Breaking News
Accueil / Critiques / Mutants

Mutants

Basée sur le jeu vidéo pour mobiles, Mutants: Genetic Gladiators, une version jeu de société de Sen Foong Lim & Jessey Wright, passée par l’étape du financement participatif, vient désormais de voir le jour. Sobrement intitulé Mutants (Lucky Duck Games/Celsius online), découvrons ce que vaut ce jeu. Maintenant entre nos mains & non pas, comme son aïeul, au travers d’un écran.

Espérons que la nouvelle année qui, selon la rumeur, approche, soit la 2313. Une époque attirante, durant laquelle prend place Mutants. Tout bonnement car grâce aux manipulations génétiques toujours plus dangereuses, les humain(e)s ont réalisé de considérables progrès dans le domaine. En étant désormais capables de confectionner des Mutants.
Si la population humaine s’en sert dans un but violent, on peut au moins imaginer que ces gladiatrices/eurs des temps modernes, ne sont au moins pas de véritables personnes. Et par conséquent, une alternative aux affrontements que l’on connaît dans notre monde, en 2019.

Néanmoins, il n’est pas envisageable pour tout le monde d’y participer. Encore faut-il être doté(e) de pouvoirs idoines en vue de les contrôler. Ces personnes, les Psy-Captains, n’ont qu’une idée en tête, remporter le Championnat Mondial des Mutants !
Les 2 à 4 Psy-Captains d’une session, démarreront avec une main identique. En l’occurrence, 2 éléments de chaque classe : Alien, Démonette, Guerrier, Lycan, Robot & Zombie. Viennent ensuite les gènes, qui feront la différence pour former vos combattant(e)s. Bon point d’emblée, ces cartes additionnelles peuvent être sélectionnées à tour de rôle. En somme, une draft.
Ou bien, l’on peut privilégier de planifier chacun(e) son deck au préalable. Soit déjà 2 approches très différentes, qui fonctionnent aussi bien l’une que l’autre.

Durant les 5 manches de Mutants, l’on ne devra pas uniquement former des créatures plus puissantes que celles de notre ou nos adversaire(s). Le plateau de jeu offre une véritable course vers la Furie, en vue de glaner un maximum de points de prestige.
Précisément, la personne la mieux positionnée au sein de cette arène, par rapport à cet emplacement, au terme d’une séquence où chaque joueuse/eur usera de toutes ses cartes en main, glanera les points dévolus. D’autres points seront distribués aux éventuel(le)s 2e & 3e, selon à combien vous jouez. Mais quoi qu’il en soit, la/le dernière/ier, à savoir la/le plus éloigné(e), ne remportera rien. Hormis le fait de débuter le prochain tour.

Cependant, le terme de la partie prendra également en compte dans les totaux, les points qu’apporteront vos membres gelé(e)s. Ces dernières/iers à déterminer quand votre pioche sera vide. L’on mélangera ainsi nos cartes, pour en fonder une nouvelle. Tout en conservant l’un des Mutants, afin de le geler. Et de profiter de ses points comme évoqué.
On est par conséquent tenté(e) d’en garder un avec un maximum de PP. Toutefois en contrepartie, l’on n’en bénéficiera plus pour la suite. Alors qu’il s’agit probablement d’un(e) membre hautement efficace.

Chaque phase nous demandera d’abord de vérifier si l’on surpasse notre ou nos rivales/aux. Suite à quoi l’on prépare nos combattant(e)s Mutants, par leur déplacement. Enfin, l’on déterminera une action à accomplir, parmi le trio proposé.

Soit de Déployer un mutant. Ce qui nous permet de jouer l’un de ceux que l’on détient déjà, sur notre espace de mutant actif. Déclenchant sa capacité lors d’une entrée, s’il en possède une.
Deuxième option, l’incubation. Qui donne cette fois l’opportunité de planifier un(e) guerrière/ier pour le tour d’après. Ce qui engendrera la défausse de l’une de vos cartes, puis le tirage d’une autre. Ce qui vide davantage la pioche & permet au passage de se rapprocher d’une possibilité de gel.
Ultime possibilité, Hybrider. Désormais ce sont 2 éléments de notre main dont l’on se sépare. En échange d’une carte face visible sur nos piles. En rapport avec les Gènes concernées par les défaussées.

Titanesque atout du jeu, ses cartes qui nous montrent des Mutants tous aussi géniaux les uns que les autres. On a plaisir à les observer & à les rendre de plus en plus forts. Tandis que l’on s’attache plus ou moins à certains selon nos goûts… Mais tous bénéficient d’un charisme indéniable.
L’attirance esthétique est continuellement présente. Le travail de Katarzyna Kosobucka & Mateusz Komada sur cet aspect, attire énormément. Enfin, information importante, le jeu est intégralement localisé en français. Vous vous en doutiez de par les sociétés derrière, mais on vous le précise. Tant l’on sait qu’il s’agit d’un point vous intéressant fortement.

Mêlant le combat à la course, au sein d’une identité de deckbuilding, Mutants sait apporter apporter sa touche au genre. Et que vous connaissiez ou non la franchise vidéo-ludique, les combattant(e)s sauront vous attirer par leur charisme, dans leur univers ultra coloré complètement déjanté.

Inod

Voir aussi

EPIC CHRISTMAS – La NihonBox de Décembre 2019

Une fois n’est pas coutume, la NihonBox nouvelle est en avance. L’équipe de la grosse …