Breaking News

Senjou no Waltz

SENJOU NO WALTZ

aka Senjou no Enbukyoku

waltz-1

Senjou no Waltz est un otome game de type romance, aventure et fantastique, créé par Otomate, licencié par Idea Factory et sorti en 2014. Le jeu n’est disponible qu’au Japon.

Mais qu’est-ce qu’un otome game ?!

Un otome game est un light novel de type “reverse harem” essentiellement réservé aux femmes. Nous incarnons le personnage principal, qui est tout le temps une femme, et nous disposons d’un harem d’hommes, tout aussi beaux les uns que les autres.
Le but étant de faire les histoires individuelles de chacun de nos aspirants. Pour ce faire, des choix nous sont proposés tout au long de l’histoire : selon les réponses, nous nous dirigeons vers la bonne fin heureuse, la fin normale, la mauvaise fin ou le game over. (Les choix des fins diffèrent selon le jeu).
En faisant les bons choix, nous débloquons des CG (Computer Graphics) qui sont des images illustrant certaines scènes du jeu. Généralement, ce sont des scènes importantes de l’histoire du personnage choisi. (Par exemple : la première apparition des hommes, les déclarations, les baisers, les combats ect…)

Histoire : Tout perdre en échange du pouvoir !

L’histoire débute dans le sympathique petit village de Ran (héroïne) qui vit une vie calme et heureuse avec sa famille : une mère aimante et un père militaire qui lui apprend à se servir d’une épée en cas de besoin. Mais un jour, tout s’écroule : elle perd tout !
Son village se fait attaquer. Tous les villageois sont massacrés et son père est assassiné. Ran tente de s’enfuir avec sa mère et une enfant du village mais elles se font rattraper par des soldats. Ran tente de résister contre eux grâce aux leçons de combat que lui avait donné son père mais elle n’est pas de taille face à autant d’hommes et très vite, elle comprend à quel point elle est faible.
Au moment le plus désespéré (quand sa mère et elle manquent de se faire violer), elle prie intérieurement de pouvoir devenir plus forte afin de protéger sa mère. A ce moment-là, une énorme lumière bleue apparaît ! Ran, en désespoir de cause, court vers cette lumière et perd connaissance quand elle la touche.
Elle se réveille ensuite dans une école militaire nommé “Nirvana”, rassemblant des jeunes hommes et jeunes femmes excellant dans l’art du combat. Les grandes instances de l’école lui apprennent qu’elle a réveillé une épée démoniaque vieille de mille ans possédant une âme (un sale gamin du nom de Wilheim qui souhaite uniquement tuer des gens) et que cette dernière a décidé d’établir son lieu de résidence dans le corps de Ran.
Grace à cette épée, elle a écrasé les forces ennemies qui avaient massacré son village. Cependant, sa mère, qui a été témoin de tout et donc sauvée par sa fille, la rejette ouvertement, la traitant de monstre sans retenue.
Ran se retrouve seule, possédée par une épée démoniaque qui ne peut disparaître de son corps que si elle meurt, face à des militaires qui ne lui laissent qu’un seul choix possible : rejoindre Nirvana afin de leur octroyer l’immense pouvoir de l’épée démoniaque ou mourir.
C’est ainsi que Ran débute sa nouvelle vie dans l’école militaire et fait la connaissance de plusieurs personnes, établie des liens avec eux et retrouve une chose qu’elle avait perdue : une maison.

Ainsi débute l’histoire de Ran et l’épée démoniaque qui parle !

Faites votre choix ~

Et c’est parti pour la découverte du harem ! Profitez-en, ils sont pour vous !

Abel (Seiyuu : Maeno Tomoaki)

“Si tu n’as rien à dire, ne me parle pas.”

14302492_10210488985643931_2061776027_nAbel est le plus puissant de Nirvana. Depuis qu’il est entré dans cette école, il n’a jamais été battu : ni par les élèves, ni par les instructeurs. Il est calme et prend des décisions justes au moment opportun quelque soit la situation. Il n’est pas très social. Cependant, il a un côté très gentil et attendrissant. Il n’abandonnera jamais quelqu’un dans le besoin.
Son arme : une épée.

Lustin (Seiyuu : Katou Kazuki)

“Tu veux devenir mienne ? Tu devrais.”

14330885_10210488991924088_934084380_nLustin est le second prince d’un petit pays voisin. Il aime les femmes et le montre. Charmeur et taquin, il cache cependant une petite part d’ombre et possède des secrets qu’il faudra lui faire dévoiler. Il aime passer ses soirées à boire et traîner avec des femmes. Son pays l’a envoyé dans cette école pour qu’il devienne plus fort. Il n’aime pas la guerre mais il reste tout de même le second plus fort de Nirvana.
Son arme : une hache accrochée à une chaîne.

Pash (Seiyuu : Ishikawa Kaito) [Coup de coeur de la rédactrice]

“Si je deviens sérieux, tu perdrais en une seconde.”

14341753_10210493206469449_550014183_nPash vient d’un pays allié nommé Daguroto. Il est de sang royal mais préfère être considéré comme un citoyen normal. Son maître l’a envoyé à Nirvana pour développer ses capacités. A Daguroto, les femmes aussi sont entraînées à l’art du combat. De ce fait, Pash a toujours été entouré de femmes fortes avec des caractères bien trempés et ça lui a laissé un traumatisme : il ne fait pas confiance aux femmes et préfère se concentrer sur le combat.

Son arme : des gantelets avec griffes

Nike (Seiyuu : Ono Kensho)

“Ne t’en fais pas. Je n’ai pas été réprimandé et je ne suis pas déprimé.”

14302948_10210488991844086_227216204_nNike a été envoyé par ses parents à Nirvana. Il n’aime pas combattre. Il n’est pas fort et préfère réaliser des potions et remèdes afin de soigner ses camarades blessés sur le front. De ce fait, il est dans la classe des “échecs” qui rassemblent tous les élèves pas assez puissants pour combattre mais ça n’a pas l’air de le gêner. Il aime faire des balades en forêt afin de récolter des herbes pour les remèdes.
Arme : deux dagues

Tifalet (Seiyuu: Kakihara Tetsuya)

“Je veux mourir rapidement.”

14302942_10210489012804610_270089760_nTifalet est le beau gosse de la ville où se trouve Nirvana. Il est magicien, guérisseur et diseur de bonnes aventures. Il est  populaire mais rejette toutes les femmes qui se déclarent à lui. Il souhaite mourir le plus rapidement possible car, selon lui, il n’a plus rien à apporter à ce monde. Il est assez cru avec ses mots et trouve toujours le mot qui fait mal.
Arme : magie

Wilheim (Seiyuu: Nakamura Yuichi)

“Porter un uniforme ? Ils m’ont encore imposé un truc chiant.”

tumblr_nhbnaeZ7dR1rnllf5o1_1280Wilheim est un personnage secret qui ne peut être débloqué qu’après avoir fait tous les autres personnages. Mais comme certains petits malins l’auront remarqué, il possède le même nom que le sale gamin de l’épée démoniaque. Donc oui, il s’agit bien de la même personne. Mais vous avez sous vos yeux sa version adulte ~
Arme : l’épée démoniaque.

 

GAMEPLAY

Senjou no Waltz se joue sur Playstation Vita.14445422_10210602005309352_871309446_n

L’écran d’accueil se présente sous la forme suivante. Comme vous pouvez le constater, en plus de commencer une nouvelle partie, charger une sauvegarde ou les options, il y a d’autres choix possibles dont nous parlerons par la suite.

Tout d’abord, lorsqu’on débute une nouvelle partie, il va vous être demandé de nommer votre personnage principal. Logiquement, le nom d’origine de l’héroïne est déjà noté et vous avez seulement à le valider – sauf si vous voulez le changer. Mais sachez que les hommes prononcent le nom de Ran alors que ceux inventés, non.

Une fois cette étape passée, vous allez entrer dans le prologue (d’une bonne heure) qui va vous expliquer tout ce qui a besoin d’être dit concernant l’histoire et l’épée démoniaque.

14445264_10210602015749613_201659681_nEn dehors des CG, le jeu se présente généralement comme sur l’image sur votre gauche : le décor de l’endroit où vous vous trouvez + les personnages qui sont avec vous à ce moment-là + les dialogues que les personnages disent à ce moment-là.

Les paroles de l’héroïne ne sont qu’écrites. Elle n’a pas de doubleur.

Une fois entré dans le cœur du jeu, après le prologue, vous allez avoir une histoire divisée en 8 grands chapitres. Vos choix durant les 4 premiers chapitres vous guideront sur la route d’un personnage bien précis ou vers une mauvaise fin.

Un choix se présente14429593_10210602020429730_1386664056_n généralement comme sur l’image sur votre droite. A vous de choisir la bonne réponse pour obtenir l’homme de vos rêves !
Pour voir votre avancée avec les personnages durant le jeu (afin de savoir si vous êtes sur la bonne voie), un onglet “feeling” est disponible. Il vous permet de voir les jauges d’affinités que vous avez avec les personnages.

Par exemple, sur cette image, le niveau d’14445273_10210602009829465_966499316_naffection de Nike envers nous est un peu moins de la moitié. (Et je suis vers le milieu de la 3ème partie à ce moment-là.)
A vous donc de faire les bons choix afin d’augmenter l’affinité avec le personnage de votre choix pour obtenir l’ultime fin heureuse !!!
Ce qui nous amène maintenant aux autres onglets de la page d’accueil du jeu.

Ancient memories

14445516_10210602005269351_440201013_nAfin de débloquer la route de Wilhelm, il est nécessaire de faire les routes de 5 autres gars avant. A chaque route réussite, une gemme apparaît sur ce grimoire. Lorsque les 5 gemmes brilleront sur le livre, il s’ouvrira et l’accès à la route de Wilhelm sera disponible !
Sachez également que pour Senjou no Waltz, il faut d’abord faire les routes de Abel, Lustin et Pash pour débloquer les routes de Nike et Tifalet.

Chronicles

Cet onglet vous permettra d’aller revoir vos passages préférés de chaque route. Toutes les parties que vous avez jouées seront disponibles et vous pourrez voir vos scènes favorites encore et encore pour votre plus grand plaisir.

Gallery

Je pense qu’il n’y a pas plus clair. Cela vous permet d’accéder à tous les CG que vous avez débloqués durant vos parties. Vous avez également accès aux vidéos du jeu (les endings des parties, l’OP du jeu) MAIS aussi aux musiques du jeu. Et sachez que les musiques de Senjou no Waltz sont fabuleuses !

Shop

Le magasin vous permet, grâce à des points obtenus en finissant une route, d’acheter des bonus. Des CG spéciaux, des petites histoires ect… C’est toujours à prendre.
Voilà de quoi vous permettre de vous lancer dans l’aventure afin de découvrir les magnifiques histoires que chacun de ces hommes ont a vous offrir !

Avis de la rédaction

Senjou no Waltz est un otome game très long comparé à certains. Il vous faudra un minimum d’une bonne cinquantaine d’heures pour finir le jeu à 100%. L’histoire est intéressante mais on met peut-être un peu trop de temps à rentrer dans la partie “romantique” du jeu et c’est dommage car les CG ne sont pas bien dispersés dans le jeu. On les obtient presque tous sur les 3 derniers chapitres du jeu.
Cependant, les décors et les dessins ont une qualité très fine qui nous permet d’apprécier le jeu dans le sens graphique du terme. Peut-être un petit bémol pour certains CG qui ont été bâclés contrairement à d’autres qui sont d’une superbe qualité.
Les musiques du jeu nous mettent également dans une ambiance bien particulière et elles sont toujours adaptées à la perfection aux événements.
Les seiyuus (doubleurs japonais) sont, pour la plupart, des vétérans dans les otome games et ça nous offre une grande diversité de sentiments quand on les écoute.
Je vous l’avoue, oui, ce jeu a réussi à me faire lâcher des larmes à cause du combo : histoire + musique + seiyuu. Mais il a aussi réussi à me faire rire à en pleurer et à lâcher ma PS vita sans le vouloir parce que je riais trop.

Si une adaptation anime devait se faire, je ne doute pas que ça aurait un gros succès ! Mais en attendant, je vous conseille de vous pencher sur ce jeu qui vous permettra de vous évader vers un autre univers ~

Strike

Voir aussi

Port Royale 4

Décidément Kalypso Media a le vent en poupe ces derniers mois et l’un des développeurs …

Laisser un commentaire