Breaking News
Accueil / Animes / Interview Range Murata, chara designer de Last Exile

Interview Range Murata, chara designer de Last Exile

A la rencontre de M. Range Murata chara designer de Last Exile

Pouvez-vous présenter pour ceux qui ne vous connaissent pas ?

Je m’appelle M. Murata, je suis un illustrateur japonais, j’ai travaillé notamment sur les animes Blue Submarine N°6, Last exile et Shangri-la et plus récemment ID-O (pour la plateforme Netflix).

Blue Submarine N°6 était un anime précurseur concernant l’utilisation de la 3D dans l’animation japonaise, cette œuvre vous a-t-elle marquée ?

C’était pour moi mon premier travail dans l’animation, ce fut très intéressant, j’en garde un excellent souvenir.

Si Last Exile était amené à être de nouveau adapté en anime, sauteriez-vous sur l’occasion de pouvoir de nouveau vous occuper du Chara design ?

Bien sûr ! J’accepterai avec plaisir !

Illustrateur de talent, vous avez réalisé des designs pour de l’animation, des jeux vidéo mais également divers objets (ex : accessoires de mode, vélo). Comment réussissez-vous à aménager votre temps ?

Je travaille la majeure partie de mon temps comme illustrateur. Je suis également sollicité par des maisons d’éditions afin de réaliser des charadesign pour de l’animation ou des jeux vidéo, mais je n’en accepte généralement qu’un seul par an car cela demande beaucoup de travail et d’implication. Sur le temps qu’il me reste, j’adore réaliser les designs de bijoux ou accessoires qui servent généralement lors d’expositions.

Concernant l’œuvre Robot, elle s’est achevée chez nous en 10 volumes, avez-vous le souhait de le reprendre un jour ?

Robot est maintenant fini depuis des années et j’étais très content de savoir qu’il était paru en France. Cependant, au Japon, Robot se termine au volume 11 (paru début 2009).

Comment en êtes-vous venu à travailler sur le roman Shingeki no Kyojin (L’attaque des titans) ?

Mon ami, le producteur de Shangri-la, était en train de monter le projet lié à Shingeki no Kyojin. Il m’a donc contacté pour travailler dessus. J’avais un peu peur au début de ne pas être en mesure de dessiner les personnages Eren et Mikasa. Au final, lorsque j’ai su que je devais créer le design des personnages, je me suis senti soulagé *rires*.

Vous qui portez un intérêt pour le dessin au sens large, saviez-vous qu’aujourd’hui de nombreux manga de création française avaient vu le jour ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ?

Actuellement je ne sais pas trop ce qu’il se passe en France, à l’époque je m’intéressais à la BD et j’étais d’ailleurs fan du travail de Moebius. J’ai eu le plaisir de le rencontrer lors de mon passage à Angoulême et cela m’avait beaucoup ému. J’ai aussi été influencé par le travail de M. Enki Bilal.

Avez-vous une anecdote à partager avec les lecteurs du Yatta ?

Lors de ma première venue en France il y a presque 10 ans, à l’époque il n’y avait pas ou peu de personnes qui dessinaient avec un style proche du mien (avec de grands yeux, effet déformé …). Je m’étais demandé à l’époque à quoi cela était dû. Pouvaient-ils le faire ? En avaient-ils l’envie, ou peut-être n’aimaient-ils pas ce style? Mais en visitant d’autres pays, je me suis rendu compte que ce n’étaient pas le cas et aujourd’hui, je trouve que certains d’entre eux sont plus talentueux que les japonais *rires*. Je suis heureux de voir que malgré le fait que nous soyons différents et que nous ne parlions pas la même langue, nous partagions cette passion du dessin et je vous invite à continuer, nous dessinerons un jour ensemble.

Merci à M. Range Murata pour cette interview ainsi qu’au staff du salon Japan Tours.

 

Voir aussi

The Rising of The Shield Hero sur Crunchyroll

L’anime The Rising of The Shield Hero disponible en janvier 2019  sur Crunchyroll L’adaptation en …