Breaking News
Accueil / Jeux vidéo / Actualité / Onmyoji – Le petit guide du débutant – Partie 2/7

Onmyoji – Le petit guide du débutant – Partie 2/7

Bonjour à tous et bienvenue dans ce second article consacré à Onmyoji ! Si vous n’avez pas vu le premier nous vous recommandons d’aller y faire un petit tour : https://www.yatta-fanzine.fr/onmyoji-le-petit-guide-du-debutant-partie-1-7/

 

Aujourd’hui nous attaquons donc le gameplay du jeu mais seulement une partie, l’article étant déjà suffisamment long !

J’espère que je ne vous perdrai pas en cours de route, ce n’est pas très compliqué à comprendre, mais il y a beaucoup à dire. N’hésitez pas à poser des questions si un point demeure obscur 🙂

 

Game play :

Le jeu se décompose en plusieurs chapitres immersifs où l’on peut être témoin et acteur de l’avancée du scénario. En effet, lorsque l’on entre dans un chapitre de l’histoire,  l’issue est systématiquement un combat, ou plusieurs, afin de clôturer ledit chapitre. Vous ne pourrez accéder au chapitre suivant qu’en atteignant un niveau suffisant. L’intérêt est donc d’être régulier sur le jeu afin de monter son niveau et avancer dans l’histoire même.

“Intérieur” du premier chapitre après l’avoir terminé. Lorsque vous entrez pour la première fois dans un chapitre, il y a une scène plus ou moins longue qui se passe et elle induit sur un combat.

Concernant les combats : Il s’agit d’un mode de combat au tour par tour où l’on peut attaquer manuellement ou laisser le jeu faire à notre place. Le mode auto est utile essentiellement quand vous voulez faire autre chose à côté ou lorsque vous êtes sûrs de gagner. Cependant il n’est pas rare que selon les compositions adverse et/où à niveau relativement équivalent, la victoire nous échappe. Il faut donc faire attention à cela.

La team est composée de trois Shikigami et de son Onmyoji. Au début du jeu, nous sommes avec Seimei, plus tard dans le jeu, nous avons la possibilité de jouer avec un des 3 autres Onmyoji si nous le souhaitons.

Chaque personnage possède trois capacités, ces dernières sont automatiquement attribuées mais en progressant nous obtenons de nouvelles capacités et améliorons les anciennes comme les nouvelles.

Petit détail qui a son importance en combat : Chaque Onmyoji est accompagné d’un animal mystique qui n’apparaît qu’en combat et qui, bien lvl up lui aussi, peut s’avérer très utile en combat, voire même décisif. Ces animaux mystiques sont appelés Totem et peuvent être montés jusqu’au niveau 50. La seule façon de les faire évoluer est de leur donner un max de souls, ce sont principalement des items que l’on équipe à ses shikigami pour augmenter leur efficacité.

Les différents mode de jeu – Bloqué dans le jeu ou pas de nouveaux chapitre à faire ? Pas de panique, vaste est le monde d’Onmyoji …

En effet, en dehors du mode Histoire d’Onmyoji, il faut savoir qu’il existe pléthore de choses à faire dans ce jeu. Il est très aisé de passer des heures durant dessus, sans devoir dépenser un euro.

Lorsque vous êtes sur l’écran d’accueil, le « Courtyard », il y a différentes possibilités : Aller sur la map « Explore », dans la ville « Town », dans l’espace d’invocation « Summon », l’espace dédié aux animaux de compagnie, consulter les « Wanted Quests », consulter les events en cours, ou accéder à tout ce qui est paramètres, news, etc.

Premièrement : Les quêtes journalières ;

– Envoyer 5 coeurs à ses amis

– Nourrir un shikigami d’au moins une soul

– Combattre une Evo Zone une fois

– Combattre une Soul Zone trois fois

– Explorer la map trois fois (ce qui revient à faire trois chapitre. Si vous êtes pressé : 3 fois le chapitre 1 et c’est plié)

– Effectuer deux Realm Raid (il s’agit de duels entre joueurs)

– Collecter de l’expérience dans le « Realm »

– Faire une donation de Shards dans la guilde

– Compléter toute les quêtes.

Il faut savoir qu’on obtient des récompenses très intéressantes en faisant toute ces quêtes journalières (ce qui prends 20 minutes environ), mais aussi à chaque quête effectuée. C’est tout bénéf’ !

Commençons pas la map, le bouton « Explore » :

Deuxièmement : Tous les modes de jeu disponibles sur la map :

L’Evo Zone et la Soul Zone :

L’Evo Zone est un mode de jeu accessible sur la map. Lorsque vous entrez dans ce mode de jeu, vous avez la possibilité de choisir votre type d’ennemi : Kirin de Feu, Kirin de Vent, Kirin d’Eau, Kirin d’Electricité. Peu importe le type que vous choisissez, chacun contient 10 niveaux dont la difficultés est bien évidemment ascendante.

Mais qu’est-ce que c’est ? Ce mode de jeu permet, en battant vos ennemis, d’obtenir de précieux matériaux appelés « Evo ». Ces matériaux (Roue de Feu, Talisman du Vent, Carpe d’Azur, Tambour Eclair, selon le type de Kirin que vous affrontez), lorsqu’ils sont réunis au nombre requis en fonction du Shikigami, permet à ce dernier « d’évoluer » (pas de monter de niveau). Cela lui permet de changer d’apparence (dit « skin d’évo ») et d’acquérir de nouvelles capacités. Ainsi, de nouveau, si vous souhaitez optimiser votre gameplay, il est indispensable de faire évoluer vos shikigami, du moins, ceux que vous utilisez.

La Soul Zone est un mode de jeu aussi accessible sur la map. Lorsque vous entrez dans ce mode de jeu, deux catégories s’offrent à vous : Orochi et Sougenbi. Ce second mode du Soul Zone n’est accessible qu’en obtenant des rouleaux « Greed », « Anger » et « Foolery » … au niveau 5 de la Soul Zone et ce, de façon aléatoire. Vous pouvez trimer pendant un très long moment avant d’en obtenir et combattre Sougenbi est plutôt ardu.

Concernant Orochi, pas de problèmes, c’est le mode « Soul Zone » accessible de base. Chaque niveau est divisé en trois phases de combat. La dernière phase étant celle où l’on combat Orochi accompagné de deux Shikigami différents selon le niveau. Quand vous gagnez, vous obtenez des souls, rappelez-vous, c’est ce qui sert à équiper les Shikigami et les nourrir pour les lvl up. Plus vous montez dans les paliers, plus vous obtenez de Souls puissantes …

Parce que oui, les souls possèdent des grades de puissances. En dessous de chaque soul, vous verrez des « magatama ». Un magatama étant le plus petit grade de soul, 6 étant le plus puissant et le plus rare (mais certains peuvent être obtenus en boutique moyennant de l’or qu’on obtient en jeu à chaque combat par exemple, ou à différentes occasions, mais je ne vais pas m’étaler sur ce point). Notez que les shikigami aussi possèdent ce système de grade. Nous y reviendrons dans la partie consacrée au lvl up des Shikigami.

Eeet ça sera tout pour aujourd’hui ! Je ne veux pas que cela devienne trop lourd, nous poursuivrons la semaine prochaine avec le gameplay ! Nous verrons rapidement tous les autres modes de jeu disponibles sur la map d’Onmyoji. La semaine suivante, nous nous consacrerons à une autre partie du contenu de l’écran d’accueil, le “Courtyard”.

Merci d’avoir lu !

Cocow.

Voir aussi

Resident Evil 2 et Devil May Cry 5 jouables à la Paris Games Week 2018

Capcom sera présent tout au long de la Paris Games Week 2018 (26 au 30 …