Breaking News
Accueil / Mangas / Critiques / Ippo #2 Saison 6

Ippo #2 Saison 6

Laissé(e)s sur un suspense haletant au terme du premier volume de la nouvelle saison la saga de George Morikawa, la bataille reprend avec Ippo #2 (Kurokawa), là où elle s’était arrêtée.

En l’occurrence, vous le savez si vous avez lu le précédent tome, nous conseillons aux autres de le dévorer au plus vite, nous en étions resté(e)s à l’affrontement entre Sendo et Nargo. Le luchador, version boxe, qui sait repousser son adversaire dans ses retranchements. Néanmoins, sans vous révéler la conclusion de ce combat, le boxeur japonais n’y voit pas là une fin en soi. Au travers de ce match, il souhaite délivrer un message à un autre mexicain, d’un niveau encore supérieur.

Suite au tigre à dents de sabre, place à l’aigle & au bison. Enfin comme vous le constaterez lors d’une scène avec Mashiba & Sendo entre les 2 rencontres, les animaux peuvent bien vite changer d’acabit. Une petite pique bien sentie, vraiment drôle & qui confirme l’aspect humoristique de ce duo. Ce trait animalier, amenant un peu de légèreté à Ippo #2, est accentué lors d’une séquence avec les perdants. Où figure d’ailleurs Ippo, la troupe encourageant Takamura.

Ce dernier plus concentré que jamais, doit faire face à un boxeur très différent. Ayant qui plus est l’habitude de lutter face à d’impressionnants gabarits, usant de certaines techniques, aux États-Unis. Un atout que ne rencontre pas le champion nippon dans son pays. Cette confrontation entre les physiques & les styles de boxe, se retrouve ainsi dans Ippo #2 autant que dans la réalité. Mais pas seulement, comme l’on vient de vous le confier. Selon où l’on combat depuis ses débuts, l’adversité n’est pas la même & peut devenir une force ou une faiblesse, quand l’on tombe face à quelqu’un d’aguerri par rapport à telle approche, puissance & autres. Il lui faudra ainsi savoir réagir à la carrure & aux qualités de Bison, qui lui en veut particulièrement.

Bison & Takamura nous offrent en plus de nombreux passages sans dialogues, où les illustrations prennent leur envol. Des zooms & des effets percutants, rendent ce pugilat complètement dément.

Aussi intéressant lorsqu’il évoque les genres de la boxe et les éventuelles stratégies pour les contrer, Ippo #2 vient en sus nous ravir de moments graphiques. Ces derniers savent y retranscrire la violence de la discipline, loin d’être feinte.

Inod

Voir aussi

Le manga Why nobody remembers my world? chez Doki Doki

Why nobody remembers my world? : le nouveau manga fantasy de Doki-Doki ! Les éditions …