Breaking News
Accueil / Critiques / Salade 2 Points

Salade 2 Points

Vous trouvez que certains jeux nous vendent leurs salades &que la déception est là une fois que l’on découvre la réalité de l’œuvre ? Molly Johnson, Robert Melvin & Shawn Stankewich vous convaincront peut-être directement en déballant leur Salade 2 Points (Gigamic/Alderac Entertainment Group).

C’est clopin-clopant avec leurs paniers en osier sous les bras, que 2 à 6 consommatrices de produits frais en herbe, s’en vont quérir au marché les végétaux demandés, au cours de Salade 2 Points. En effet des « végétaux ». Unique faux pas du jeu par ailleurs. Ce dernier ayant sûrement abusé d’OGM ou arrosé de glyphosate son jardin pour ne pas utiliser ce terme. Car l’on retrouve notamment des tomates, soit un fruit. Les oignons sont eux tantôt des légumes, tantôt non… Pour mettre tout le monde d’accord, il suffit donc de dire végétaux, aucune erreur possible. Y compris pour le quatuor restant : poivron, chou, laitue & carotte.

Le but de Salade 2 Points est ainsi de récolter en quantité suffisante, les ingrédients indiqués sur les cartes disposées côté point (l’une des 2 faces), au sein des 3 piles concernées. Tout du moins, remplir les conditions de celles que l’on récupèrera. En sachant que durant son tour l’on peut prendre la 1e carte point d’un de ces paquets. Ou 2 cartes végétaux (l’autre face) visibles au sein du marché situé en-dessous, à la salade composée de 6 cases. On oscille par conséquent entre le choix d’une nouvelle requête & des aliments pour les accomplir. Cependant l’on ne trouvera pas toujours ceux désirés, ce qui accentue la tactique & le stress, par crainte d’accumuler des éléments ne servant pas.

Le décompte des points au terme de chaque manche, permet également d’approfondir sa stratégie. Puisqu’une carte Point peut-être complétée plusieurs fois. Tout comme l’on a l’opportunité d’user d’un même végétal pour plusieurs missions. Cette addition donne un grand coup de pelle dans le maraîcher, en ne s’arrêtant pas à la simple réussite de tel défi & à l’utilisation unique de chaque ingrédient.

En piochant au marché, des emplacements se vident. On les remplit après chaque passage avec une carte de la pile Point qui correspond. Le hasard du tirage dans les colonnes Point & Marché, en parallèle aux cartes prises sous votre nez, offre une rejouabilité totale.

On apprécie particulièrement lorsque des jeux proposent un univers animalier &/ou végétal. Y compris dans une approche très classique. Justement, Salade 2 Points s’inscrit en ce sens. Dylan Mangin délivrant des illustrations simples pour les végétaux mis en exergue. Néanmoins attractifs & comme toujours quand l’on se trouve en face du produit brut & sans fanfreluches, il s’avère hyper appétissant. Le vrai gourmand & non la manière dont le mot est malheureusement généralement employé aujourd’hui, pour tout ce qui contient des additifs aussi mauvais pour la santé, que dans leur origine. Ainsi que leur goût, pour quiconque possède encore un sens gustatif non détraqué.

Autant vous dire que l’on est dans les premiers temps, absorbé(e)s par cette fraîcheur qui se dégage de ce contenu & sa représentation. Un plaisir non feint & tellement naturel, qui donne envie de chantonner : Salade 2 Points jolie jolie jolie… Atout très appréciable que l’on retrouve chez plusieurs sorties de Gigamic : une boite en métal. Toujours pratique pour les jeux de cartes, évitant d’être abimés par les paquets compressés. Qui eux-mêmes connaissent des péripéties. Tandis que visuellement la claque est constamment au rendez-vous avec ce coffret clinquant.

Facile à aborder, tout en bénéficiant d’une farandole de possibilités stratégiques grâce à son système de score, Salade 2 Points s’avère mûr comme il se doit pour être croqué à pleine dents !

Inod

Voir aussi

Chronicles of Crime

Apprécié éditeur qu’est Lucky Duck Games par l’originalité des projets présentés, l’on plonge cette fois …