Breaking News

La Megadrive

Les jeux vidéo, un loisir qui nous passionne et nous offre de nombreux univers et rêves d’aventure … Mais c’est grâce aux consoles de jeu que ces univers nous sont accessibles. Pour rendre hommage à ces machines, partons à leur découverte et aujourd’hui, découvrons la génération 16-bits. A cette époque, la guerre entre Sega et Nintendo était un loisir pour les enfants et le duel épique du moment était la Super Nintendo contre la Megadrive, sujet de cet article.

 Sega_Mega_Drive_(logo)

Remontons le cours du temps …

 Et partons dans les années 50. En 1951, trois américains : Martin Bromley, Irving Bromberg et James Humpet décidèrent de créer une société nommée “Service Games”, spécialisée dans les machines de divertissement telles que Flippers, Juke-Box, etc. Pourtant, dans les années 60, la société va connaître un virage grâce à son implantation et son succès au Japon, et devenir SEGA en 1965.

 Z0093364

Au fil des années qui vont s’écouler, SEGA se spécialisera essentiellement dans sa politique des machines de divertissement en créant de nombreux ancêtres des bornes d’Arcade et plusieurs jeux phares qui vont faire grandir la notoriété de SEGA : Periscope, Space Attack, …

 Sega-Master-System-Set

C’est dans les années 80 que SEGA prit un virage dans sa politique et commença à se lancer sur le marché des consoles de jeu (tout en gardant le marché de l’Arcade qui faisait leur succès) et créa la SG1000 en 1981, vendue uniquement au Japon. En 1986, la SG1000 Mark III (appelée Master System) sort du Japon et envahit le marché des consoles de jeu mais aura du mal à percer hors du territoire nippon à cause de la NES, bien ancrée sur les continents américains et européens.

 SONY DSC

Et c’est en 1989 (1990 en Europe) que SEGA apparaît en premier sur le marché 16-bits avec la MegaDrive. En se basant sur une technologie proche de leur plateforme Arcade ainsi que par le processeur Motorola 68000, la console pulvérisera la concurrence à travers le monde et s’imposera sur le marché du jeu vidéo grâce à ses hits déjà connus des joueurs d’Arcade ; Super Monaco GP, Space Harrier 2, Hang-On, Shinobi, …

space-harrier-09-16-14-1

Sur ce marché lucratif, une ombre plane …

 Comme pour tout marché, la concurrence ne se fera pas attendre et malgré le fait que ce monstre de technologie limite le succès des consoles tierces telles que la NEC et la PC Engine. Le rival de toujours de SEGA ne se fera pas attendre pour se lancer dans sa contre-attaque.

Nintendo, le grand rival de SEGA sur le marché et leader dans les consoles portables, ne souhaite pas rester dans l’ombre et décide, pour remplacer la NES qui s’essouffle dans le monde à cause de l’arrivée de la MegaDrive, de sortir une nouvelle machine 16-bits en 1990 (1991 aux USA et 1992 dans le reste du monde) : la Super Nintendo.

 05569545-photo-super-nintendo-originale

C’est ainsi que la guerre fut déclarée et que SEGA lance de nombreuses campagnes marketing afin de garder son public et conquérir de nouvelles têtes blondes en démontrant que la puissance seule ne fait pas le succès (en montrant également que SEGA s’adressait également aux adolescents et en démontrant la supériorité de leur machine face à Nintendo avec la célèbre campagne Américaine : SEGA does what Nintendon’t). Mais pour pouvoir tenir face au nouveau monstre du marché, il lui fallait un emblème, un représentant comme l’était Super Mario pour Nintendo. Et c’est ainsi qu’en 1992 apparut Sonic the Hedgehog, le hérisson qui court à la vitesse du son et qui fera le bonheur des petits et des grands grâce à sa vitesse et son côté rebelle.

 SONY DSC

Malgré une fin difficile pour la machine (la Super Nes se vendant mieux au Japon) et la sortie de la 32X (port cartouche gonflant la console à 32-bits) ainsi que du Mega CD, deux extensions qui seront des échecs pour SEGA, la Megadrive aura été une des consoles qui aura marqué sa génération avec ses 7 ans d’existence et ses 35 millions de consoles vendues dans le monde; et aujourd’hui, elle fait partie des consoles les plus cultes de la scène jeu vidéo avec des hits tels que :

– Sonic the Hedgehog

sonic-the-hedgehog-1-03

– Streets of Rage

streets-of-rage-pc-windows-screenshots__3960_1

– Shinobi

shinobi1

– Ecco the Dolphin

ecco-the-dolphin002

– Thunder Force

TF4.1

– etc.

 

Les souvenirs et pensées de Castile sur cette machine :

 Que dire sur la Megadrive hormis qu’elle est resté ma console de salon favorite (avec la Playstation II) et qu’elle reste source de nombreux souvenirs . Connaissant la machine depuis noël 1990 (nos parents nous l’avaient offerte à mon frère et moi), je n’oublierais jamais ces fêtes passés avec mon jeune frère sur Sonic et Streets of Rage , et étant habitué aux jeux d’ordinateur rétro (l’Amstrad CPC 6128), la Megadrive a été une claque vidéoludique. .

Etant une console abordable même peu de temps après sa sortie, la ludothèque de la Megadrive était bien plus accessible pour nos modestes bourses (même si la Super Nintendo était cool et qu’on y jouait aussi chez des amis, la console et les jeux étaient plus chers) et la qualité des jeux était toujours au rendez-vous.

Malgré la guerre des consoles qui vantait les mérites de la Super Nes, et malgré le son de moins bonne qualité sur la Megadrive , les jeux étaient riches et plaisants et de nombreux hits donnaient une grande puissance à la machine, sans compter le grand nombre d’exclusivités qu’elle possédait (une époque où les exclus existaient réellement comparées à aujourd’hui).

Aujourd’hui, je me dis que les deux consoles étaient complémentaires avec leur vaste bibliothèque de jeu, mais malgré leur richesses, mon cœur restera toujours pour SEGA 🙂

En bonus , voici quelques jeux que je vous conseille de découvrir ( en plus des titres notés précédemment) :

– Landstalker :

186492_landstalker04_medium

– Shining Force

gfs_45479_2_16

– Streets of Rage 2

SOR2_1

– Lemmings

Lemmings2-2

– Quackshot

QuackShot_starring_Donald_Duck_-_1991_-_Sega

– Flashback

retro-39388-11320949811

– Soleil

01cf4528b097c4e009f7a58b53309cd120130628184447

– Phantasy Star 4

maxresdefault

– Flink

misadventures-of-flink-04

– etc.

Voir aussi

Devil May Cry 5

Après avoir rationné ses munitions et couteaux avec Resident Evil 2, on plonge dans une …