Breaking News
Accueil / Cosplay / Interview : Celsius, cosplayeuse

Interview : Celsius, cosplayeuse

Vous croyez que le monde du cosplay est actuellement à Japan Expo ou Anime Expo ? Détrompez-vous ! La preuve avec Celsius, qui d’ailleurs vous donne plusieurs astuces utiles si vous êtes en plein rush pour ces salons.

Willy Blabla Photography

Inod : Salut Celcius, débutons de la manière la plus classique qu’il soit, avec une présentation de toi-même et de ton activité de cosplayeuse.

Celcius : Hello, comment je me représenterais, je dirais une femme normale avec une vie normale. Mais cette façon de se présenter me paraît trop simple. Pour rentrer plus dans les détails, j’ai 20 ans et je suis une cosplayeuse suisse, je sais pas si je dois donner des informations sur ma taille, mais pour résumer je suis une grande et jeune patate cosplayeuse. (c’est pas pour autant que j’aime la raclette)

Pour ce qui est de mon vrai nom, je vais pas le mentionner, ça casserait tout le mystère, je préfère faire comme Batman…

J’ai débuté le cosplay il y a de cela 1 an, en juillet 2017. En restant également très active durant cette période. Pour ce qui est des conventions et concours, je commence gentiment à y participer. Tous mes cosplays sont également du 90-100% fait main.

Phil Ammon photographe

Inod : Comment est survenue l’envie de te lancer dans le cosplay ?

Celcius : Depuis plusieurs années je regardais certaines cosplayeuses, je bavais littéralement devant leurs travaux. Je me disais que je voulais aussi à mon tour tenter l’expérience.

J’ai passé de nombreuses heures à regarder des vidéos pour en apprendre plus sur les matériaux utilisés, worbla,… (j’apprends encore aujourd’hui). Malheureusement par manque de budget et d’expérience, j’avais peur de me lancer.

Mais miraculeusement, un jour, j’ai pu parler à un super cosplayer suisse (Mini Nene), je lui ai parlé de ma motivation à faire du cosplay et lui, il a pris le temps de me conseiller sur la direction à prendre ainsi que les endroits où je pouvais obtenir du matériel. Aujourd’hui il reste mon Mentor et j’aimerais un jour atteindre le même niveau que lui en cosplay.

Inod : Ton parcours depuis ? Anecdotes drôles & moins amusantes comprises.

Celcius : J’ai pas grand-chose à raconter pour ce qui est des anecdotes moins amusantes, à part si vous souhaiteriez que je vous explique le nombre de fois que je me suis brûlée avec de la colle chaude ou piquée avec des aiguilles…Ça risque d’être ennuyant.

Je préférerais parler des anecdotes amusantes, je pense qu’elles se font toutes lors des shoots.

Par exemple, pour prendre des magnifiques photos avec un bel arrière-plan, il faut braver le froid (shoot en hiver avec Willy Blabla) ou escalader voire descendre une cascade (shoot en forêt avec Phil Ammon Photographe). On devient vite plus un aventurier qu’un cosplayer.

Et même lorsqu’on shoot dans un endroit plat et facile d’accès, on est jamais à l’abri des surprises, (shoots de la Commander avec Willy Blabla) des scouts nous regardaient tout le long du shoot. Une façon d’avoir la pression de tous ces regards braqués sur chacun des mouvements que je pouvais faire.

Gaël Lecompte Cosplay Photography

Inod : Tu participes au projet, actuellement en campagne de financement participatif, de Willy Blabla, désirant réaliser un photobook de cosplays de Nier Automata et Drakengard. Peux-tu nous en parler davantage ?

Celcius : C’est un très grand projet, où plusieurs cosplayers participent (je pense qu’on est plus d’une dizaine). Chaque cosplayer a un personnage bien défini de l’univers Nier Automata ou Drakengard. Le but est de réaliser un ou plusieurs book(s) (livre photo) avec tous ces personnages, qu’ils soient principaux ou secondaires. Par la suite certains books seront envoyés au réalisateur des jeux vidéo (Yoko Taro).

Je ne pourrais malheureusement pas citer tous les personnages qu’il y aura (à cause de ma mémoire de poisson rouge). En revanche je sais que Willy Blabla dévoile tous les mois un personnage du projet sur sa page ainsi que le lien de la cagnotte qui permet de financer le projet.

Inod : Si le projet va à son terme, quelle sera ta participation ? Juste en tant que cosplayeuse ? D’ailleurs avec quel cosplay, dans quelle situation… ?

Celcius : Je serais uniquement cosplayeuse, j’incarnerais la Commander de Nier Automata. Le projet est prévu sur deux ans, car ayant uniquement un photographe qui s’occupe du projet, ça prend un peu plus de temps.

Mon personnage est une femme sûre d’elle, droite et autoritaire, pas facile à incarner lors des shoots. C’est un personnage secondaire, donc je n’apparaîtrais que très peu dans le book.

Inod : Concernant tes costumes & accessoires, quelles sont tes matières & techniques favorites ?

Celcius : Mon matériel favori est le Worbla. Plus précisément le black worbla, qui est un peu plus cher mais qui est plus malléable.

C’est du thermoplastique, lorsqu’il est chauffé à une certaine température à l’aide d’un décapeur thermique (gros sèche-cheveux, à ne pas utiliser sur les cheveux, c’est juste une métaphore) il devient mou, à ce moment on peut facilement l’appliquer sur une pièce en mousse ou autre. Lorsqu’il refroidit, il devient dur comme de la pierre et très résistant. Il y a des matériaux que je souhaiterais également découvrir, latex, résine, plâtre… Plus on est ouvert, plus on s’ouvre des portes sur d’autres façons de se perfectionner en cosplay.

Je suis plus craft (utiliser de la matière) que couture (tout ce qui est textile) après ce sont juste des préférences. Je suis également extrêmement fan de la retouche personnelle, même si elle peut être parfois pénalisante lors d’un concours cosplay. Je suis donc très friande de perles, strass, boutons, car j’adore le travail détaillé. Rajouter une touche personnelle, est pour moi une façon de se différencier du lot et de visualiser le personnage à notre façon.

La peinture est ce que je préfère, ayant fait beaucoup de tableaux avant le cosplay, la peinture reste mon moment de confort et de détente.

Pour ce qui est du tissu, qui selon moi représente plus de 60 % du costume, c’est très difficile et complexe à utiliser. Il faut faire preuve de beaucoup de logique et également avoir des bonnes bases. On ne peut pas tricher, lorsqu’une erreur est commise on ne peut pas la cacher (malheureusement), ce qui la différencie de certains matériaux tels que la peinture. La couture est vraiment un très grand domaine et il y a beaucoup à apprendre  (j’apprends encore aujourd’hui).

Une dernière parenthèse sur le maquillage, car selon moi il est très important. Je réalise mes propres make-up ainsi que certaines retouches sur les perruques. Le maquillage donne vie au personnage, il rajoute et perfectionne, il n’est pas a blâmer surtout pour les photoshoots (ça aide le photographe).

Phil Ammon photographe

Inod : Des astuces de confection à nous partager ?

Celcius : Pour le Worbla, ça risque d’être compliqué à expliquer, c’est pourquoi j’ai fait une vidéo spéciale qui parle de ce sujet. Il en va de même pour les astuces peinture, à part pour les grandes surfaces, privilégiez les sprays et par la suite apportez des retouches avec de la peinture en tube

Pour ce qui est du textile, si vous pouvez aller sur place choisir votre tissu c’est toujours bien. Prévisualisez le dans votre tête et essayez de choisir un tissu avec une matière spécifique qui pourrait apporter un petit coté sympa à votre cosplay. Le tissu change tout ! Astuce pour les patrons, si vous avez de la peine à en faire, prenez un T-shirt, une robe ou autre qui pourrait vous servir d’exemple/patron pour votre cosplay.

Les petits rajouts ou décors, n’hésitez pas, mettez la dose, après faut pas non plus que ça ressemble à un sapin de Noël. Comme je dis toujours, le meilleur ami du cosplayer c’est la colle chaude.

Pour ce qui est des matériaux, worbla, peinture et tissu essayez de les acheter en regardant la qualité. Le reste, pour que ça vous revienne moins cher, essayez les magasins où il y a du bazar ou des décorations à vendre… On y trouve souvent des merveilles.

Pour le maquillage, personnellement je teste souvent les boutiques les moins chères, mais en faisant toujours attention à garder une certaine qualité du produit. Testez et trouvez le parfait ensemble, fond de teint, fard… qui vous va. Également, ça peut paraître spécial, mais vu que j’utilise beaucoup de maquillage il est important de prendre soin de sa peau avec des masques et gommages. Niveau perruques je les commande en ligne et après je fais les retouches (aliexpress).

Je crois que j’ai principalement tout dit, par la suite chaque cosplayer a ses astuces, il le découvre au fur et à mesure de son travail. C’est aussi au ressenti.

Inod : & des conseils à donner pour les personnes hésitant à démarrer le cosplay ?

Celcius : Vous êtes motivé, vous êtes intéressé, ALLEZ-Y !!!

Lorsqu’on a une passion, il ne faut pas se mettre des murs, il faut les traverser (sans se faire trop mal). Même si votre budget est bas, essayez de commencer par un petit cosplay. Économisez et par la suite lancez-vous. C’est important de débuter par un projet qui vous tient à cœur mais pas trop compliqué.

Quand vous serez lancé, n’abandonnez pas car lorsque le résultat final sortira vous serez fier de ce que vous aurez réalisé de vos propres mains (c’est moi qui ai fait ça ?).

N’hésitez pas à poser des questions à d’autres cosplayers car le cosplay est une grande famille. Et surtout donnez vous les moyens car vous êtes capable d’y arriver !

Gaël Lecompte Cosplay Photography

Inod : On remarque immédiatement que tu es très douée pour les accessoires, loin d’être anecdotiques qui plus est. On découvre des pièces imposantes, détaillées, captivantes… Est-ce quelque chose que tu cherches particulièrement lors du choix d’un personnage ?

Celcius : Lors du choix d’un personnage je regarde déjà si il y a un coup de cœur, après je regarde si il pourrait me convenir et par la suite je regarde tout le travail qui doit être effectué.

Je ne choisis pas le personnage pour tous ces détails mais plutôt pour sa prestance, son caractère et sa force. Après j’adore les personnages très détaillés.

Dernièrement je regarde également si le personnage n’a pas été cosplayé trop de fois. Car j’aime trouver un personnage authentique et également un peu connu. Car j’adore me différencier des autres et essayer de dénicher la perle rare (ce qui est très difficile à trouver).

Le challenge est aussi ma motivation, car trouver un personnage avec des détails complexes et des matériaux différents est très intéressant.

Inod : Le succès est même au rendez-vous dans ce domaine, puisque tu as reçu des demandes pour la réalisation de diadèmes. Peux-tu nous en évoquer davantage sur ce type de commissions que l’on peut te faire ?

Celcius : J’ai débuté les commissions il n’y a pas très longtemps, je ne fais que de petites commissions. On m’a également demandé pour des cosplays en entier, mais selon moi je n’ai pas encore assez d’expérience pour réaliser proprement un cosplay pour une autre personne. C’est un domaine où je dois encore apprendre avant de pouvoir aller plus loin. Je privilégie la qualité à la quantité.

C’est pourquoi je propose pour l’instant des réalisations de diadèmes et brassards en worbla.

Inod : Tu sais néanmoins évoluer dans le moins fourni à ce niveau, avec Cammy de Street Fighter par exemple. Est-ce important pour toi d’alterner cosplay fourni & cosplay léger ?

Celcius : Le cosplay léger est très intéressant et surtout plus facile à porter lors des conventions (on a moins chaud). Il permet également de faire une pause sur un grand projet et d’alterner les deux pour pouvoir par la suite revenir sur le cosplay fourni avec un autre point de vue/regard.

Inod : Des costumes en cours ou rêvés ?

Celcius : Pour les costumes en cours, je suis en train de réaliser l’armure Odogaron de Monster Hunter World, par la suite je souhaiterais monter sur scène pour mon premier concours (j’aimerais bien envoyer du lourd). J’ai également à terminer Julith de Dofus pour un concours cosplay groupe en 2020.

Pour les futurs projets ; Maximus version femme de Gladiator, mon film favori (première fois que je dévoile le projet) et Freya de Mobile Legend en version gladiator et ange de guerre. Voilà pour les gros projets, pour le reste il y aura sûrement de petits projets qui pousseront tels de petits champignons entre deux. J’en rajouterais également au fur et a mesure.

Inod : Des représentations en public &/ou conventions en vue ? Si oui, où et avec quel(s) cosplay(s) ?

Celcius : Pour l’instant je n’ai rien de prévu, car je privilégie mon budget plus pour le cosplay que pour les conventions, mais dès 2019 les choses pourraient changer, et je serais sûrement plus présente lors des conventions. Ce qui me ferait grandement plaisir, car je pourrais enfin rencontrer les personnes qui ont la même passion et celles et ceux qui me suivent et me soutiennent.

Je ne peux donc actuellement pas confirmer à quelle convention je serais, juste vous dire que je serais probablement à Japan Expo 2019 (depuis le temps que je veux y aller).

Willy Blabla Photography

Inod : D’autres projets ? Tutoriels, fan films, séances photo avec le Yatta Fanzine… ? Voire d’autres genres de commissions, tant niveau cosplay, que dans le dessin peut-être ?

Celcius : Une séance photo avec Yatta Fanzine serait vraiment super, pour ce qui est du reste, plusieurs shoots sont prévus.

Inod : Merci Celsius pour cette entrevue, souhaites-tu ajouter quelque chose sur le cosplay et/ou un message pour nos lectrices et lecteurs ?

Celcius : Merci à toi d’avoir pris le temps de t’intéresser à mon travail et également pour la réalisation de cet interview.

J’espère que certaines astuces ont pu être bénéfiques à d’autres cosplayers. Merci à vous d’avoir pris le temps de me lire jusqu’au bout. Pour moi c’était une expérience intéressante.

N’oubliez surtout pas, si vous voulez commencer le cosplay, allez-y le cosplay n’a pas de genre, de taille ou encore de poids. L’important est de faire ce que vous souhaitez et d’être qui vous voulez en écoutant votre cœur !!!!!!!

Inod

Facebook

Voir aussi

Rencontre avec PakuPaku Ru cosplayeuse et photographe

Bonjour PakuPaku, pour bien commencer, est-ce que tu pourrais te présenter à nos lecteurs ? …