Breaking News
Accueil / Critiques / Ma Première Aventure La Découverte de l’Atlantide

Ma Première Aventure La Découverte de l’Atlantide

Rassembler les générations s’avère une spécificité assez fabuleuse, que l’on recherche souvent chez les jeux, mais également dans n’importe quelle œuvre & autres divertissements. Plutôt que chacun(e) reste dans son coin. Notamment si vous êtes du genre à vous réunir & à offrir des cadeaux à la jeunesse, en fin d’année (ndla : beaucoup de choses à venir encore sur ce sujet, sous divers thèmes, via de prochains articles). Justement, l’on vous propose de se pencher sur la gamme Ma Première Aventure. Où chaque livre jeu convient tout à fait à une telle pratique en théorie. Qu’en est-il dans les faits ? On compte y répondre en partant à La Découverte de l’Atlantide (Game Flow/Blackrock Games), par Roméo Hennion.

Dans l’éventualité où vous ne connaîtriez point la collection Ma Première Aventure, sachez que chaque livre jeu comporte sa propre histoire. Toujours au sein d’un environnement différent des autres, avec des nouveaux personnages … Et bien entendu, des objectifs qui changent. Au cours de La Découverte de l’Atlantide, c’est en quête des trésors de la fameuse cité perdue que l’on s’en ira.

D’entrée, l’on a l’opportunité de sélectionner son sous-marin, entre le Béhémoth, l’Espadon & la Manta. Selon son choix, la suite des aventures évoluera différemment. Attention, pas simplement par 3 scenarii qui se diversifieraient les unes des autres. Être dans tel ou tel véhicule, vous signifiera à certains interstices de tourner tant ou tant de page(s). Pour vous rendre donc à un endroit qui ne sera éventuellement pas le même qu’avec un autre engin. Cependant, de nombreuses décisions variées au cours de l’exploration, bouleverseront également la donne.

Comme nous venons de l’indiquer, parfois l’on devra avancer vers une page spécifique selon sa machine. Impossible à oublier, puisqu’au début de La Découverte de l’Atlantide, se situe en coin de page une roue. Que l’on tourne afin de rendre visible dans le coin concerné, son véhicule de bout en bout du livre jeu. D’autres roues aux coins qui restent, agrémenteront celui-ci avec à nouveau le besoin de déterminer sa réponse parmi 3 propositions. Pour un objet par exemple. Ce dernier qui pourra nous permettre d’accomplir une action plus tard, selon l’embranchement pris. Mais peut-être que l’on sera allé(e) vers une route nécessitant un autre des ustensiles. Si bien que le résultat ne sera pas la même. Et nous guidera vers la page en corrélation.

On peut ainsi se lancer moult fois dans l’aventure, chaque choix impactera & nous fera vivre un moment où l’on transitera par d’autres endroits, des péripéties pas encore découvertes… Tout en en croisant d’autres que l’on a déjà vu, mais sous un autre angle. Car éventuellement avec un sous-marin & des accessoires qui ne sont plus les mêmes. Ce qui rend à chaque fois l’exploration intéressante, qui nous fera amerrir vers une conclusion elle également différente, selon notre réussite. & mieux vaut être vigilant(e), par rapport à la légende du Kraken qui baignerait dans ces lieux.

La Découverte de l’Atlantide nous plonge aussi littéralement dans son univers, par le biais des illustrations d’ELK. Si les dessins s’avèrent superbes, la patte se trouve tout autant rassembleuse que l’aventure en elle-même. Des plus jeunes, à qui l’on en fera la lecture, en passant par les adolescent(e)s, jusqu’à nous les grabataires, tout le monde s’y retrouve. Si bien que personne ne passe à côté, par un style qui ne l‘attirerait pas.

Géniale tant l’on peut partager l’exploration simultanément, peu importe nos âges, La Découverte de l’Atlantide s’avère, en plus d’un excellent trésor ludique, un formidable outil pour lier & amuser les générations entre elles. On a eu l’occasion d’y jouer avec des enfants & ados, eux-mêmes s’y adonnant ensemble… Il fonctionne à tous les coups ! Qui plus est, l’on y rejoue à foison pour tenter de multiples associations d’engins, embranchements & autres objets, nous démontrant à chaque essai qu’il n’y a pas de chemin tout tracé.

Inod

Voir aussi

EPIC CHRISTMAS – La NihonBox de Décembre 2019

Une fois n’est pas coutume, la NihonBox nouvelle est en avance. L’équipe de la grosse …