Breaking News
Accueil / Culture japonaise / Actualité / Le washi, petit trésor du Japon

Le washi, petit trésor du Japon

Il est un élément incontournable de la culture Japonaise dont il faut absolument parler : le washi.

Le washi, petit trésor du Japon

« Wa » signifie Japon et « Shi » veut dire papier, le washi est le papier fabriqué artisanalement au Japon depuis le VIIe siècle. Nous parlons donc ici d’un savoir-faire qui remonte à plus de 1300 ans en arrière !

Peut-être en avez-vous déjà entendu parler ? Peut-être en avez-vous déjà vu, touché, acheté ? Le washi est un produit extrêmement répandu partout dans le pays du soleil levant mais pas besoin d’être sur place pour en trouver : Il s’exporte de plus en plus à l’étranger car il très apprécié pour sa légèreté, sa solidité et le nombre infini de motifs qui existent.

A quoi sert le washi au juste ?

Au Japon, les feuilles washi sont utilisées dans la fabrication d’objets très divers tels que :

  • La papèterie (ex : cartes, invitations, faire-part)
  • Les loisirs créatifs et la décoration (ex : origami, recouvrement de boîtes, tapisseries…)
  • L’ameublement (ex : portes coulissantes en bois « shoji », lanternes, abat-jour et lampes…),
  • L’imprimerie (ex : livres, reliures…)
  • Les ustensiles du quotidien (ex : bols, parapluies, éventails, sacs…)

Et j’en passe sûrement encore ! Un large panel qui explique pourquoi ce matériau est aussi populaire : Il est présent et peut s’utiliser dans la vie de tous les jours.

C’est aussi une très bonne idée de cadeau traditionnel à ramener d’un voyage au Japon, pour soi ou pour ses proches. Et si les feuilles ne vous inspire pas trop, vous trouverez votre bonheur dans les objets et parfois même les bijoux décorés en papier washi… Effet beauté garanti !

Comment ce petit trésor est-il fabriqué ?

La confection du washi repose sur un savoir-faire resté très traditionnel au fil des siècles. Cette technique si spéciale porte le nom de « nagashizuki » et fût inclus dans la liste du patrimoine immatériel de l’humanité Unesco en 2014, rien que ça !

En faite, le washi est confectionné à partir de fibres d’un arbre à papier appelé Kôzo (le mûrier). Le processus d’extraction des fibres nécessite beaucoup d’étapes : cela dure en général 2 à 3 mois et chaque étape est effectuée à la main (oui oui) ! Parce que la fabrication manuelle permet de tout maitriser et donc de produire un papier de qualité.

Après le long processus d’extraction des fibres ET la préparation aqueuse terminée, l’artisan peut enfin confectionner le papier à l’aide d’instruments en bambou et même ici la tâche s’avère extrêmement méticuleuse ! Plusieurs gestes sont à adopter pour arriver, après un séchage obligé, à un papier doux et résistant (qui change même de teinte selon son épaisseur ! <3)

Ce savoir faire ancestral est en déclin au Japon. L’arrivée de l’industrialisation impacte fortement la fabrication manuelle du washi (ex : pâte à papier toute prête) et énormément d’ateliers ont fermés leurs portes partout dans le pays. Il existe encore des ateliers en périphérie de Tokyo et Kyoto où l’artisan effectue toutes les tâches à la main. La fabrication se transmet de génération en génération dans les familles, associations et municipalités pour permettre de faire perdurer cet artisanat.

Votre curiosité est piquée à vif ? Je vous propose de regarder > ce documentaire <, diffusé sur la chaine ARTE en septembre 2018 où vous êtes invité, à partir de la 9ème minute, à visiter un atelier de fabrication de papier washi.

Quels sont les différents types de washi ?

La feuille washi est, de base, blanche.

Malgré la beauté naturelle de ces feuilles blanches, le plaisir ne s’arrête pas là…

Au cours du temps, le washi s’est paré de couleurs, de motifs et de textures. Il existe aujourd’hui une multitude de techniques donnant un choix mirobolant aux amoureux de ce papier.

La majorité des motifs sont inspirés de la nature environnante et de la tradition Japonaise : Fleurs, paysages, animaux, personnages… Il existe aussi des motifs uniquement à but « graphique » : vagues, carreaux, étoiles…

Ce sont ces feuilles uniques et colorées qui fascinent le monde entier et qui sont utilisées pour la décoration et la création artistique.

Nul doute que vous trouverez de quoi ravir vos idées créatives et n’en finirai pas de décorer vos pièces !

 

Aikuu.

 

 

Voir aussi

Magic: The Gathering – La nouvelle édition les guildes de Ravnica est disponible

Suite aux avant-premières du week-end dernier lors desquelles les joueuses/eurs ont découvert les nouvelles cartes, …