Breaking News
Accueil / Critiques / Robotech: Crisis Point

Robotech: Crisis Point

Tandis que nous venons de terminer de regarder la première partie de la fameuse saga animée de mechas avec Rick Hunter, mais sans Matlock, l’on continue de se pencher sur ses jeux par Dave Killingsworth. Cette fois-ci Robotech: Crisis Point (SolarFlare Games), la suite de Robotech Force of Arms.

Les rares survivant(e)s après l’annihilation de la Terre suite au conflit entre les forces terriennes, accompagnées de ses soutiens inattendus, face à l’armée Zentradienne, se lancent dans la reconstruction de leur planète & d’une nouvelle société. Malheureusement, la paie ne dure jamais bien longtemps. Robotech: Crisis Point signe ainsi l’arrivée d’un nouveau problème. Néanmoins celui-ci tourne autour du sujet de toujours : le secret de la Protoculture. Qui fera s’affronter les maîtres Robotechs & l’armée de la croix du Sud, prête à défendre la planète. Le but étant de glaner le maximum de points au terme de la bataille.

Chaque camp bénéficie de 5 types de cartes : combat, commandement, héros, unité & objectif secrets. Ces derniers dont l’on en choisira soi-même 2 parmi ses 8, à l’abri du regard opposé. Soit une stratégie qui se met en place dans les 2 esprits. Tant d’une part pour les accomplir, que d’autre part en imaginant desquels il peut s’agir, en remarquant la manière d’évoluer de sa/son rival(e). Suite à la distribution des cartes & jetons, dont 2 genres s’avèrent distincts selon votre escadron, l’on peut démarrer. En sachant que chacun(e) dirige 2 côtés de l’aire de jeu. Celui juste devant soi & celui à sa droite.

Le système de Robotech: Crisis Point s’établit sur 4 séquences : tactique, jeton, héroïne/héros/commandant & enfin décompte des points. La 1e consiste à planifier ses choix pour la bataille, entre utilisation de cartes d’unités, de bases ou encore d’endroits stratégiques. Les propriétés indiquées par le texte des éléments, sera à résoudre & permettra de gagner des effets ou encore des jetons de combat. Justement, l’on devra dans la foulée en utiliser, ainsi que des cartes de combat. Chaque joueuse/eur les plaçant à tour de rôle. La phase Jeton débute alors, en récoltant tous ceux glanés & en les situant où bon nous semble. Tant sur nos cartes, que celles adverses. Selon la capacité des jetons, l’on peut ainsi remporter un bonus d’extraction ou de défense notamment. Ou bien privilégier une offensive sur l’ennemi(e).

La troisième partie nous demande elle de jouer maximum 2 commandements & 2 héroïnes/héros, parmi les 4 de chaque catégorie. Là encore, une par une, en appliquant ses effets. Enfin, l’on passe à la comptabilisation des points. Où l’on retourne nos éventuels éléments mis face cachée jusqu’ici. En vue d’associer les potentiels extras de puissance à nos cartes, afin de déterminer qui remporte la bataille.

Dans l’éventualité où vous ne connaitriez pas la licence Robotech, ni même Macross ou autres, vous ne pourrez cependant résister au charme visuel du jeu. Plus encore si vous être branché(e)s mechs ! Robotech: Crisis Point nous régalant de machines très variées dans les styles, rendant l’attractivité décuplée. Mais ce n’est pas tout, puisque les personnages sont également au menu & possèdent un chara design presque aussi accrocheur. Même si pour notre part, les robots, bases & autres lieux, sont tellement charismatiques, que l’on ne regarde quasiment plus que leur représentation par Andora Cidonia, Andrew Cramer & Joel Lopez.

Tactique à bien des égards mais aisé à saisir, Robotech: Crisis Point s’avère tout autant capable d’attirer un public non joueur mais adepte de la franchise, que l’inverse.

Inod

Voir aussi

Vinland Saga #22

Les sentiments profonds qui figurent aux 2 extrêmes, continuent au travers de Vinland Saga #22. …