Breaking News
Accueil / Jeux vidéo / Critiques / LEGO Les Indestructibles

LEGO Les Indestructibles

Les jeux LEGO de TT Games ne sont plus à présenter, tant on a eu droit à de nombreuses licences, sachant renouveler des univers connus ou en proposer des originaux. Le dernier en date, LEGO Les Indestructibles, apporte une première nouveauté, à savoir qu’il ouvre la porte à une marque Disney Pixar. En attendant que d’éventuelles autres franchises voient le jour en briques sous une forme vidéo-ludique, concentrons déjà nos efforts sur celle-ci.

Briques indestructibles

Nous n’avons pas encore vu Les Indestructibles 2, le film donc. Tandis que nous avons récemment regardé, pour la première fois, le long-métrage originel sorti en France en 2004. & l’on a adoré, ce qui n’est pas un vain mot pour nous.

Concernant l’histoire, nous n’allons évidemment pas vous griller les films, dont la narration est reprise par LEGO Les Indestructibles. Si vous n’avez pas vu ou même ne vous souvenez pas dans le détail du N1, évoquer le 2 serait encore plus malvenu. Sachez d’ailleurs que l’on démarrera par l’aventure correspondant au second. Qui, une fois terminée, ouvrira la voie à celle de son prédécesseur. Mais au travers de son monde ouvert, on pourra se créer son propre déroulement.

Au cas où vous ne connaitriez rien de la licence. Sachez qu’elle suit la vie de la famille Parr, dotée de super pouvoirs. Les parents étaient eux-mêmes des super héros. Mais un évènement a bouleversé la donne. Les « super » devant désormais se fondre dans la masse, ne plus avoir recours à leurs dons & laisser la police, l’armée & autres se charger des problèmes. Cependant Mr Indestructible… Pardon, Robert, s’ennuie dans cette monotone vie, jusqu’à ce que… Cliffhanger aussi puissant que le terme du premier film, pour cette première partie de critique. La suite dans 14 ans !

14 ans plus tard

Finalement voici déjà la suite, rien n’assurant que le monde existerait encore dans 14 ans, sauf si Frozone nous sauve d’ici là. Dans l’éventualité où vous seriez accros aux jeux LEGO, vous retrouverez vos marques, avec comme à chaque fois, des subtilités propres à la licence dépeinte.

En l’occurrence ici, LEGO Les Indestructibles est l’une des adaptations les plus intéressantes au niveau des combats, avec LEGO NINJAGO, Le Film : Le Jeu Vidéo. Les capacités surhumaines des protagonistes étant mises en exergue durant ces séquences, on y gagne énormément.

Comme à l’accoutumée, les spécificités des héroïnes & héros permettront de résoudre des énigmes, enclencher des mécanismes, se faufiler dans tel endroit… Avec la possibilité de transiter de l’un(e) à l’autre en un instant. Tout reste fluide & faisable en solo de cette manière, mais l’on privilégiera évidemment y prendre part en coopération à 2 en local. La pointe de fourberie nécessaire existant toujours, on pourra s’amuser à pousser notre partenaire de temps en temps. Les véhicules sont également présents & l’on adorera notamment les passages aquatiques. Renvoyant directement aux pouvoirs détenus, soit une grande force du jeu. Nul besoin de trouver une excuse pour vous envoyer sur l’eau. Si vous avez vu le premier film, vous avez déjà au moins une idée. Les autres, nous vous laissons découvrir le tout.

Que seraient les LEGO si l’on ne démontait les briques de structures non indestructibles, pour fabriquer des tas d’objets ? Et l’on parle du divertissement dans son ensemble. Cela reste accrocheur ici, de par l’envie de découvrir ce qu’il en sortira. Au même titre que la collectionnite aigue de briques. On a beau se dire que l’on avancera d’une traite, sans récolter d’éléments, on ne peut s’en empêcher pour le score. Ce à quoi s’ajoutent les briques spéciales, prévues pour la conception d’objets.

Mon LEGO ce héros

En parlant de conception, l’un des points forts de LEGO Les Indestructibles s’avère la création de sa/son propre super héroïne/héros. Les options sont nombreuses & hilarantes si l’on désire partir dans du grand n’importe quoi. De notre côté, sûrement le plus attirant outil de fabrication avec celui de LEGO Jurassic World, où l’on réalisait tout de même nos dinosaures. Mais cela change selon les goûts, par rapport à un type d’univers.

Hormis ces avatars originaux, on bénéficiera également d’un nombre considérable de personnages à incarner. On n’en attendait peut-être même pas tant chez The Incredibles. L’envie de toutes & tous les essayer se fait sentir à chaque jeu. Comme si l’on collectionnait des minifigures LEGO.

Traveller’s Tales continue de proposer des graphismes rehaussés. Le rendu des bonshommes est à la fois joli & mignon, les environnements aux détails LEGO surprennent constamment… De quoi charmer & faire sourire lorsque l’on découvre telle ou telle surprise. Au-delà des zygomatiques tirés, les rires surviendront eux régulièrement. Comme chez les autres sorties de la gamme, LEGO Les Indestructibles n’hésite pas à agrémenter la narration de situations rocambolesques. Qui plus est, Les Indestructibles étant déjà une franchise misant grandement sur l’humour, la fusion fonctionne sans mal.

En gardant les solides fondations de la gamme, tout en y incluant des touches propres à la licence, LEGO Les Indestructibles se place comme un très bon jeu, drôle & à l’intérêt considérablement accentué à 2. Former ses héroïnes/héros est un atout gigantesque, tant l’on peut s’éclater avec une infinité de personnages par ce biais.

Inod

Développeur : TT Games
Éditeur : Warner Bros. Interactive
Genres : Action/plateforme
Supports : Xbox One, PC, Switch & PlayStation 4

Voir aussi

Mélanie Astles, championne de voltige, ambassadrice d’Ace Combat 7: Skies Unknown

Bandai Namco Entertainment France est fier d’annoncer le partenariat entre Ace Combat 7 : Skies …