Breaking News
Accueil / Animes / Meiji Tokyo Renka [Anime]

Meiji Tokyo Renka [Anime]

Meiji Tokyo Renka

Nous vous avions parlé de l’adaptation de Meiji Tokyo Renka fin d’année dernière (article). Maintenant que quelques épisodes sont sortis, il est temps de se faire un petit avis.

« Meiji Tokyo Renka » est un anime de type shoujo, reverse harem et traversée du temps réalisé par les studios TMS Entertainment. L’anime a commencé le 9 janvier 2019 et pour le moment, 6 épisodes ont été diffusés. L’anime devrait comptait 12 épisodes en tout.

Synopsis

Mei Ayazuki est une jeune lycéenne solitaire qui est capable de parler et voir les fantômes. De ce fait, elle a été évitée par ses camarades pratiquement toute sa vie. Cependant, un soir de pleine lune rouge, Mei rencontre Charlie, qui se proclame magicien, et la transporte à l’ère Meiji. Elle se retrouve alors dans un étrange Tokyo de l’ère Meiji où l’existence des fantômes et Mononoke est reconnue.  

Mei fait alors la rencontre de personnages historiques tels : Ougai Mori, Shunsou Hishida, Otojirou Kawakami, Kyouka Izumi, Gorou Fujita, Yakumo Koizumi et Tousuke Iwasaki. 

En les côtoyant, elle découvre alors qu’elle est une Tamayori, une personne capable de voir les fantômes et autres monstres et que ce don est très prisé à cette époque. Évidemment, l’intérêt des hommes qui l’entourent change en découvrant qu’elle le possède. Tout en apprenant à les connaître dans cette époque inconnue, un sentiment d’amour commence à naître en elle …

Mei retournera-t-elle dans son époque ? Que deviendra son amour – un amour qui transcende le temps et l’espace ? 

Une aventure qui nous fait découvrir le Tokyo en pleine occidentalisation

L’ère Meiji dans laquelle Mei a été projetée se déroule entre 1868 et 1912. C’est une ère où le Japon et en particulier Tokyo, a abandonné son système féodal et s’est développé avec l’aide des étrangers. Beaucoup de nouveautés font leur apparition durant cette période telles que le train, l’électricité publique, les routes mais aussi les bals, la nourriture. C’était un peu un âge de renaissance pour le Japon. C’est donc plaisant de découvrir un Tokyo mélangeant tradition et occidentalisation à travers les différents décors que nous offrent cet anime. Même si, il faut se l’avouer, les paysages se font quand même plutôt rares. Les studios ont plus porté leur attention sur les personnages.

Un harem de stars pour une héroïne qui trouve enfin sa place

Otome game signifiant bishonens, on a bien évidemment des personnages masculins avec des physiques quelque peu avantageux et tous différents les uns des autres. Certains sont plutôt originaux tandis que d’autres sont plus basiques mais chacun d’entre eux a ses qualités. De plus, tous ces hommes sont des personnages historiques très connus et populaires au Japon. En commançant par Ougai Mouri, fameux chirurgien et poète reconnu, jusqu’à Kyoka Izumi, écrivain et acteur en passant par Shunsou Hishida, grand peintre. En somme, un beau petit panel d’hommes avec des renommées plutôt brillantes. Et même si l’adaptation aura peut-être fait perdre un peu de prestance à certains personnages de par le design, elle n’aura en rien fait perdre le charme de ces personnages qui expriment de superbes expressions grâce à leurs yeux. C’est parfois un changement très subtil mais visible et qui est plutôt réaliste.

Meiji Tokyo Renka

Et cette petite troupe de bishonens est bien évidemment aux pieds de notre petite héroïne Mei, qui est plutôt agréable. Au début de la série, il s’agit d’une jeune fille fermée et isolée à cause de son don. Elle n’a donc jamais pu être «elle-même» et était plutôt sombre. Cependant, en étant transporté dans une époque où son don est reconnu et prisé, elle va pouvoir s’épanouir. On va très vite découvrir un personnage attachant, très enjoué et serviable qui voudra aider toutes les personnes qui ont besoin d’aide. Même si elle rougit facilement à cause de son harem, elle semble assez intelligente pour ne pas tomber sous le charme dès la première seconde et pour chacun d’entre eux.

C’est donc un régal de la voir évoluer dans ce nouvel environnement, entourée par des célébrités un peu trop sexy, en se demandant si elle va tomber amoureuse de l’un d’entre eux et si elle préférera abandonner son monde pour rester avec lui ou bien l’abandonner lui pour retourner dans son monde.

Une dynamique entraînante

L’un des gros aspects positifs de la série est très clairement sa dynamique. Les dialogues ont un rythme bien soutenu au tac-o-tac entre tous les personnages qui nous embarquent dans leurs petits mondes individuels, nous faisant parfois réagir sans qu’on s’y attende, que ça soit au niveau des rires ou encore des pensées qui nous échappent et s’expriment à notre insu.

Et même si certains personnages sont plus timides que d’autres, les personnages dynamiques mènent la danse et les font réagir également comme ils le désirent. Par exemple, Ougai est un personne très extravagant qui agit de manière inattendue et qui mènent tous les personnages à la baguette : il vous surprendra très souvent et vous fera rire encore plus souvent. Vous passerez de très bons moments de rires devant chaque épisode grâce à ce personnage et d’autres qui n’en sont pas en reste.

Meiji Tokyo Renka

Une série très clairement axé pour les filles

Certaines adaptations d’otome game peuvent plaire aux hommes, d’autres non. Celle de Meiji Tokyo Renka aura beaucoup de mal à séduire le public masculin et ce pour une seule et unique raison : les dialogues très centrés sur la drague à deux balles …

En effet, les phrases à l’eau de rose et bien clichées sont très clairement gratuites dans la série et ça en devient parfois très lourd, beaucoup trop lourd, même pour le public féminin. Les femmes d’âge mûr auront du mal avec la série tandis que les jeunes filles en fleurs (collégienne/lycéenne) apprécieront cet aspect. Les hommes auront donc encore plus de mal à accrocher à cette série.

Meiji Tokyo Renka

Je vous conseille tout de même cette série pour vous divertir ou pour découvrir un nouvel univers. Si ce dernier ne vous plaît pas, vous pourrez très facilement passer votre chemin après deux ou trois épisodes. Personnellement, je vais la continuer pour connaître la décision finale de l’héroïne et parce qu’il m’a fait bien rire jusqu’à maintenant.

Je vous laisse avec l’opening de la série.

Voir aussi

“Macross Frontier à la Mode” – おしゃれまくろすふろんてぃあ

Mais que cela peut-il bien être? C’est un nom particulier, nous en convenons! Et bien …