Breaking News
Accueil / Critiques / Queenz

Queenz

Vous connaissez probablement la tendance anglophone à enchainer les jeux de mots dans le thème des abeilles. Peut-être l’avez-vous même découverte en regardant Ralph 2.0. Évidemment avec Queenz, il y a de quoi nous tenter. Mais nous ne céderons pas à la facilité, malgré le sous-titre, To bee or not to bee, du jeu de Johannes Goupy & Bruno Cathala. Précisons par ailleurs qu’il est pour le moment disponible grâce à l’éditeur sud-coréen Mandoo Games. Mais qu’il devrait prochainement être distribué en France.

Dans la réalité, on ne peut évidemment cautionner l’apiculture. Avec Queenz, on prend les choses de manière plus gentillette, où le côté criminel s’estompe. Laissant plutôt l’envie d’offrir une jolie vie aux abeilles, qui pourront tranquillement confectionner leur miel. Ce dernier, fruit de notre but de devenir la/le meilleur(e) productrice/eur du pays.Parmi les 4 qui se disputeront ce titre, en accumulant le plus de points.

Queenz nous fait évoluer à tour de rôle, où l’on aura l’opportunité de choisir entre 2 actions. Tout d’abord, l’on peut cueillir des orchidées, à disposer dans sa réserve. En retenant que l’on n’a pas le droit d’en récolter plus que l’on a de places pour elles. Trois variantes existent dans sa prise de fleurs au sein du jardin, qui ne peut qu’avoir lieu dans la colonne où se trouve l’apicultrice/eur commun(e). Il est ainsi envisageable d’en acquérir une, peu importe sa couleur & si elle comporte ou non une abeille. Si l’on en veut 2, elles pourront ne pas être du même coloris, mais ne devront pas avoir l’animal dessus. Tandis que si vous en récupérez un trio, il est indispensable qu’elles soient du même genre & sans abeille. Et l’on avancera le pion du personnage, selon la quantité de végétaux choisie.

On peut donc déterminer que l’on en saisira tant, en vue de piéger la/le concurrent(e) qui suit. On privilégiera les éléments qui nous intéressent le plus, néanmoins cette donne du placement & donc de la ligne sur laquelle l’on pourra agir s’avère un élément fort des mécaniques de Queenz.

La seconde action possible, est de s’occuper de ses cultures. Soit avec une orchidée, soit avec l’une de ses ruches. On y associe les types, en vue de gagner des points & confectionner du miel. Lorsque ce dernier est créé, l’on dispose le pot correspondant sur son plateau. Ce qui conserve à la vue de tout le monde l’avancée dans la pluralité des catégories de miel. Plus l’on arrive tôt à réussir à tous les compléter, plus l’on bénéficiera de points bonus. Cependant il n’est pas obligatoire d’y arriver. Toutefois dans ce cas, pas d’extra.

Nous évoquions précédemment la présence éventuelle d’abeilles sur les fleurs. Si une seule y figure, il s’agit d’une reine. Que l’on pourra échanger avec n’importe quelle plante dans notre terrain, à ramener dans notre réserve. Et donc bénéficier d’une ressource dont l’on aura besoin pour obtenir un miel. Même le jardin connaitra des surprises, par rapport à son renouvellement & les points qu’il peut nous allouer. Il faudra également surveiller l’avancée de toutes les plantations. Car quand une personne en sera à sa 5e, cela signifiera l’ultime tour de jeu. Ce qui nécessitera d’installer au mieux ses ruches, les abeilles qui tournent autour… Afin de ramasser encore plus de points lors du compte final.

Vincent Dutrait offre un ton très frais & végétal à Queenz, qui apaise les esprits. Ce qui offre un contraste saisissant avec le bourdonnement de la compétition. On apprécie énormément cette identité visuelle, naturelle & au ton aussi doux, qu’éclatant. Le contenu vient avec de nombreux objets originaux, qui renforcent l’immersion & touche l’aspect collectionnite. Entre les pots de miel, les ruches & l’apicultrice/eur, l’on bénéficie de moult pions en bois qui sortent de l’ordinaire.

 

Nul besoin de s’appeler Lola pour devenir la reine des abeilles avec Queenz ! De multiples mécaniques entre le jardin commun & ses cultures, qui peuvent faire rager quand telle orchidée est sélectionnée, délivrent une lutte de chaque instant. Au sein d’une atmosphère florale très appréciable.

Inod

Voir aussi

Castello Methoni

Castello Methoni, un nom qui nous fait directement voyager vers le Péloponnèse… Pourtant, ce n’est …