Breaking News

In Space We Brawl

Comme vous le savez, chez le Yatta nous n’avons pas qu’une passion pour les jeux vidéo nippons, mais pour l’activité vidéo-ludique dans son ensemble. C’est pourquoi nous avons déjà traité de jeux indépendants aux diverses origines. C’est de nouveau le cas aujourd’hui avec la sortie du shoot’em up In Space We Brawl, conçu par les italiens de Forge Reply.

Si l’on est quelqu’un préférant connaitre les rouages d’un logiciel avant de partir à l’action, on se lancera tout d’abord dans le mode Challenges, qui n’est autre qu’un tutoriel en solo. Bien réalisé, même s’il ne s’agit pas à proprement parler d’un didactitiel in-game, votre performance durant celui-ci sera notée, apportant véritablement un aspect de défi. Il est d’ailleurs possible de ne pas les réussir et dans ce cas les autres ne se débloqueront pas. De quoi vraiment susciter l’intérêt du gamer cherchant du scoring.

On nous y enseigne donc le déplacement, les différents tirs, l’utilisation du bouclier, l’esquive, le contre des offensives adverses… De quoi être prêts à passer au gros du contenu, car l’on ressent évidemment le besoin de plus de liberté et l’envie de déployer toutes ces connaissances acquises.

in_space_we_brawl_ps3_01 in_space_we_brawl_ps3_02

Enchainons alors sur une partie en elle-même, nous faisant découvrir que seul le multijoueur en local est proposé.
Ce qui d’une part est ennuyeux si l’on se retrouve seul, mais dans ce cas le mode Challenges peut au moins être rejoué, grâce à la possibilité de masteriser ses performances.

D’autre part, un multi en ligne aurait réglé l’affaire et au moins le choix serait total, y compris pourquoi pas avec une doublette sur la même console et deux autres dans des pays différents. Evidemment le coût de développement ne serait pas le même et ça on ne peut que le comprendre.

On regrette néanmoins l’absence d’un mode solo contre l’intelligence artificielle. Quelque chose se voyant de moins en moins, dès la PS2 nous pouvions remarquer que de nombreux FPS ne proposaient plus cette option.

Toutefois, In Space We Brawl délivre un mode jouable jusqu’à quatre en local, une possibilité devenue si rare et pourtant si importante. Souvenez-vous, auparavant nous pouvions jouer en famille et/ou entre amis, organiser des nuits jeux vidéo… Depuis quelques années pour évoluer à plusieurs il faut être chacun chez soi, que tous possèdent la même console, le même jeu, avec une bonne connexion Internet, généralement en payant un abonnement supplémentaire pour jouer en ligne… On ne peut même plus inviter quelqu’un dans son cocon pour lui faire découvrir une nouvelle sortie et s’affronter, tout en préparant des pièges à base de ressorts retirés sous sa place sur le canapé ou encore de manette truquée… Non, la bonne époque est terminée. Mais pas avec ISWB justement et rien que pour ça on a déjà une étincelle dans les yeux !

in_space_we_brawl_ps3_03 in_space_we_brawl_ps3_04

En évoquant une étincelle, on en découvre de nombreuses autres au cours de nos parties. Celles-ci donnant place à des affrontements frénétiques et d’une monstrueuse énergie. Si les deux à quatre vaisseaux combattront chacun pour leur peau, enfin chacun pour leur ferraille, ou par équipes, il faudra également surveiller les astéroïdes, chasseurs et autres vaisseaux contrôlés par la console.
Il sera nécessaire de les esquiver et/ou les éliminer eux aussi, sans quoi la défaite pourrait survenir par ce biais.

Il est d’ailleurs envisageable de ne pas s’attaquer entre personnes du genre humain et de favoriser la destruction de ce que tout l’I.A. gère. A la fin de la partie, les statistiques démontrant qui a détruit quoi, l’efficacité, votre éventuel assassin… permettant d’être un autre baromètre pour remporter la victoire. Des jeux dans le jeu en somme.

La feature importante dans l’amorce de ces batailles, est la possibilité de personnaliser son véhicule. Divers types en eux-mêmes et de la variété dans les missiles, de quoi adapter le vaisseau à sa manière de jouer et vice versa. Provoquant ainsi des parties assez différentes selon les options choisies, les tactiques allant avec… et non de se retrouver inlassablement dans une débauche d’explosions identique.

Pour accentuer cette diversité, on pourra sélectionner son champ de bataille, mais également varier les plaisirs dans ce qui le compose, comme la présence de chasseurs ou non, ainsi que sa difficulté. Les trois niveaux disponibles apportant des contraintes bien distinctes, que l’on découvre dès ce menu pour éviter les mauvaises surprises.

in_space_we_brawl_ps3_05 in_space_we_brawl_ps3_06

Nous ne sommes que ravis d’avoir enfin de quoi jouer à quatre sur la même machine, sans forcément qu’il s’agisse d’un jeu de sport, d’ailleurs même dans cette catégorie les possibilités sont devenues moindres. On s’amusera évidemment nettement moins seul, comme pour tout, mais force est de constater que Forge Reply a totalement réussi ce qu’il souhaitait réaliser. A savoir un divertissement multijoueur efficace et néanmoins profond !

Inod

Développeur : Forge Reply
Editeur : Forge Reply
Genre : Shoot’em up
Supports : PlayStation 3 et PlayStation 4 (uniquement en téléchargement)
Date de sortie : 14 octobre 2014

Voir aussi

Port Royale 4

Décidément Kalypso Media a le vent en poupe ces derniers mois et l’un des développeurs …

Laisser un commentaire