Breaking News
Accueil / Jeux vidéo / Critiques / Gal*Gun 2

Gal*Gun 2

Nous avions déjà pu évoquer lors de la sortie de Gal*Gun Double Peace, la force de la communauté afin de voir arriver cette licence en Occident. Et apparemment elle a suffisamment fonctionné pour perdurer, étant donné que Gal*Gun 2 vient de débarquer.

Silicon Valley

Sans tout vous dévoiler du scénario de Gal*Gun 2, que l’on effeuillera seulement tant il est drôle de le découvrir par soi-même, sachez que l’établissement scolaire au sein duquel vous n’êtes qu’un banal élève, se retrouve envahi par des démons pénétrant la chair & l’esprit de toutes les damoiselles.

Il reste cependant un espoir : notre propre personne ! Ceci grâce à un casque de réalité virtuelle, les rendant toutes folles de notre corps. Par conséquent, une grande partie d’entre vous IRL décide de faire en sorte que l’aventure ne bouge pas d’un poil. Afin que toutes ces donzelles se jettent à vos pieds, les filles n’étant-elles déjà pas toutes des démons ? Peu importe, ce n’est pas ce qui vous sera demandé. Au contraire vous devrez capturer ces esprits malins, sans quoi l’objet resterait fixé à votre tête. On sait, là encore ça ne vous dérange pas car vous seriez ainsi sûr qu’elles continueront à vous sauter dessus…

Père vert

Donner du plaisir, voici le message que la majorité des jeux devrait transmettre. La saga d’Inti Creates & PQube a elle toujours été plus loin, en proposant carrément d’offrir du plaisir aux personnages virtuels que l’on croisera.

Gal*Gun 2 ne déroge pas à la règle & l’on devra toujours user de notre tir aux phéromones, sur les furies déboulant vers nous. Avec comme tout bon railshooter, le besoin de toucher des points sensibles afin d’éliminer plus vite la menace & d’amasser davantage de points. Contrairement à la majorité des jeux du genre, la tête ne sera pas forcément le meilleur endroit. Parfois oui, mais parfois le bassin par exemple s’avèrera plus efficace. On notera également la possibilité d’absorber certains vilains via un aspirateur. Un ajout drôle, qui mériterait d’être développé par la suite tant il permet de varier les approches. D’ailleurs les diverses missions, tant annexes que pour la trame principale, délivrent déjà une certaine diversité.

Toutefois on ne fera pas que batailler, puisque l’on devra aussi copiner avec la gent féminine. On en apprend d’ailleurs beaucoup sur la manière de se comporter dans la vraie vie. Sachez qu’offrir des bonbons aide à approfondir les relations. Les demoiselles ici sont clairement cupides & gourmandes. Tisser des liens s’avèrera essentiel, afin de lancer le fameux mode Doki Doki, permettant de purifier nos copines en visant leurs zones érogènes.

 

Un joujou extra

Gal*Gun 2 conserve l’ambiance jolie, mignonne & très colorée de ses prédécesseurs. On aura quand même droit à des passages sombres, de quoi trancher avec la plupart des scènes. Au niveau sonore, l’ambiance est sympathique, mais c’est davantage le sound design que l’on ressort. Il est toujours drôle d’entendre nos cibles réagir à nos attaques. Surtout que l’on s’amuse de temps en temps à en faire un jeu de rythme, en créant nos propres musiques par un enchainement d’offensives simples, puis en réussissant son tir ecstasy.

 

Aussi marrant & addictif que les premiers épisodes, Gal*Gun 2 apporte en sus des nouveautés variant les plaisirs, ainsi que des ajustements. Comme la nouvelle utilisation du mode Doki Doki, allant de pair avec les relations, rendant le tout plus important.

Inod

Développeur : Inti Creates
Éditeur : PQube
Genre : Tir
Supports : PlayStation 4 & Switch

 

Voir aussi

Destiny 2 : Renégats : L’Arsenal Sombre ouvre ses portes

Bungie, Activision et Vicarious Visions proposent le Pass Annuel Destiny 2 : Renégats. Ce dernier …