Breaking News
Accueil / Culture japonaise / Jojo Dokonjo / Be a girl – Up Up Girls (Kari)

Jojo Dokonjo / Be a girl – Up Up Girls (Kari)

 

Source : Chaîne YouTube “upupgirlsofficial”

 

To be or not to be ?

Les Up Up Girls (Kari) sont un groupe d’idols existant depuis 2011, désormais formé par Furukawa Konatsu (Pink), Mori Saki (Green), Saho Akari (Yellow), Sekine Azusa (Orange) et Arai Manami (Blue) après les départs en septembre 2017 de Sengoku Minami (Red) et Satô Ayano (Purple). Deux mois après cet événement, les revoilà avec leur 23ème single, dont « Be a girl » est extrait.

Commençons donc par celui-ci, peut-être bien le plus marquant du groupe. Déjà le clip surprend. Si nous avons l’habitude de voir des chorégraphies plus ou moins inspirées, et bien ici rien de tout cela. C’est un plan séquence fixe montrant les 5 idols chantant donc. Plan qui forme un bandeau masquant les regards des portraits en fond. Les couleurs sont respectées, et on appréciera le côté peu conventionnel du clip. Pourtant, dans le plan séquence, il est difficile de voir qui chante, la faute à un éclairage assez faible, on se fiera à notre oreille.

I’m not a girl, not yet a woman

Et c’est là que le titre est excellent. Le fait de perdre 2 membres n’est pas anodin dans un groupe. Mais ici ça permet une meilleure répartition du chant. De plus la musique électro pop rythmée est entraînante, et possède une mélodie agréable, presque douce. La musique ne prend jamais le dessus sur les voix, qui sont par moment émouvantes. Si la traduction du clip officiel s’avère correcte (je l’ignore), les paroles sont très jolies je trouve, une question de conservation d’identité, de caractère, et de toujours voir vers le futur malgré les difficultés du présent.

Brillant mélange entre dynamisme et émotion, je crois bien qu’il s’agit là, pour l’instant, du meilleur titre du groupe. De plus, le côté « posé » du clip, rend la chanson encore plus atypique pour un groupe d’idols. Au niveau du son, nous retrouvons du Daft Punk période Discovery et aussi du Robert Miles pour la musique électro calme mais entraînante. Le chant est lui émouvant, gardant un équilibre vocal quasi parfait entre les cinq membres du groupe. Une chanson idéale pour découvrir ce groupe habitué aux titres plus pêchus.

Girlism

Voyons voir la première piste du single, « Jojo Dokonjo ». Titre plus classique dans sa construction, le clip nous montre les 5 membres en train de passer différentes épreuves. Une leçon de courage, mais aussi d’abnégation. Et si on ne comprend pas bien ce que vient faire le nid de guêpe à la fin (avec la chorégraphie en habit protecteur ?!?), le clip est marrant, pas exceptionnel, mais ça passe.

La chanson en elle-même est nettement plus dynamique que « Be a girl », avec un son plus typé, entre la guitare, le cri masculin que l’on peut entendre, ou alors ce passage posé où l’on voit Azusa entamer une danse surprenante avec Saki. Au niveau de la composition c’est sympathique, mais le chant est plus intéressant je trouve, rendant la chanson entraînante.

No woman, no cry

Si la version Type C de ce single possède un remix de « Be a girl » (signé Dr. Usui) que je ne connais pas, la Type B donne une version 2017 de « Ichiban Girls !», à cinq, qui s’écoute bien, plus rythmée que l’originale de 2012. Nous constaterons que le troisième titre de la version Type A est la chanson “Start Line” de Satô Ayano, aussi disponible sur la version spéciale sur l’album « 4th album (Kari) » du groupe. Voilà une chanson dans laquelle l’ex-membre du groupe montre qu’elle possède une bien jolie voix. Pour tous les singles, nous retrouvons les habituelles versions acoustiques de « Jojo Dokonjo » et « Be a girl ».

Si « Be a girl » est un titre m’ayant vraiment marqué et que j’adore écouter encore et encore, ce qui n’est pas trop le cas pour Jojo Dokonjo qui est bon, mais qui souffre de la comparaison avec le deuxième titre. Niveau choix d’édition, si vous n’avez pas la version spéciale du « 4th album (Kari) » du groupe, ce sera la Type A qui retiendra votre attention, la troisième chanson « Start line » étant très jolie. Un bon single donc, servi par deux clips étonnants, « Jojo Dokonjo » est plus léger que « Be a girl » et ceci équilibre le tout. J’ai adoré.

 

Source : Chaîne YouTube “upupgirlsofficial”

 

Jojo Dokonjo / Be a girl – Up Up Girls (Kari) :

28/11/2017

 

Type A :

1 – Jojo Dokonjo

2 – Be a girl

3 – Start Line (Satô Ayano)

4 – Jojo Dokonjo (Instrumental)

5 – Be a girl (Instrumental)

 

Type B :

1 – Jojo Dokonjo

2 – Be a girl

3 – Ichiban girls ! 2017

4 – Jojo Dokonjo (Instrumental)

5 – Be a girl (Instrumental)

 

Type C :

1 – Jojo Dokonjo

2 – Be a girl

3 – Be a girl (Dr. Usui remix)

4 – Jojo Dokonjo (Instrumental)

5 – Be a girl (Instrumental)

Voir aussi

[Recette kawaii + goodies] Les petits sablés Panda

Parce qu’au delà de ses saveurs reconnues à travers le monde, le Japon, c’est aussi …