Breaking News

Nights of Azure 2 : Bride of the New Moon

Dans le milieu fourni des jeux de rôle action, Nights of Azure a su tirer son épingle du jeu, si bien qu’arrive déjà un deuxième volet, Nights of Azure 2 : Bride of the New Moon. Voyons maintenant s’il a su dépasser son ainé.

 

On devrait fréquenter d’autres personnes

Nights of Azure 2 : Bride of the New Moon reprend le bon vieux coup du sacrifice, permettant de calmer les ardeurs d’une menace faisant trembler rien qu’à son évocation, en l’occurrence ici la Reine de la Lune. Sans même jamais vraiment se demander s’il n’y aurait pas une autre solution à cet abaissement. Seulement quand cela touche vos proches, ce n’est plus la même limonade. Plus encore dans NOA2, où Aluche devenue Templier se retrouve à escorter son amie la prêtresse Liliana jusqu’au lieu de sacrifice. Toutefois elle ne laisse pas le monde dans le pétrin, puisqu’elle décide de s’occuper de ses propres mains de la Reine. Et sans trop en révéler, vous découvrirez rapidement qu’elle était un chouïa présomptueuse. Cependant le jeu n’est pas déjà fini, mais ça vous vous en doutez si vous connaissez le premier. Le rebondissement suite à cette rencontre avec cette vile protagoniste, vous lançant vers une quête pour retrouver votre copine, tout en s’étendant amplement vers diverses rencontres avec des personnages devenant plus que de simples seconds couteaux.

Un bon coup d’Aluche

Le démarrage possède ainsi un ton classique & sait ne pas trop en révéler, pour mieux nous laisser découvrir des tas & tas d’informations de notre propre chef. Car effectivement être guidé par le scénario ne suffira pas pour s’apercevoir de la profondeur de Nights of Azure 2 : Bride of the New Moon & notamment de ses personnages. Concernant ces dernières, nous aurons en sus l’occasion de nouer des liens, faisant évoluer l’histoire au travers de forts sentiments. Un aspect clairement laissé pour compte dans le milieu vidéoludique, plus encore avec des protagonistes du même sexe. On est donc ravi de voir ici que les barrières fixées par la société, sont détruites aussi fougueusement qu’un coup d’épée dans nos adversaires.

Côté combats, on reprend les bases du jeu de rôle action, où en temps réel on dispose d’un coup puissant, un faible & la possibilité de réaliser des combos. Le tout avec diverses armes. L’originalité de la licence vient elle de la présence des Servans, des compagnons utiles pour les batailles. Ceux-ci connaissant une certaine évolution, en sus des alliées ajoutées, les phases d’action possèdent d’importants atouts supplémentaires.

La franchise conserve en sus un point essentiel, à savoir un temps limité à évoluer sur la carte, suite à quoi l’on devra absolument passer par la case repos. Une particularité forte en elle-même, mais elle s’avère décuplée par également la limite imposée afin d’accomplir sa mission. On est donc constamment sous pression, rendant l’aventure intense & plus dure.

Serve the servants

Visuellement on en prend surtout plein les yeux grâce au chara design juste sublime, rendant chaque personnage à incarner & nos ennemis charismatiques. Les effets lors des bastons nous ravissent aussi le regard. En revanche comme quasiment toujours chez les action RPG, le reste s’avère en retrait. Nights of Azure 2 : Bride of the New Moon n’en fait par exemple lui non plus pas trop sur les décors, ce qui ne choque en rien.

Plus riche que le N1, Nights of Azure 2 : Bride of the New Moon sait s’avérer efficace dans ses combats, avec des tas de possibilité offertes par les servans & les alliées. Mais au-delà de cet aspect, on apprécie grandement les relations entre les personnages apportant énormément à l’aventure.

Inod

Développeur : Gust
Éditeur : Koei Tecmo Europe
Genre : JDR Action
Supports : PlayStation 4, PlayStation Vita, Nintendo Switch et PC
Date de sortie : 27/10/17

Voir aussi

Port Royale 4

Décidément Kalypso Media a le vent en poupe ces derniers mois et l’un des développeurs …