Breaking News
Accueil / Jeux vidéo / Critiques / PlayerUnknown’s Battlegrounds

PlayerUnknown’s Battlegrounds

Phénomène ayant déployé de manière encore plus large le genre battle royale, PUBG pour PlayerUnknown’s Battlegrounds, continue de s’étendre en arrivant désormais sur PlayStation 4. De quoi découvrir si la tendance perdure.

On se retrouve au PUBG ?

Avant toute chose, sachez que cette édition de PlayerUnknown’s Battlegrounds, vient avec le PUBG classique, qui évolue au fil des mises à jour. Ainsi que le serveur public de test, PUBG PTS. De quoi découvrir, si vous le souhaitez, les multiples phases de tests. Permettant de découvrir les potentielles futures nouveautés du PUBG classique. Néanmoins si vous préférez un produit fini & ne pas vous lancer dans de tels essais, la séparation entre les 2 vous octroie le choix. Vous pourrez de cette manière vous amuser indifféremment sur l’un ou l’autre, voire sur un seul. Aller régulièrement sur l’une des versions, sporadiquement sur la seconde…

Vous agissez comme vous voulez. Ce qui fait évidemment plaisir. Rien n’étant forcé. Pour notre part, nous apprécions grandement le fait de pouvoir se glisser dans ces tests et conseillons donc à tout le monde d’au moins y venir de temps en temps. Car l’on y trouvera forcément un côté innovant encore plus régulièrement. Tout en conservant à l’esprit qu’il s’agit d’essais, de réglages & autres. & qu’il ne faudra donc pester sur un souci, mais plutôt le remonter.

Il ne peut en rester qu’un(e)

Si l’on se demande qui veut vivre pour toujours, on risque de trouver une centaine de candidat(e)s répondant « moi » au sein de chaque partie. Le but de chacun(e) étant en somme de devenir la princesse ou le prince de l’univers de PUBG. En effet, l’on peut incarner tant une femme, qu’un homme, à personnaliser. Pensez donc, 100 personnes parachutées sur une vaste carte, sans la moindre ressource. Il s’agit dès lors de parcourir les lieux, en vue de dénicher armes, munitions, protections… Et cela s’avère loin d’être aisé. L’un des grands atouts se situant justement dans ce périple. Car si on l’effectuera parfois avec nos petits petons, notamment pour la discrétion, on aura de quoi aller plus vite via les véhicules. On les cherche même grandement, tant l’on s’éclate avec.

Toutefois, la dimension des lieux permet de ne pas être immédiatement dans le feu de l’action. Celle où l’on vous décochera une balle signifiant votre fin. On ne croise pas continuellement les autres et encore moins dès le départ. Ce qui offre une certaine liberté pour la recherche première. Mais également par la suite, où l’on sera continuellement en quête d’un équipement mieux fourni. Si l’environnement était étroit, on ne verrait que des tirs fuser, avec aucune possibilité de bouger pour fouiner dans les baraques. Cela se déroule naturellement ici. On ressent cette réelle possibilité de se mouvoir dans cette traque. Tout autant que d’être suivi(e) ou piégé(e), voire d’en être l’instigatrice/eur.

Peu importe que vous soyez en solo, en duo ou en quatuor, on est quelque part seul(e) contre toutes & tous. Il faut devenir l’ultime survivant(e). Pour ce faire, PlayerUnknown’s Battlegrounds délivre une jouabilité qui se tourne vers le réalisme. D’ailleurs tout renforce cette sensation : graphismes, atmosphère, impacts… Dans le cas où vous songez à sauter partout n’importe comment, oubliez. Vous comptez foncer tête baissée en prenant une myriade de balles ? Elle en aura encaissé une qui suffira à vous faire succomber. Néanmoins la prise en main se fait assez simplement. Un peu d’entrainement pour se rôder & en avant pour l’affrontement. C’est sur le tas que l’on apprend les subtilités allant avec cette touche réaliste. Notamment au niveau sonore & des repères visuels, que l’on évoquera par la suite.

Jour de neige

On citait précédemment la version PUBG PTS. Cette dernière, via toutes les nouveautés qui en découleront pour gonfler le jeu fignolé, apporte déjà énormément. Le nouveau lieu, Vikendi vient lui d’arriver le 21 décembre. Soit une carte postale enneigée pour l’hiver. On ne fait pas les choses n’importe comment chez PlayerUnknown’s Battlegrounds. Même si chez l’auteur de cette critique le dernier mois de l’année ressemblait à un chaud été. Par conséquent la toundra sous un soleil pesant aurait pu fonctionner & en surprendre d’autres. Mais l’important est surtout le contraste apporté par rapport aux décors déjà disponibles.

Cette nouvelle donne est donc aussi rafraichissante dans son contenu, que visuellement. On y dénote 2 nouvelles armes & divers rééquilibrages, valables pour l’instant juste pour le PTS. Surtout, on y enfourche des motoneiges & peut même lancer des boules de neige. Notre activité favorite pas seulement avant de monter dans l’avion, mais juste ce que l’on préfère tout court. Il ne nous faut pas grand-chose.

Comme précisé, Vikendi apporte également beaucoup au niveau graphique. L’on apprécie énormément l’ambiance & le rendu de la neige. Insufflant de nouvelles perspectives tant dans les environnements, que la partie ludique. Les motoneiges & armes confirment d’ailleurs la qualité de la modélisation des véhicules & objets déjà connus jusque-là. D’excellente facture, celle-ci est le point fort du jeu au niveau visuel. On y ressent un véritable soin & non juste un design basique, en ne misant que sur la qualité de la jouabilité. Les 2 se complètent véritablement.

Concernant PUBG dans sa globalité, on note également un travail considérable sur la partie sonore. Chaque son peut s’avérer une indication primordiale pour autrui. Au même titre que les détails visuels, comme les traces de pas. Prouvant constamment que l’on n’est pas au sein d’un joyeux bazar, mais que la traque est de mise & tous nos sens aiguisés en vue de celle-ci. Tout en étant vigilant(e) pour ne pas se faire avoir par des indices que l’on laisserait. Sauf si l’on désire justement piéger un(e) adversaire, en lui laissant croire que l’on est allé(e) dans telle direction.

La sensation de solitude, même en escouade, le besoin de s’outiller sur le terrain & de prêter attention à tous les détails, procurent à PlayerUnknown’s Battlegrounds une tension de chaque instant. Rendant essentiel chaque détail. La qualité de l’équipement, véhicules compris, contribue à cet aspect réaliste mettant sous pression.

Inod

Développeur : PUBG Corporation
Éditeur : Sony Interactive Entertainment
Genre : Tir
Support : PS4

Voir aussi

Mélanie Astles, championne de voltige, ambassadrice d’Ace Combat 7: Skies Unknown

Bandai Namco Entertainment France est fier d’annoncer le partenariat entre Ace Combat 7 : Skies …