Breaking News

Fight Girl tome 1

Si la série connaît un succès énorme au Japon, Fight Girl (Oresama Teacher (vo) a été dans le top 2017 des mangas dont les japonais aimeraient voir une adaptation anime. De plus, les tomes étaient très fréquemment dans les tops Oricon!, on ne peut pas en dire autant en parlant de ses ventes dans l’hexagone… La série Fight Girl comptabilise 29 tomes, pour 25 parus en France, aux éditions Delcourt/Tonkam et est catégorisée Romance et Comédie.

”Nouveau départ”, que je vous présente rapidement le synopsis : Fight Girl suit l’histoire de Mafuyu, une ex-délinquante renvoyée de son lycée suite à une énorme bagarre, et qui a pour volonté de repartir de zéro et de devenir une jeune fille ”normale” dans son nouvel établissement… Jusqu’au moment où elle tombe sur une ex-connaissance qui, malheureusement pour elle, risque de rendre son quotidien moins facile que prévu…

manga fight girl
Copyright : ORESAMA TEACHER © 2008 by Izumi Tsubaki / HAKUSENSHA Inc., Tokyo

Chassez le naturel, il revient au galop !”, le proverbe est parfait pour décrire la situation de notre rebelle au cœur tendre… Honnête, droite, et agissant toujours sans arrière-pensée, Mafuyu est une héroïne se distinguant de beaucoup d’autres, par son naturel déconcertant, mais aussi par sa fâcheuse manie à défendre les personnes en détresses à coup d’énormes baffes & coups de poings…  Les relations dépeintes dans ce premier tome se montrent déjà électriques, que ce soit celle avec son enseignant (et voisin d’enfance) Takaomi, que celle avec son camarade de classe délinquant Hayasaka… Dressant d’ores et déjà le trio relationnel que l’on sera invité à suivre.

Comme poursuivie par sa véritable nature, bouillonnante, le destin pousse Mafuyu à s’engager perpétuellement dans les conflits, permettant aux gags de s’enchaîner sans trop de difficultés. Ce premier tome ne se montre jamais très sérieux, enchaînant quiproquos sur quiproquos. L’ensemble est frais et délirant, et on pourra appuyer le tout avec un trait vif et une mise en page animée. L’humour décalé est semblable à celui pouvant être trouvé dans Gekkan Shoujo Nozaki-kun, toujours dans l’absurde, dans l’excès, on se moque des codes et on joue avec.

On effleure à peine la catégorie ‘’romance’’ sur ce début de série, elle ne semble pas être au premier plan. Izumi Tsubaki semble miser sur la carte de la comédie scolaire, qui amènera, ensuite, la romance, pour toujours plus de quiproquos et de situations loufoques. Si la dynamique fonctionne si bien, c’est sans l’ombre d’un doute grâce à la relation particulière unissant Mafuyu et Hayasaka, qui semble cacher une personnalité plus complexe que n’affichait son statut de délinquant… et la fin de ce premier tome laisse planer une certaine aura mystérieuse autour du personnage de Takaomi.

Beaucoup de rire et de bonne humeur, avec des personnages débordant d’énergie, Fight Girl est une œuvre se moquant allègrement des conventions, et pouvant plaire à beaucoup de monde. L’exemple même d’une série qui fait disparaître toute étiquette.

Voir aussi

l'étoile de l'amour manga yaoi

Le BL L’étoile de l’amour aux éditions Boy’s Love – IDP

Le manga L’étoile de l’amour aux éditions Boy’s Love – IDP Déjà connue en France …