. Une spécificité là aussi toujours intéressante, évidemment en vue de se débarrasser des malandrins rapidement, mais également par la réflexion pour les mettre place.

La partie graphique a également connu des changements, même si là encore on ne peut comparer. Shin Megami Tensei : Strange Journey Redux bénéficie ainsi de nouvelles illustrations de Masayuki Doi, néanmoins de notre côté tout est nouveau.

L’effet n’en est que plus spectaculaire. Si l’on n’avait aucun doute de retrouver de sublimes artworks accompagnant les phases de dialogues notamment, on a aussi droit à des phases jouables de grande qualité, là où l’on peut beaucoup perdre sur de nombreux RPG. Les combats ne sont pas en reste & délivrent des personnages au moins autant superbes, que dans leur représentation statique.

Profitant du bon technologique à nouveau, SMTSJR propose un doublage présent en qualité certes, mais tout autant qu’en quantité. De quoi grandement changer la donne par rapport son aïeul. Celui-ci est en japonais, tandis que l’on a droit à des sous-titres & indications en anglais.

Au cas où vous n’auriez pas touché l’épisode originel, on peut sans souci vous affirmer que Shin Megami Tensei : Strange Journey Redux est un grand jeu ! Si vous l’aviez complété, cette nouvelle version n’en perd pour autant pas son charme. En sus de l’enrobage sonore & visuel grandement amélioré, ATLUS fait fort avec l’introduction d’Alex, personnage apportant énormément à l’histoire & par ce biais à toute l’aventure, tant l’une ne va pas sans l’autre.

Inod

Développeur : ATLUS
Éditeur : ATLUS
Genre : JDR
Support : 3DS

Commentaires

Voir aussi

JCC Pokémon – Soleil et Lune – Tempête Céleste

On continue notre tour, plus que d’horizon, des extensions du jeu de cartes Pokémon. Cette …