Breaking News
Accueil / Culture japonaise / One Ok Rock – Retour au Bataclan ! 12/12/2018

One Ok Rock – Retour au Bataclan ! 12/12/2018

 

C’est le 12 décembre dernier que One Ok Rock s’est à nouveau produit en France. Ils ont choisi de revenir au Bataclan, comme en 2013. Choix très largement apprécié par moi-même mais sûrement déploré par tous ceux qui n’ont malheureusement pas pu se procurer un billet, simple ou VIP.

J’ai l’habitude d’aller au concert de OoR à chaque date française et ce depuis leur tout premier concert en 2013. Ils ont lancé les premiers billets VIP dès 2014 et en proposent chaque année. Telle une guerrière, je me bats chaque fois pour en obtenir un et, la chance étant avec moi, j’en suis toujours victorieuse. Je peux donc vous en parler !

Cette année, la particularité du billet VIP n’était pas de rencontrer le groupe personnellement et d’avoir une photo individuelle avec eux, non. La spécificité de 2018 était de proposer aux VIP une séance privée d’écoute de trois de leurs nouveaux morceaux tirés de leur dernier album à venir : Eye of the Storm.

Des précautions évidentes ont été prises par le staff : Tous nos téléphones étaient scellés dans des enveloppes avant d’éviter toute fuite avant la release de “Eye of the Storm”. Nous avons quand même eu le droit à une photo générale avec le groupe !

 

 

Tout ce que je peux dire concernant l’écoute de ces trois morceaux : du Génie. Mon avis est totalement subjectif. La première chanson m’a rappellée le One Ok Rock de l’époque tout en étant fidèles à ce qu’ils sont devenus. J’avais des frissons d’excitation quand nous l’avons écoutée.

La seconde était très belle, je la qualifierai d’une semi-ballade. Elle m’a transportée, les paroles étaient superbes, et Taka nous a confié qu’il s’agissait de sa chanson préférée de l’album. Cela lui donne un côté “spécial”. 🙂

Quant à la dernière, je l’ai aussi beaucoup aimée, elle était très “planante”. Je ne saurai comment la qualifier autrement. C’est le genre de chanson qui vous fait vous sentir bien, comme si les notes pouvaient littéralement nous traverser. Difficile à expliquer. En tout cas j’espère que ceux qui attendent l’album ont un peu plus l’eau à la bouche suite à cette petite review 😉

Après … je l’avoue, je suis très rarement déçue de One Ok Rock. Mon avis est totalement subjectif, mais je pense pouvoir dire sans me tromper que cet album promet de rassembler davantage les fans, nouveaux comme anciens, contrairement au précédent (que j’avais quand même beaucoup aimé).

Le peu que nous avons eu la chance d’écouter, ces trois chansons donc, me rappelle vraiment le One Ok Rock d’avant mais on ressent bien qu’ils ont essayé de nouvelles choses, j’ai l’impression qu’ils ont encore grandi, encore évolué. Il y a quelque chose de plus mature.

 

 

Personnellement, je pense qu’il ne faut pas oublier qu’il s’agit de quatre êtres humains. Ils ont choisi de faire du rock, c’est ce qu’ils font toujours, mais il faut bien penser que depuis leur début en 2006, ils ont eu d’autres inspirations, d’autre aspirations, d’autres envies … L’envie d’évoluer, d’étendre leur compétences.

C’est pour ça que je pense qu’il ne faut pas les blâmer s’ils ne font pas toujours du rock bien lourd. Ils aiment le rock, mais ils aiment aussi plein d’autres choses et ils ont envie de partager ça avec nous.

Petit détail qui compte : Les fans ont fait passer au groupe, durant la séance VIP, un cahier avec plein de mots écrits à leur égard. Ils étaient très contents et surpris de cette attention !

Revenons au concert, et parlons de cette setlist de folie:

 

 

  1. Taking Off
  2. Bedroom Warfare
  3. Clock Strikes
  4. Take What You Want
  5. One Way Ticket
  6. Wherever You Are
  7. Instrumental (Toru, Ryota, Tomoya)
  8. Change
  9. I Was King
  10. The Beginning
  11. Mighty Long Fall
  12. We Are

Encore :

  1. Stand Out Fit In
  2. Kanzen Kankaku Dreamer

 

 

Je ne parlerai pas en détail de chacune des chansons, ça me prendrai beaucoup trop de temps, je suis quelqu’un de très enthousiaste voyez-vous.

Il va de soi que Taking Off fut la pure folie, suivie de Bedroom Warfare. Deux chansons très épicées et bien énervées qui met directement dans l’ambiance. Clock Strikes et Take What You Want étant un peu plus “calmes” cela nous a permis de retomber un peu de l’excitation produite par les deux premières chansons. Je mets de gros guillemets car elles restent très dynamiques malgré tout.

J’ai vraiment adoré l’entendre à nouveau en live, surtout chantée entièrement par Taka. TWYW est chantée à la base en duo avec 5 seconds of summer. Ce n’est pas que je n’aime pas ce groupe, je ne le connais pas particulièrement, ne l’écoutant pas mais ça me dérange à l’écoute d’entendre ce chanteur avec la voix de Taka.

C’est comme pour Paper Plane, que je trouve mille fois mieux chantée uniquement par Taka et encore plus en live. Pourtant j’aime les featuring qu’ils ont pu faire, notamment avec les Radwimps (“By My Side” qui est très jolie) récemment ou avec Against the Current (“Dreaming Alone” que j’adore !) ou encore avec Pay Money To My Pain (“Voice”, cette chanson est d’une beauté sans pareil).

Est-ce qu’on peut aussi parler de la note de Taka durant “Clock Strikes” ? J’ai réussi à filmer 12 secondes de cette fameuse note, mais j’en ai raté une bonne partie … La note a duré au minimum 20 secondes. C’était fou ! Nous avons ensuite tous chanté en coeur, le groupe profitant du moment. Aucun mots n’est assez fort pour décrire la beauté de ce moment.

 

 

One Way Ticket aussi faisait partie de ces chansons que je n’ai jamais entendu en live et donc je suis très contente d’avoir pu écouter en concert. Elle dégage quelque chose de différent chantée en live, ce n’est pas une chanson que j’écoute souvent, je l’aime bien mais ne fait pas partie de ces titres que j’aime écouter régulièrement, ou même en boucle. L’écouter en direct, avec l’interprétation en direct des garçons, m’a largement fait l’apprécier d’avantage. Un très bon moment, donc !

Il est temps de faire retomber toute l’excitation, de se poser … et de pleurer. “Wherever You Are”. Quand j’écris ces mots, à l’instant où je tape sur mon clavier, toute l’émotion revient. Si vous n’êtes pas familier avec One Ok Rock, où si vous apprenez à les connaître depuis peu, il y a de fortes chances que l’émotion ne vous touche pas, ou peu.

Cette chanson c’est un des bébés du groupe. Elle est tellement importante pour eux, c’est une chanson qui commence à dater maintenant. Ils l’ont très, très, très souvent chanté en rappel de leur concert. Je ne pourrai décrire la beauté de cette chanson et vous invite à la découvrir par vous même. Elle est sublime… mais en concert, mesdames et messieurs, c’est une chanson qui n’a pas son pareil. Elle fait partie de mes titres préférés, tous albums confondu.

Quelle joie pour moi quand j’ai découvert qu’ils l’avaient mise dans la setlist de cette année. Un véritable bonheur, tout le Bataclan était en larmes. J’étais en fosse et toutes les personnes qui m’entouraient, pleuraient. Moi aussi.

 

 

L’anecdote sur cette chanson c’est tout un passage chanté par le public … en japonais. Taka a arrêté de chanter, nous a tendu son micro et nous a offert un des plus beaux et larges sourires de bonheur dont j’ai rarement eu l’occasion de voir. Mentionnons aussi tout les flashs allumés, c’était magnifique ; “It’s so beautiful, thanks you guys”. Taka nous a remercié.

Taka s’est ensuite éclipsé et a offert la scène à ses trois camarades qui nous ont fait un solo d’instru, la Jam Session, absolument grandiose ! A chaque concert, c’est un moment que j’attends tout particulièrement !

C’est vrai qu’on a tendance à davantage se focaliser sur le chanteur dans un groupe et moins sur les musiciens. Ce moment-là, c’est pour eux. Pour Toru, Ryota et Tomoya. Quel bonheur absolu de les voir jouer ainsi ensemble. Ils nous ont fait grâce d’une composition très changeante, tantôt excitée, tantôt plus calme et puis souvent très énervé ! Une vraie pépite.

Une mélodie familière se fît entendre, et Taka revint, “Change” s’est lancée. Elle fait partie du nouvel album, “Eye Of The Storm”. Une bonne mise en bouche pour la suite du concert qui promettait déjà d’être bien plus pimentée ! En effet, “I Was King” était la suivante, de quoi réveiller davantage la foule … comme si elle ne l’était pas déjà !

Et puis “The Beginning” arriva. Elle aussi est un véritable classique. C’est une chanson que j’adore et qui ne déçoit jamais personne en live, un pur bonheur.

 

 

Comme pour nous achever, “Mighty Long Fall” nous arriva au oreille comme un marteau sur un crâne ! Nous pensions qu’il ne le demanderai pas mais … Taka nous a demandé le fameux “Wall Of Death” ! Dans une petite salle comme le Bataclan, il est difficile de s’imaginer cela possible … Et bien si. Rien n’est impossible pour One Ok Rock !

C’est un souvenir mémorable et même si tout le monde n’apprécie pas, on ne peut nier que cela ambiance à mort la foule ! Il me semble que c’est la chanson qui a mis le plus en transe le public … Avec “We Are” qui suivit juste après !

Pour cette chanson, il avait un fan project : Allumer les flashs des téléphones avec une gommette de couleur dessus. Le but étant de faire écho aux paroles suivantes: “We are the colors in the dark”. Cela a parfaitement bien fonctionné ! Le seul hic c’est que la surprise a été gâchée pendant “Wherever you Are” qui était bien avant et où les flash avait déjà été allumés en partie.

Heureusement, cela n’a pas entaché le plaisir ressenti par le groupe et par le public, c’était vraiment magnifique. Taka a eu ensuite l’excellente idée de grimper sur les barrières contre la fosse … Juste devant moi, au secours. Je ne mentionnerai pas que je le maintenais par sa cuisse, ni qu’il s’est jeté sur nous et que je le soulevais par ses fesses, nope.

 

Je ne sais toujours pas comment j’ai pu prendre cette photo.

 

Blague à part, je ne suis pas du genre groupie, je n’ai pas volontairement touché Taka à ces endroits, il était vraiment juste devant (et au dessus du coup, lol) moi, j’avais pas le choix ok (je ne me suis toujours pas lavée la main gauche mais c’est un détail… wait).

Bref, avant de perdre votre rédactrice, continuons (cet article est déjà beaucoup trop long).

Après cela, le groupe quitta la salle. Bien sûr, pas de façon définitive, nous savions tous qu’il y aurai un “Encore”. Il y en a toujours.

Quelques minutes passèrent et le groupe nous gratifia de “Stand Out Fit In” qui figure aussi sur leur dernier album. Le public en a profité pour leur faire passer un drapeau signé par le public avec divers petit mot. Sur ce drapeau figuraient tout leur album et “ONE OK ROCK” écrit en gros au milieu et en Bleu, Blanc, Rouge. Taka l’a mis sur son dos pendant qu’il chantait !

 

 

En toute honnêteté, j’ai été très dubitative à la première écoute de cette chanson. Je ne savais pas si je l’aimais ou si je ne l’aimais pas.

Alors l’ai réécoutée et à la seconde écoute, c’était déjà différent. Je pense que ce que dégage cette chanson m’a surprise aux premiers abords. Il s’agit là d’une très belle chanson, vraiment. Chaque écoute me l’a fait apprécier davantage et quand j’ai lu les lyrics, je l’aie aimée encore plus.

Je vous invite à lire la traduction de cette chanson, vraiment. Comme pour beaucoup d’autres, la version live est vraiment meilleure. Cette note aiguë de folie que Taka nous fait durant cette chanson, c’est ce que j’attendais le plus. Taka a vraiment une technique vocale impressionnante !

Nous en arrivons donc à l’ultime chanson de ce concert de folie : Kanzen… Kankaku… Dreamer! “Kanzen Kankaku Dreamer” les gars! Oui, oui ! Quand j’ai découvert la setlist avant le concert, j’étais folle ! Folle d’impatience pour, presque, uniquement cette chanson ! Ils l’avaient faite en 2013, j’étais vraiment très heureuse de savoir que nous allions l’entendre à nouveau!

 

 

Cette chanson c’est vraiment un classique dans la carrière de One Ok Rock, tout les nostalgiques ont vraiment accueilli à nouveau cette chanson avec une immense joie.

Bien sûr il y a beaucoup d’autre morceaux que nous aurions voulu écouter (pour ma part, je rêve d’entendre “Mister Gendai Speaker” un jour, ou “One By One”, “Etcetera”, “Nobody’s Home” etc), mais nous étions déjà tous suffisamment heureux d’être là et de vivre ce concert, tous ensemble.

 

 

C’est sur ces mots que s’achève cet article sur le Live in Bataclan 2018 de One Ok Rock ! Merci d’avoir lu !

Cocow.

 

Voir aussi

Sur les traces du Shinsengumi – Partie 1

Partons sur les traces du Shinsengumi ensemble ! Lors de notre voyage au Japon, nous …