Breaking News
Accueil / Jeux vidéo / Critiques jeux video / Justice Chronicles

Justice Chronicles

TM_3DSDS_JusticeChronicles

On connait la propension de Kemco à nous délivrer des RPG à l’ancienne, comme l’on a pu le découvrir récemment avec Alphadia. Cette fois-ci l’éditeur revient avec Justice Chronicles, développé lui par Hit-Point.

Don de soi

Là où trop de jeux de rôle conservent encore et toujours la même mise en scène de départ, certains comme Justice Chronicles vont plus loin et savent toucher de par un choix scénaristique principal très fort et dans lequel on se plonge, si l’on est dans cette même longueur d’ondes, ou se moque si l’on n’a que sa propre petite personne en tête.
En l’occurrence le chevalier Kline est envoyé en reconnaissance dans Laft, qui n’est rien d’autre que la profondeur du monde. Il y découvre Alia, une guerrière meurtrie par d’importantes blessures et prête à en succomber. N’écoutant que son grand coeur, Kline décide de conclure un pacte avec le Dieu de la Mort, Roosevely. La jeune fille survit grâce à cette intervention, cependant tout à un prix et en échange notre héros doit renoncer à sa propre vie.

Pas de temps à perdre toutefois, le monde s’avérant proche de la guerre, cette doublette fera tout son possible afin de le sauver.

3DSDS_JusticeChronicles_05_mediaplayer_large

La ligue des justiciers

Vous partez désormais pour un long périple, mais attention, vous ne resterez pas sous la forme d’un duo très longtemps. En effets d’autres compagnons viendront vous prêter main forte, afin de constituer un groupe d’aventurières et d’aventuriers très consistants et diversifiés. Chacun possédant ses habilités propres, certains étant davantage tournés vers la force brute, comme Kline d’ailleurs, d’autres vers les attaques magiques, les sorts de soins… De quoi parer à toute éventualité, surtout que face à vous se dresseront une quantité astronomique d’adversaires en tout genre. De petits blobs, aux monstres semblant être de votre taille, en passant par de titanesques boss, vous devrez analyser rapidement la situation afin de ne pas trépasser.

Face à eux, dans un système au tour par tour, vous pourrez choisir parmi plusieurs options : attaquer, utiliser un objet, définir votre formation, fuir, ou bien laisser le tout se faire automatiquement. Dans le cas où vous privilégiez l’offensive, un sous-menu s’ouvrira avec vos attaques au corps à corps, vos pouvoirs et vos coups spéciaux que vous glanerez au fur et à mesure, en parallèle à l’augmentation de vos caractéristiques. Si vous choisissez la case items, vous aurez à disposition votre attirail de potions de guérison de tel ou tel état, d’autres pour vous remettre en forme…
L’équipement sera aussi important, avec notamment de nombreux trésors à ouvrir.

3DSDS_JusticeChronicles_04_mediaplayer_large

Etre à la hauteur

Ce qui frappe instantanément lorsqu’on lance une partie de Justice Chronicles, ce sont ses graphismes. Si de nombreux RPG jouant la carte à l’ancienne, réussissent bien leur coup en reproduisant ce que l’on a connu dans la première moitié des années 90, on peut également y trouver à redire. Le côté nostalgie est évidemment la raison principale pour laquelle ils plaisent, néanmoins les personnages s’avèrent minuscules et très peu détaillés. On se régale surtout de par les artworks s’affichant avec les bulles de dialogues.
Et bien justement ici nous sommes en présence d’un jeu de rôle allant plus loin dans la représentation de ses protagonistes. Ces derniers possédant tout bonnement des sprites colossaux, tranchant littéralement avec ce à quoi nous avons l’habitude. Ils se trouvent donc être ultra détaillés, ce qui nous parle davantage afin de se sentir actrice ou acteur de l’aventure. Ceci en plus du simple fait qu’ils sont superbes. Cette particularité du design apporte donc au passage une immense surprise et une bonne, ce qui n’est pas courant dans le JV, car l’on croyait jusqu’ici avoir tout connu dans le genre et l’on pensait savoir à l’avance quelle serait exactement son approche visuelle.

Concernant les décors, on reste dans le classique, donc super sympathique comme style, mais on est presque étonné de cette dualité avec les héroïnes, héros et ennemis bien plus massifs et attractifs que dans les autres logiciels de ce type.
Pour la compréhension, on ne déroge pas à la règle de quasiment tous les RPG, à savoir de l’anglais. Néanmoins vous ne devriez avoir aucun problème afin d’évoluer dans l’univers de Justice Chronicles, sans saisir un traitre mot de ce que l’on peut bien vous y raconter.

3DSDS_JusticeChronicles_03_mediaplayer_large

Avec un goût de RPG de la vieille école ayant fait ses preuves et des personnages aux graphismes éclatant la concurrence, Justice Chronicles est le jeu dont peu ont parlé et qui pourtant s’avère énorme.

Inod

Développeur : Hit-Point
Editeur : Kemco
Genre : Jeu de rôle
Supports : 3DS et 2DS
Date de sortie :
31/03/2016

Voir aussi

The Yakuza Remastered Collection disponible sur PlayStation 4

Kazuma Kiryu est de retour, et il est plus en forme que jamais ! L’annonce …

2 Commentaires

  1. Oh, voilà un jeu intéressant qui a failli passer au travers pour le coup. C’est cool de mettre en avant des petites prod qui risquent de se perdre au milieu de l’eShop ^^.

  2. & pourtant ça c’est du RPG & j’insiste sur les personnages, les sprites énormes sont un régal.

Laisser un commentaire