Breaking News
Accueil / Critiques / Football Manager 2020

Football Manager 2020

Avant toute chose, précisons que cette critique porte sur Football Manager 2020, sortant sur PC & Mac. Tant en physique, que sur Steam, ainsi que Google Stadia. Mais que les adeptes d’une autre pratique sachent dès à présent que Football Manager 2020 Touch (PC, Mac, iOS et Android) et Football Manager 2020 Mobile (iOS et Android), sont aussi déjà disponibles. Maintenant que tout est dit, foulons la pelouse.

À la Clairefontaine

Vous vous en doutez plus que jamais, Football Manager 2020 est un jeu où vous incarnez la/le manager d’une équipe de football. Et oui, il faut le préciser, car chaque épisode annuel à de nouvelles personnes de découvrir la saga. Dans les grandes lignes, celui-ci marche dans les traces de son prédécesseur. Tant de par la clarté de ses menus, que la nécessité de mettre tout en œuvre pour réussir sa mission. Avec une montée en épingle entre le recrutement, la gestion de l’effectif, des entrainements, les relations annexes, la tactique, la réaction en match… Les murs de la maison sont donc toujours là, mais FM 2020 ne se permet pas qu’une simple mise à jour ou quelques rafistolages.

De grands apports viennent changer la donne, à commencer par la base : la formation ! Peut-être êtes-vous davantage adepte de la dépense à outrance pour acquérir de méga vedettes &, dans ce cas, ne serez pas intéressé(e)s. Dommage pour vous les Garcia & Mourinho en herbe, car Sports Interactive nous propose de devenir un véritable Jean-Claude Suaudeau, Raynald Denoueix ou encore Laurent Peyrelade, en s’occupant plus que jamais de notre pépinière. Tout en gérant notre équipe première bien entendu. Désormais, l’on peut suivre de manière amplement plus détaillée nos jeunes. Tant ceux de notre équipe dévolue, que ceux envoyés s’aguerrir ailleurs grâce au responsable du prêt. Sans omettre l’équipe réserve elle aussi davantage mise en avant.

La détection impacte d’emblée, si bien que l’on repère telle pépite à polir. Que l’on gèrera comme il se doit entre les entrainements, le temps de jeu… Avec la possibilité de tout analyser, tant sur son comportement individuel, que collectif, y compris à l’entrainement. Le staff ayant été particulièrement approfondi dans ses capacités & son importance par rapport aux précédents volets, l’on bénéficie de son aide sur tous les points. Tant avec ces minots, que les professionnels, que l’on espèrera bientôt rejoints par les pensionnaires de notre centre de formation. Un atout énorme de Football Manager, tant il passionne, en vue de réussir à en sortir/développer les joueurs du top mondial de demain. Ce qui s’avère bien plus intéressant que de payer une fortune un gus déjà établi.

Database (ben on n’a pas dû voir la même version des Goonies)

Les dernières saisons avait su nous démontrer à quel point la licence réagissait à l’actualité & autres tendances du football réel, pour étayer son système de jeu. Par exemple l’arrivée de telle technologie pour l’arbitrage, mais également des blessures plus courantes que jamais, sans oublier les changements de règlements. Football Manager 2020 se penche ainsi sur ce dont l’on parle le plus dernièrement dans l’évolution du sport en lui-même : les Datas.

De la plus structurée fédération, au plus petit club du monde, tout le monde est blindé de données à tous les échelons. Si bien que l’on ne parle même plus d’humains, ni de renseignements notés sur un bout de nappe alors que l’on vient de tomber sur un jeune de 4e division en Roumanie. Ou encore du hasard d’une K7 où l’on distingue 2 brésiliens adeptes du joga bonito & que l’on signe direct ! Quitte à se faire enfumer par leur agent, adepte du montage vidéo. La mine d’informations de FM 2020 s’avère clairement la plus profonde que l’on ait pu rencontrer jusqu’ici. Mais pas qu’un peu & pas juste car 3 statistiques & 8 ligues seraient ajoutées. Évidemment vous vous en rendrez davantage compte & surtout plus vite, avec des moyens financiers conséquent, mais vous pourrez tout savoir plus finement, sur n’importe quoi.

Tant vos sportifs sous contrats, au sein du club ou prêtés, que vos adversaires, de potentielles recrues… Mais également sur les membres de votre équipe technique. De quoi les choisir avec plus de soin. Essentiel pour parer à l’une des autres spécificités que l’on évoque sans arrêt dans le milieu depuis quelques années : la délégation des tâches. Si bien que l’on retrouve aujourd’hui généralement des managers, qui confient leur(s) rôle(s) à d’autres employé(e)s. Dont les véritables entraineurs. Laissant la/le manager gérer tout cela & surtout les matches en eux-mêmes. Mais même sur ce point, il peut demander le soutien de ses collègues. Même si au niveau ludique, il s’avère plus intéressant de rassembler les données recueillies, pour faire sa propre popote. Chaque élément pouvant être assigné à tel joueur ou groupe, pour l’entrainer sur tel point, le faire progresser vers ceci ou cela…

 Ingérence Manager

Attention toutefois à ne pas se laisser déborder par le directeur technique, qui confiera son avis sur tout. Alors que l’on sait très bien qu’il nous savonne la planche pour prendre notre emploi ou placer un de ses potes. Du moins si Football Manager 2020 se veut réaliste, cela doit se dérouler ainsi. Toutefois, ce que l’on remarque de plus en plus dans la vie, c’est la place prise par les dirigeant(e)s. Qu’elles/ils financent en tout ou partie ou soient juste des délégué(e)s. Qui se servent du club ou de l’équipe nationale comme du jouet d’un méchant enfant pourri gâté.

Ces DT ont pris énormément de place dans le véritable ballon au pied, même s’il s’agit d’un terme fourre-tout, étant donné qu’aucun ne détient le même pouvoir qu’un autre. Ils s’avèrent souvent un caillou ou un Pascal Pierre, mis dans la chaussure à crampons du manager par les dirigeant(e)s plus hautement placé(e)s. Et comme l’on s’en rend compte là également de plus en plus IRL, les président(e)s actionnaires ou délégué(e)s sont davantage sur le devant de la scène qu’auparavant. En étant même la première interview d’après-match, où certain(e)s se livrent à des analyses techniques. En sus de la pression toujours plus constante infligée & qui n’aide absolument pas les managers à se faire respecter du groupe, ni à travailler avec un minimum de sérénité. Des points mis en exergue durant FM 2020, où les patron(ne)s seront omniprésent(e)s.

Avec notamment des objectifs multiples, échelonnés sur des périodes plus ou moins longues. Tant au de la gestion économique, que sportive, selon ses résultats, voire la qualité du jeu. Ce qui s’avère intéressant pour continuellement fixer des buts différents, selon où se situe notre poste. Mais aussi par rapport à notre évolution. Ceux-ci s’avérant dynamiques, mais toutefois adaptables. L’on peut ainsi très bien négocier de ne pas réussir celui proposé, mais en réaliser un autre d’un calibre similaire.

Ne croyez cependant pas être tranquille bien longtemps, l’épée de Damoclès sera constamment au-dessus de vous. Vous rappeler à l’ordre par rapport à votre jeu non offensif alors qu’il était requis, vos résultats médiocres alors que vous venez à peine de débarquer… sera monnaie courante. Les relations avec l’encadrement sont désormais très poussées & tant mieux. Celles avec les athlètes continuent de l’être également. Comme nous l’avions distingué l’an passé, il s’agira notamment de veiller à ce que les meneurs ne mettent pas le bazar dans le vestiaire.

Des footballeurs que l’on aura davantage encore envie de regarder lors des prestations de notre équipe. Le moteur du jeu de Football Manager 2020 & les différents détails : courses, tirs, dribbles…, grimpent à nouveau d’un cran. Sans pour autant proposer des graphismes trop gourmands, essentiel pour permettre à davantage de personnes de les visionner. L’un des points forts depuis toujours de la franchise. Et au pire, il est toujours possible de se concentrer sur les commentaires en direct & de ne pas sélectionner la représentation 3D.  Avouons que l’on reste adepte de cette solution écrite, tout simplement car il s’agit de notre manière favorite d’analyse, additionnée aux statistiques. Ceci depuis bien avant le lancement du 1er épisode de Football Manager.

Les titanesques ajouts et améliorations de Football Manager 2020, le rendent plus attractif et complet que n’importe quel épisode. Posséder une telle matière au niveau du centre de formation, des relations poussées avec le directoire ou encore une myriade d’options supplémentaires dans la gestion de chaque point de ses joueurs et son staff, accentuent la crédibilité. Tout en diversifiant les approches. En déléguant plus que jamais, de manière détaillée ou en se chargeant de tout.

Inod

Développeur : Sports Interactive
Éditeur : SEGA
Genres : Gestion / Sport
Supports : PC/Mac

Voir aussi

Père Fouettard Corporation #3

Pas de Marie-Noëlle, ni de Jean-Balthazar dans Père Fouettard Corporation #3 (Kurokawa) d’Hikaru Nakamura. Un …