Breaking News
Accueil / Jeux vidéo / Critiques jeux video / I am an air traffic controller AIRPORT HERO OSAKA-KIX

I am an air traffic controller AIRPORT HERO OSAKA-KIX

Après NARITA & HAWAII, place à I am an air traffic controller AIRPORT HERO OSAKA-KIX. Vous l’aurez donc compris, cette fois l’action se déroule à Osaka ou alors Sonic Powered a fait une super blague.

Osaka-K(IX)

Nous espérons que vous allez lu & relu les 2 articles précédents évoquant cette série d’aéro-trafiquants. Du coup vous devez vous douter que le KIX est un aéroport d’Osaka, au même titre que celui de Narita est à Tokyo. Bon peut-être que vous n’êtes pas si malins & que le titre I am an air traffic controller AIRPORT HERO OSAKA-KIX ne vous fait pas percuter. En tout cas on vous confirme que c’est le cas ! Du moins que c’est bien le nom d’un aéroport de cette ville & non sur votre capacité à être malin, on ne se permettrait pas.

Celui-ci se trouvant en plein océan, sur une île artificielle & intitulée KIX, on pourrait penser à un hommage au fameux requin céréalier du même nom. Il n’en est rien, pourtant on aurait adoré. Mais bon, c’est l’océan, alors peut-être qu’il y aura un clin d’oeil, même si derrière ses lunettes de soleil on aura du mal à voir si ce super sympathique requin fait des clins d’oeil. Les passionnés apprécieront d’ailleurs de débattre de la capacité ou non de l’animal à cligner des yeux, ce que celui des céréales fait allègrement, mais là n’est pas le sujet du jour. Du moin,s nous lançons un pavé dans la mare aux requins. Revenons-en à nos moutons, une créature déjà beaucoup moins océanique, sa mer & son aéroport. Le fameux KIX signifiant en réalité Kansai International Airport. & même pas on ne vous le traduit.

Life is a flower
Comme chez ses prédécesseurs, I am an air traffic controller AIRPORT HERO OSAKA-KIX englobe les spécificités du lieu représenté. La tache nous incombant désormais, on prend place sur un aéroport à 2 pistes, 24 heures sur 24. Avec en diurne des tas & des tas de courriers internationaux avec des femmes & hommes d’affaires certainement, mais surtout des tas de touristes venus s’acheter des photobooks sans besoin de passer par un tiers & sa fausse taxe des douanes. Lors des périodes nocturnes, on sera enfin débarrassé de tous ces malotrus. Ce sera au tour des cargos de nuit, & là, on se demande ce que vous auriez fait à la place d’un contrôleur.
Mais un nouvel épisode arrive toujours avec sa grosse spécificité, & ici, il s’agit du choix entre 2 modes. Tout d’abord le mode opération, qui ne vous laissera pas vraiment le temps d’être un contrôleur maboule, car si vous vous laissez aller, voire si vous faites exprès que deux engins s’approchent d’un danger de confrontation, la partie sera finie. On est sérieux chez cette compagnie aérienne, on n’est pas chez Oceanic Airlines. Ici, il faudra au contraire réaliser le meilleur score possible.

D’autres part, on découvre un mode histoire, avec des ajouts scénaristiques, ce de quoi l’on n’avait pas l’habitude. On y garde notre emploi, mais on sera en sus en relation avec quelques collègues, à savoir les nouveaux stagiaires Asuka Kominato & Mamoru Ozora, ainsi que notre chef Tsukasa Kamijo. Cela apporte beaucoup à l’ambiance, avec ses passages en dehors de la gestion pour les dialogues, les incrustations lors d’indications … On se sent également davantage investi dans l’expérience, étant donné que l’on se retrouve désormais plongé dans la vie de cet aéroport, avec les personnes y travaillant, dont nous. Là où chez les autres versions on peut se sentir plus en retrait & prendre les choses avec moins d’implication.
D’autant que ces petits nouveaux avec qui vous bosserez sont inexpérimentés & il s’agira pour vous d’être encore plus attentif, afin d’éviter toute bévue, tout en leur apprenant les ficelles du métier.

Gare aux requins

Avec l’inclusion de la partie scénarisée & des protagonistes qui en découlent, I am an air traffic controller AIRPORT HERO OSAKA-KIX bénéficie d’un véritable manga/anime (faites ce que vous voulez, visual novel si vous préférez) très attractif. Surtout que c’est un important atout visuel qui vient s’implémenter en simultané. & oui, car les séquences textuelles & les diverses incrustations jaillissant telles celles d’un Dancougar, s’avèrent juste superbes. Les personnages étant à la fois très jolis & charismatiques. Surtout le chef que l’on imagine sans mal être le gentil boss toutefois un peu bougon, que l’on retrouve dans divers mangas & dessins animés. Une sorte de capitaine Nemo dans Nadia, enfin on espère qu’il n’est pas trop dedans car c’est sa fille & ce n’est pas super indiqué comme pratique.

Les épisodes se suivent & ne se ressemblent pas tant que ça, Sonic Powered ayant même apporté un plus énorme à I am an air traffic controller AIRPORT HERO OSAKA-KIX, via ses 2 modes très différents. On est même particulièrement emballé par celui scénarisé, grâce à l’attractivité qui en ressort, ainsi que par la présence des détails visuels & textuels propres à celui-ci.

Inod

Développeur : Sonic Powered
Éditeur : Sonic Powered
Genre : Gestion
Support : 3DS
Date de sortie : 6/7/17

Voir aussi

The Witcher 3

The witcher 3 : portage sur switch

Qui aujourd’hui ne connaît pas les aventures de Geralt De Riv, sorceleur ronchon à ses …