Breaking News
Accueil / Jeux vidéo / Critiques jeux video / I am an air traffic controller AIRPORT HERO HAWAII

I am an air traffic controller AIRPORT HERO HAWAII

Suite à la version NARITA & avant OSAKA-KIX (du moins concernant les sorties européennes), Sonic Powered nous entraiône dans un nouveau lieu avec I am an air traffic controller AIRPORT HERO HAWAII. Vous aurez certainement compris où l’on se trouve, mais au-delà de ce changement, vous constaterez que beaucoup de choses changent.


In the navy

On s’attend à son nom, plus encore si l’on a joué à la déclinaison NARITA, qu’I am an air traffic controller AIRPORT HERO HAWAII nous fasse gérer le trafic aérien d’Hawaii ou d’Hawaï, c’est comme vous voulez selon votre langue & on ne parle pas de celle de Jenna Coleman cette fois, mais comme on est à Hawaï on s’occupera plutôt de celle de Nicole Scherzinger. Cependant on se rendra compte que l’aéroport international d’Honolulu, le Daniel K. Inouye International Airport, est loin de s’avérer anodin. Sa situation géographique particulière faisant notamment de lui plus qu’un espace de gestion aérienne & pour cause, car vous devrez également vous occuper d’un trafic maritime.

Oh mon bateau

En effet, comme à chaque simulation délivrée par le studio, les spécificités de l’endroit réel sont établies dans le logiciel. En l’occurrence, ici cela nous permet de retrouver les quatre pistes de l’aéroport, ce qui jusqu’ici n’est qu’un chiffre par rapport à une gestion des airs, mais la grande différence vient de la présence de deux voies maritimes. On se retrouvera donc dans le rôle d’un(e) gérant(e) du trafic aérien certes, mais tout autant du maritime.

On devra ainsi toujours savoir faire preuve d’une minutie impeccable afin de ne pas voir des véhicules entrer en collision, prendre du retard car vous regardez une luciole … L’ensemble proposant une plus grande variété de situations de par son attrait pour la marine, un jeu qui plaira donc aux français, en même temps que pour les cieux. De quoi se familiariser avec des véhicules plus variés, car il reste compliqué de naviguer avec un avion si vous n’êtes pas Flagada Jones. On retrouvera ainsi sur 24 heures un tas d’avions cargos qui accélèrent, des hydravions chers à ce bon Flagada et ainsi de suite.

Le défi d’I am an air traffic controller AIRPORT HERO HAWAII est comme chez ses frères d’autres régions, à savoir accessibles à chacun. Les 12 niveaux disponibles étant proposés sous trois difficultés différentes : facile, normal & difficile. Un choix plus si courant, que l’on a plaisir à retrouver, celui-ci ne lésant personne. Les plus acharnés auront en sus l’occasion de s’atteler à 4 défis plus ardus se débloquant par la suite. Sans omettre la possibilité de générer des situations via l’appareil photo de la 3DS, avec n’importe quelle image que vous pourrez prendre IRL.

Cargo de nuit

Sur le plan dépaysement & touristique, à moins que ne vous viviez déjà sur place, I am an air traffic controller AIRPORT HERO HAWAII se place clairement très haut. Davantage de décors à voir grâce à des scènes plus variées, des environnements tropicaux permettant de découvrir des détails magiques comme des animaux aquatiques, de visiter la plage de Waikiki (peut-être y aura-t-il des autochtones portant des vêtements ornés d’un singe), de voir Pearl Harbor pour le côté moins funky … Ceci de jour comme de nuit. Bien sûr si vous préférez les décors citadins, vous serez moins à votre aise, mais la diversité & les surprises sont plus présentes & intéressantes que dans un aéroport davantage commun.

L’aspect visuel n’est pas tout dans ce séjour à Honolulu, du moins pour nous joueuses & joueurs car c’est du boulot d’être contrôleur de ce trafic, puisqu’un travail sonore a aussi été effectué en ce sens. On a droit à des musiques reflétant cette belle île tropicale, sur laquelle on s’imagine déjà avec un collier à fleurs, entouré de danseurs auxquels on pose des questions, puis qu’on admire car ils connaissant les solutions. L’atmosphère est telle qu’on la pense, voire l’idéalise & c’est exactement ce que l’on désirait. Attention tout de même de ne pas vous laisser trop aller & surtout bien faire votre job, sans quoi vous iriez à la catastrophe, pendant que vous lanceriez des Haloha de votre tour de contrôle, aux pilotes ne sachant que faire.

Plus dense dans ses possibilités grâce à ses voies maritimes ajoutées aux aériennes, ainsi que des décors & des sons à l’ambiance dépaysante, I am an air traffic controller AIRPORT HERO HAWAII fait davantage qu’être juste un autre aéroport. On a même davantage été charmé, mais ça c’est selon les goûts de chacun, car peut-être que vous serez plutôt attiré par Tokyo avec NARITA ou Osaka avec OSAKA-KIX.

Inod

Développeur : Sonic Powered
Éditeur : Sonic Powered
Genre : Gestion
Support : 3DS
Date de sortie : 8/6/17

Voir aussi

The Witcher 3

The witcher 3 : portage sur switch

Qui aujourd’hui ne connaît pas les aventures de Geralt De Riv, sorceleur ronchon à ses …