Breaking News
Accueil / Cosplay / Interview Galcien

Interview Galcien

Aujourd’hui , nous accueillons à nos micros , un invité très spécial  l’un des organisateurs cosplay les plus connus en France, également excellent présentateur concours:  Antoine (ou plus connu sous le pseudo de Galcien). Il vous a tous fait rêver lors des concours et j’espère qu’il vous fera également rêver au travers de cette Interview

 

3

 

Bonjour Antoine ! Je te laisse te présenter à nos lecteurs !

Hello à tous les lecteurs ! ASV SVP, pour les connaisseurs ! Je m’appelle donc Antoine, mais beaucoup me connaissent sous le pseudo Galcien. J’habite dans le sud de la France, dans la ville de Montpellier et je suis encore jeune, pour ne pas dire mon âge. Dans le cosplay, je suis organisateur principalement, et ensuite cosplayeur. Je suis président d’une association de cosplay, mais on y reviendra plus tard je pense, et également modérateur sur CosplayForum, une mine d’or d’informations pour le cosplay en France. Je suis également modérateur sur le site communautaire Cosplay-it (actuellement en stand-by). Enfin, je tiens une page FaceBook humoristique et satirique sur le cosplay, à savoir Underground Cosplay, que je vous invite à visiter. Après, si vous souhaitez me contacter pour faire plus ample connaissance, n’hésitez pas !

Comment as-tu découvert l’univers du cosplay ?

Je connais le cosplay depuis 2004-2005 environ, je ne sais plus vraiment … Mais je regardais beaucoup Game One à l’époque. La chaîne faisait des reportages sur des conventions et je voyais des personnes se costumer en leurs héros favoris. C’est donc dans des reportages TV que j’ai pour la première fois entendu le mot “cosplay”. Suite à quoi, je me suis intéressé en faisant des recherches sur Internet. Mais c’est réellement à partir de 2006-2007 que j’ai voulu moi aussi me costumer et aller en convention. Etant donné que Final Fantasy X est mon jeu vidéo préféré, pour énormément de raisons personnelles, j’ai voulu naturellement cosplayer Tidus, car j’avais quelques facilités de ressemblance, et parce que c’était le héros de mon jeu vidéo préféré ! C’était un grand moment lorsque j’ai porté le costume pour la première fois …

 

1

 

Qu’est-ce qui t’a donné envie de découvrir et d’animer les shows ? Es-tu un ancien cosplayeur dans l’âme ?

Il est vrai que très rapidement, dès le début, donc en 2007, le côté organisation des concours m’a beaucoup attiré, notamment la présentation. A l’époque, très peu de choses étaient faites dans ma région (Languedoc-Roussillon) pour le cosplay, c’est pourquoi, j’ai voulu prendre les choses en main en intégrant une association d’animation afin de me positionner comme organisateur cosplay. Il est vrai qu’ayant fait un cursus universitaire de management, j’avais déjà ce goût de gérer et d’organiser. Mais il y a autre chose qui m’a animé et qui continue à m’animer en tant qu’organisateur : le plaisir de voir les autres satisfaits. Pour un cosplayeur, le plaisir est de passer sur scène et de réaliser une belle prestation. Pour moi, c’est tout simplement de le voir heureux, de l’aider à monter sur scène, de l’encourager et de l’accompagner si c’est sa première fois ! Mon rôle est d’être comme un coach avant de monter sur scène. C’est pourquoi je m’occupe personnellement de rencontrer les participants, ce que je fais généralement lorsque ceux-ci confirment leur inscription. J’essaie toujours d’avoir un petit mot personnel pour chaque participant pour qu’ils se souviennent de leur participation comme d’un bon moment.

Sinon, oui, je reste encore cosplayeur, mais je me fais aider. J’admire ce que font tous les cosplayeurs qui passent des heures sur des costumes, mais moi je passe des heures sur l’organisation, cela demande beaucoup de temps aussi. Pour ma part, ceux-ci sont confectionnés par des amis, voire achetés pour mon premier cosplay par exemple, à savoir Tidus. Je ne m’en cache pas, et lorsque je passe en concours, ce qui est rare car c’est plutôt moi qui les organise, je prends le soin de toujours me mettre en hors concours pour le costume. Par contre j’apporte un grand soin à faire mes prestations moi-même et à les partager devant le public. C’est avant tout le côté “play” qui me passionne dans le cosplay.

Comment en es-tu arrivé jusqu’ici ? Quelles études as-tu suivies ?

Tout à commencé à la maternelle quand j’ai … On va peut-être avancer .. Après mon BAC S, j’ai fait un DUT Informatique, puis un Master dans un IAE. Je suis actuellement en train de faire une thèse en Sciences de Gestion (Management), sur le jeu vidéo. J’ai donc toujours eu cette affinité pour gérer des projets et des personnes, c’est donc peut-être pour ça que j’en suis arrivé à être organisateur cosplay.

 

2

Tu as été président de plusieurs associations , et actuellement la YUMEJI lors de nombreux évènements dans le sud de la France , peux-tu nous parler de ta carrière?

Ah non, attention! Yumeji est la première association que je préside. Pour en arriver là, j’ai peut-être eu la chance d’avoir été là au bon moment. Mes débuts dans le milieu associatif se sont faits à Sekai, une association d’animation où je m’occupais justement de la présentation des jeux. Du coup, j’avais déjà l’habitude de faire des quizz et autres jeux en convention devant parfois plusieurs centaines de personnes. Puis, j’ai été le référent cosplay dans l’association et j’ai été un des organisateurs principaux de Japan Sun en 2009, une grande aventure ! Comme tout début, il y a aussi une fin et l’association Sekai s’est dissoute. J’ai donc intégré l’association Seibu en tant que responsable cosplay. Puis, souhaitant avoir plus de libertés, j’ai créé ma propre association, Yumeji, association spécialisée dans l’organisation cosplay. Par curiosité, j’ai regardé combien de concours/défilés/conférences cosplay j’avais organisé depuis 2007, j’en ai relevé une trentaine.

Un jour, je devrai passer le flambeau, car je fais de l’organisation cosplay depuis bientôt 8 ans, et je dois faire “naître” de nouvelles vocations. Hé oui, je n’ai pas pour ambition de rester “à vie” à la tête d’une association :).

Peux-tu également nous présenter ton association ?

L’association Yumeji est née d’un souhait de dynamiser le cosplay en Languedoc-Roussillon principalement en se focalisant sur ce que je sais faire de mieux dans ce domaine : organiser. En réalité, Yumeji intervient au-delà de la région où elle est implantée, ce qui fait très plaisir. Je me suis entouré de personnes motivées par l’organisation. Ainsi, Yumeji est composée uniquement de cosplayeurs majeurs qui sont également mes amis, de cette manière, l’entente est parfaite. Nous sommes une association dite “fermée”, dans le sens où nous recrutons seulement en fonction de nos besoins. Par conséquent, nos activités sont sur trois grands axes : les concours, les défilés et les conférences. Une quatrième activité est encore en préparation et devrait apparaître pour l’année 2014, mais là, je garde encore le secret. Je vous invite à nous suivre sur FaceBook pour savoir de quoi il s’agit 🙂 ! Voila, j’ai placé la petite publicité …

4

 Que ressens-tu lors de ces évènements et sur scène ? Qu’essayes-tu de transmettre au travers de tes présentations ?

Au tout début, j’étais assez mal à l’aise, mais peu à peu avec l’expérience, j’ai pris confiance en moi et j’ai commencé à faire des petites mises en scène dans la présentation. Je ressens toujours une grande excitation lorsque je vais présenter et même un peu de stress, mais ça motive ! Entendre le public applaudir ou demander le début et entrer sur scène le premier sous des “ahhhhh” de plaisir, c’est vraiment quelque chose.

Lors de mes présentations, j’essaie au maximum de paraître ridicule. En effet, je dis toujours aux cosplayeurs en concours “vous ne serez jamais plus ridicule que le présentateur qui fait le foufou”. C’est pourquoi, je joue sur l’autodérision, et les blagues. Le public est là pour voir les cosplayeurs, mais c’est quand même mieux si le concours est rythmé par une petit mise en scène, même légère et éviter le piège du “prochain participant, suivant, etc”. Mon objectif est de transmettre du plaisir au public ainsi qu’aux cosplayeurs, afin que tout le monde passe un bon moment. Partage, plaisir et humilité sont certainement les maîtres mots dans les valeurs que je souhaite transmettre dans le cosplay, et donc par mes présentations.

Tu as vu de nombreux cosplay dans ta carrière, as-tu des univers qui te plaisent plus particulièrement ?

Au-delà du cosplay, ma première passion reste les jeux vidéo. Je suis avant tout un gamer et un grand collectionneur de jeux vidéo;  surtout de Final Fantasy, des RPG et de l’univers Square-Enix, avec aussi du retrogaming. Du coup, je préfère l’univers du jeu vidéo, mais tous les autres comme les animés, mangas, science-fiction, BD, comics, films, séries TV, etc me plaisent aussi. Je suis juste moins expert dans ces domaines et je dois donc me renseigner sur les personnages avant de les présenter pour éviter de passer pour un inculte !

Après, j’avoue aimer tout ce qui est mignon (c’est dans ma nature et ma personnalité). Du coup, lorsqu’un cosplayeur passe en mascotte ou quand c’est un passage qui explose le compteur de “cuteness”, j’adhère rapidement.

5

Quelle convention t’a laissé les meilleurs souvenirs ?

Pour moi, chaque convention est une expérience unique. Le festival de la BD de Vaison la Romaine où j’ai pour la première fois crossplayé sur scène, Japan Sun où j’ai été organisateur et suis présentateur depuis 2008, Japan Expo en 2007 où je suis monté pour la première fois en groupe en concours sans oublier Toulouse Game Show où j’ai réalisé mon duo Final Fantasy X, Tidus/Yuna, qui comptait beaucoup pour moi … J’ai beaucoup de souvenirs également en terme de rencontres. Durant ces années, j’ai fait la connaissance de beaucoup de monde, des gens vraiment géniaux. J’avoue être ému parfois quand je repense à certains moments et à certaines rencontres.

Après, en terme de présentation, mon rêve serait de présenter sur la scène de Japan Expo, devant plusieurs milliers de personnes, mais à plus petite échelle, je voulais depuis le début présenter à Mang’Azur. En 2013, j’ai réalisé ce petit rêve en présentant avec un ami le concours cosplay général. C’était vraiment génial et très émouvant pour moi.

Que pense ton entourage sur cette passion ?

C’est simple, ils adorent. Dans ma famille on a toujours été très ouverts d’esprit et très jeu vidéo et animés. On regardait des films d’animations et des séries animées en famille, comme Nadia et le Secret de l’Eau Bleue à l’époque, on joue aux jeux vidéo en famille quand on peut. Du coup, lorsque j’ai parlé du cosplay à ma mère, elle a été curieuse et a totalement adhéré à ce loisir. Elle m’a même aidé pour quelques accessoires, mais le jour où j’ai vraiment été heureux, c’est lorsque ma famille s’est déplacée à un événement pour venir me voir présenter. Ils ont adoré et ça m’a énormément touché de les voir être là pour moi. Une de mes petites sœurs a également fait du cosplay une fois pour essayer.

En fait, le cosplay n’est absolument pas et n’a jamais été un soucis dans mon entourage, au contraire, c’est un sujet de discussion et de découverte.

6

Un petit mot pour finir ?

Actuellement célibataire, je recherche une. … Quoi, c’est pas le bon endroit ? Zut … mais je cherche …

Plus sérieusement, pour finir, je dirai à chaque personne qui pourra lire ces quelques lignes de toujours considérer le cosplay comme un loisir parmi tant autres, mais qui ne doit pas prendre le dessus sur le principal, à savoir les études, le travail, les amis, et la famille bien entendu. On voit encore trop de cas où pour certains le cosplay est vital au point d’en faire une dépression … Et c’est aussi à nous organisateurs cosplay de rappeler certaines règles de bon sens.

Enfin, si jamais vous participez à un concours, défilé ou conférence cosplay où j’en suis l’organisateur, soyez sûrs que vous serez bien accueillis. Tout comme moi, mon petit rêve est de présenter sur les grandes scènes des conventions, et peut-être un jour réaliser mes copslay moi-même, mon équipe et moi-même à Yumeji, feront le maximum pour que vous puissiez vivre quelque part à votre tour, votre petit rêve de cosplayeur en passant sur scène, sous les projecteurs, devant le public et surtout pour vous :).

Je te remercie par avance pour cette interview, te souhaite bonne chance pour la suite et on espère encore plus de rêve de ta part  =)

Merci aux photographes

Yves Tennevin

– Anstellos

–  Digitalshot

A-Nelson Sindfoui

– Sirius Photography

 

Voir aussi

Interview : Aurei, cosplayeuse

Rencontre aujourd’hui avec une cosplayeuse qui s’avère une réelle passionnée comme on les apprécie. Car …

Laisser un commentaire