Breaking News
Accueil / Goodies / Critiques / La NihonBox de Février 2019

La NihonBox de Février 2019

Tandis que l’hiver s’achève, la NihonBox de Février 2019 arrive sur le thème « Itadakimasu ». Pour célébrer ses 4 ans d’existence, l’équipe de NihonBox met les petits plats dans les grands. Un article à lire le ventre plein, sinon vous n’êtes pas à l’abri que nous vous ouvrions l’appétit. Vous voilà prévenu.e.

On dîne ?

Qui dit Itadakimasu, dit repas. Or ce n’est pas très pratique de manger sur la table. Du coup l’assiette illustrée « Food Wars » sera parfaite. Sauf qu’on préférera la conserver en élément décoratif. Quel dommage de mettre ses petits pois sur cette magnifique image, non ? Ce produit est une exclusivité NihonBox, raison de plus pour ne pas l’abîmer.

Ce sera l’inverse pour les boîte à repas « Aggretsuko ». Premier objet Made in Japan de la box, le petit panda roux, star d’un anime disponible sur Netflix, ne manquera pas de conserver vos repas. Deux boîtes, avec deux illustrations différentes. Soit en mode normal tout mignon. Ou alors en mode Death Metal, très énervé. La contenance paraît un peu petite, mais les deux combinées conserveront un repas complet pour un adulte. Si l’assiette sera décorative, les boîtes serviront fréquemment. Le genre d’objet que l’on aime avoir dans sa NihonBox.

Sauce

Arrive une coupelle aux couleurs de « Dragon Ball ». Sur trois possibilités nous avons eu la chance de tomber sur la boule de cristal à 4 étoiles. Celle-là même qui appartenait au grand-père de Son Goku. L’utilisation est on ne peut plus simple, vous versez votre sauce liquide (pas obligatoirement de soja), et vous venez tremper votre aliment.

Le fukin au motif de Daruma est donc le deuxième objet Made in Japan de ce mois. Torchon de grande taille, il possède une texture dure et est épais. Il servira à essuyer sa vaisselle par exemple. Ou vos cochonneries faites sur la table à force de promener vos aliments entre votre assiette et la coupelle à sauce.

Le cinq ?

Si malheureusement le protège-clés « Tokyo Ghoul » fait partie du genre d’objet un peu “gadget” (un Gachapon ferait plus plaisir), il reste sympa et de bonne qualité. C’est pourquoi nous passerons rapidement dessus, en constatant que nous avons obtenu la version normale de Kaneki. Il y avait la possibilité de tomber sur une version « Kakusei » avec les cheveux blancs et sans bandeau à l’œil.

C’est l’heure du goûter. Et une NihonBox qui a pour thème la formule de politesse voulant dire « Bon appétit » aurait été ratée sans petites friandises. Au nombre de cinq, on y trouve le Puchi Puchi Uranai, sous forme de tablette de médicament. Goût proche des Smarties, ces petites pastilles seront à déconseiller aux enfants par leur toute petite taille.

On a le stick Umaibo Natto, extrêmement salé, pas du tout au goût de votre serviteur. Alors que les Potatoes Fry Fried Chicken révèlent un goût surprenant de pommes de terre et de… poulet. Assez légères, ces tuiles sont cependant un peu grasses. Restent le 5yen Choco, pastille de chocolat au lait assez classique, et le Yatta-men. Au nom bien trouvé pour être dégusté sur le Yatta Fanzine. Ce sont en fait des mini-nouilles salées, plutôt bonnes, mais à la quantité trop limitée.

Encore

Après toutes ces découvertes gustatives, quoi de mieux qu’un puzzle pour dépenser les calories prises ? Vos méninges auront bien besoin de ces dernières pour assembler le Puzzle Art Cristal de Gintama. Avec le gourmand Gintoki. Allez, petit aveu, nous n’avons pas eu le temps de procéder à l’assemblage pour vous montrer le résultat final. Trop occupé à goûter les friandises pour tout vous confesser.

Les pièces sont jolies avec cet effet cristal, cependant elles sont très petites. Du coup on évitera de donner ce puzzle à des enfants. Puis 208 pièces, ce n’est pas si simple que cela à assembler. Une fois votre tâche terminée, vous pourrez vous en servir d’élément décoratif, au même titre que n’importe quel puzzle. C’est le troisième et dernier objet Made in Japan de la box.

Huitième et ultime objet pour ce mois, la pochetteDagashi Kashi” est aussi le second objet exclusif à la NihonBox. Les dagashi étant des friandises chargées d’histoire, que le manga « Dagashi Kashi » raconte. Les friandises goûtées un peu plus haut ont eu droit à une apparition dans l’adaptation animée. Cette pochette est d’une taille imposante, et mettra en avant Hotaru, une jeune fille aux cheveux violets.

Pon pon pon

Nous voilà donc bien repu.e. Grâce à une NihonBox très utile, même si on regrette l’absence du Gachapon, qui aurait pu remplacer le protège-clés. Ceci reste un avis personnel cependant. Et une fois de plus l’équipe de la NihonBox s’est démenée pour nous offrir des objets utiles et beaux. C’est toujours un plaisir de découvrir, chaque mois, le contenu de cette boîte rouge. Petite astuce, ce qu’il y a de pratique avec la pochette, c’est que les deux boîtes repas « Aggretsuko » rentrent une fois empilées. Ce n’est pas grand chose, mais c’est très utile. Une nouvelle fois, voici une box réussie.

Comme d’habitude, pour s’y abonner ça se passe là : https://www.nihonbox.com/

Voir aussi

Casque gaming GXT 455 Torus RGB – Trust Gaming

Dans le milieu vidéo-ludique, l’on apprécie en faire voir de toutes les couleurs à nos …