Breaking News
Accueil / Goodies / SAIBOU

SAIBOU

Dans l’éventualité où vous comprendriez le japonais, & l’on n’en doute pas un instant ici, vous savez que Saibou signifie cellule. Voire cell en anglais. Du coup, le méchant dans Dragon Ball Z s’appelle-t-il Saibou en réalité & est-il un mix de Saiyan & Boubou ? Tant de questions existentielles auxquelles nous ne répondrons pas durant cette critique du jeu d’Andrew Todd. Connu aussi sous le nom d’Andrew Sensei.

La vie d’une Saibou n’est pas simple. Pensez donc, chacune est perpétuellement traquée par de sales bactéries & autres virus. Afin d’éviter de se faire gober, les cellules de tous les genres, doivent s’allier. Et pour ça, rien de mieux que de se rapprocher en se collant les unes aux autres, en vue de créer une structure suffisamment puissante pour tenir bon face à ces menaces. Celle-ci étant possible en connectant sur une grille de 3×3 les cartes Cellule entre elles, via les demi-cercles colorés ornant chaque côté. En somme, un arc jaune sur la droite d’une carte, ira avec celui de gauche d’une autre. Mais si celui du dessus est rouge, il faudra à cet endroit placer une carte au bas rouge…

Les 2 à 4 joueuses/eurs démarrent chacun(e) avec une carte vierge, qui sert de repère pour le cœur de la Culture de cellules à développer plus vite que ses concurrent(e)s. Tout le monde reçoit en parallèle 5 cartes à la face cachée. D’ailleurs à chaque tour personnel, l’on doit détenir 5 cartes. En cas d’impossibilité de jouer ne serait-ce qu’un élément, l’on pourra défausser sa main & donc en tirer 5 nouvelles quand cela sera à nouveau à nous. Ou juste passer au tour de la personne suivante.

Si les cartes Cellule peuvent proposer un ou plusieurs coloris sur les pastilles à relier avec d’autres cartes, tomber sur une carte Racine offrira les 4 d’un coup. Les connexions sont alors beaucoup plus aisées. On recommande donc d’en placer une en guise de cœur, là où la carte vide fait office de repère en attendant. Néanmoins, sachez que la 1e carte à jouer, doit l’être au-dessus de ce cœur. Une carte de 1er tirage ne bloque donc pas le centre. Heureusement, car lorsqu’une cellule sera en position, l’on ne pourra plus la bouger à sa guise. Mais des options existent pour y arriver, ainsi que pour agir sur son/ses adversaire(s). & donc l’/les ennuyer.

Ceci via les cartes Migrer, qui permettent d’échanger une cellule de son terrain avec une de sa main. Ou encore d’en transférer une de sa culture, contre une qui provient de celle d’un(e) autre joueuse/eur. Voire même carrément lui balancer un jeton (sur sa culture & non sa figure) bactérie ou virus, qui menaçait la notre. Quand un jeton qui représente une de ces 2 entités est encore posé sur une carte lors du terme d’un tour, le virus ou la bactérie avale la cellule. La carte est ainsi défaussée & crée un trou à combler. Toutefois, si les cartes virus peuvent elles attaquer n’importe quelle cellule, il n’en va pas de même pour les microbes. Ceux-ci ayant également leur spécificité colorée. Soit unique, soit bi-goût. Si bien que le microbe ne pourra s’en prendre qu’à des cellules d’une couleur adéquate.

Attention, une racine contient les 4, si bien qu’elle pourra se faire cibler par n’importe qui. Pour les esquiver, la carte Macrophage sera utile. On disposera son jeton sur la cellule en question en guise de garde du corps. Et si jamais rien ne protège une cellule visée, l’on aura l’occasion de lui retirer le microbe ou le virus, au travers d’une carte soin.

Immense atout à propos du contenu physique de Saibou, ses jetons très originaux. De la forme de virus & de bactéries, ils approfondissent l’immersion. On n’est pas en face de pièces ou cubes classiques, où l’on doit s’imaginer ce qu’elles/ils représentent. En plus le rendu est rigolo. Les cartes renvoient aussi cet aspect marrant & encore plus mignon, avec ses cellules au visage trognon, signées Miki. Et l’agressivité tordantes des microbes & virus.

Très tactique, punchy & encore plus drôle par les interactions entre les participant(e)s, Saibou donne envie de se serrer entre joueuses & joueurs, à l’instar de ses cellules. Pour le commander, jetez vous sur sa page chez The Game Crafter. Précisons que le prix actuel bénéficie d’une réduction & qu’une carte bonus est offerte si vous le commandez en août.

Inod

Voir aussi

Punto

En apercevant les images, vous imaginez sûrement que Bernhard Weber a sorti un jeu de …