Breaking News
Accueil / Critiques / JCC Pokémon – Soleil et Lune – Lumière Interdite

JCC Pokémon – Soleil et Lune – Lumière Interdite

En ce jour de sortie de la nouvelle extension du jeu de cartes à collectionner Pokémon, Soleil et Lune – Tempête Céleste, revenons sur la précédente, avant d’éventuellement nous pencher sur cette nouvelle. Mais concentrons nos efforts dès à présent sur Soleil et Lune – Lumière Interdite, disponible depuis mai.

Tout d’abord retournons vers la partie scénaristique, que nous avions déjà évoquée lors de son annonce. En l’occurrence, Soleil et Lune – Lumière Interdite embraie sur la suite de l’histoire de Soleil et Lune – Ultra-Prisme. Elle se penche sur les pouvoirs mystérieux de Necrozma, ayant absorbé un Pokémon légendaire, brillant désormais sous la forme d’Ultra-Necrozma-GX. Attirés par cette lumière, les autres Pokémon, dont Lucario-GX, Amphinobi-GX, Zygarde-GX, Yveltal-GX, Volcanion Prisme Étoile et Arceus Prisme Étoile, doivent décider s’ils vont l’accueillir ou lui résister.

Au niveau des autres apports originaux, on bénéficie de 5 nouvelles cartes Prisme Étoile. Aussi puissantes que les déjà connues, on continuera à n’en sélectionner qu’une pour notre deck. D’ailleurs, unique s’avèrera également leur utilisation. La zone perdue les attendant dans la foulée. Des dresseuses/eurs supplémentaires font également leur apparition, pour au final une extension semblant (on n’a pas pu croiser toutes les nouveautés en profondeur pour en arriver à une certitude) amplement satisfaisante dans les ajouts inédits. Cela est même davantage qu’amplement satisfaisant. Mais il faut savoir rester stoïque, sinon l’on se roulera par terre lors de la prochaine extension si elle est au moins d’un acabit similaire.

Nous n’avons pas vu vérifier les multiples boosters. Sachez néanmoins qu’ils regorgent chacun de 10 cartes provenant de Soleil et Lune – Lumière Interdite. Parmi lesquelles une carte rare, voire plus, ainsi qu’une carte Énergie de base.

Ce que l’on apprécie particulièrement dans la découverte de cette extension, avant même ouverture, en somme en boutiques, c’est le choix de proposer 2 decks ne semblant rien avoir en commun. Cela peut paraitre non important lorsque l’on en glisse un mot dans une critique. Pourtant, vous savez très bien à quel point cela s’avère délicat, lorsque l’on ne peut acquérir qu’une boite. Bien sûr si vous avez l’occasion de prendre les 2, vous ne connaitrez pas ce doute. Il s’avère ainsi, du moins pour nous, toujours plus intéressant d’avoir 2 présentations nous promettant des contenus grandement distincts. Plutôt que des jeux & même n’importe quels autres produits pouvant se ressembler lorsque l’on en compare 2.

Concrètement, on retrouve les coloris chatoyants & estivaux du deck Démontage Tropical. On adore le nom ! L’atmosphère d’Alola, composée de palmiers, de soleil et de ciel bleu azur, est on ne peut mieux retranscrite. Avec en vedette un Noadkoko d’Alola, apportant sa touche verdoyante. Concernant la totalité des cartes, vous aurez de quoi faire perdurer votre séjour dans les environs, grâce à des Pokémon autochtones s’il en est. Pêle-mêle : Ossatueur d’Alola, Rattata d’Alola, Sablaireau d’Alola, Sabelette d’Alola & Rattatac d’Alola. En somme, si vous êtes accros à ces lieux, vous trouverez de quoi faire avec ce pack.

En revanche si vous êtes plutôt à crocs, vous serez un(e) mordu(e) de Truand du Crépuscule ! Un deck plus sombre, comme le démontre instantanément sa jaquette. Pour en revenir à ce que l’on évoquait sur la terrible hésitation d’avant achat. Lougaroc donne bien le ton en une. Et au sein du paquet, on le retrouve accompagné de créatures officiant même davantage au sein des ténèbres. Comme Noctunoir par exemple. De quoi vraiment décider de partir vers 2 voies carrément différentes.

Dans le contenu, on a évidemment droit à 60 cartes, à l’étui, au tapis de jeu avec les règles, aux jetons de dégâts, ainsi qu’à la liste des cartes. Mais également au bonus que l’on apprécie toujours énormément à chaque deck, la pièce métallisée symbolisant un Pokémon ! On se plait à chaque fois à s’en servir d’une manière ou d’une autre, généralement tel un emblème, lors de nos affrontements. Et à l’instar de ses consœurs, Soleil et Lune – Lumière Interdite délivre dans chaque deck une carte à code, permettant de jouer avec celui-ci en ligne : https://www.pokemon.com/fr/jcc-pokemon/jouer-en-ligne/telecharger/

Inod

Commentaires

Voir aussi

JCC Pokémon – Soleil et Lune – Tempête Céleste

On continue notre tour, plus que d’horizon, des extensions du jeu de cartes Pokémon. Cette …