Breaking News
Accueil / Animes / Dungeon ni Deai

Dungeon ni Deai

37
Dungeon ni Deai ou bien encore DanMachi  sont des retranscriptions du light novel  écrit par Omori Fujino dont le nom original est  Dungeon ni Deai wo Motomeru no wa Machigatteiru Darou ka (oui c’est un nom un peu long).

Ces adaptations en manga (Dungeon ni Deai) ou bien plus récemment en anime se font sous la supervision de l’auteur, elles ne sont pour le moment pas licenciées en France.Ce nom ô combien long, est pourtant très bien choisi. En effet il signifie : Est ce mal de vouloir rencontrer une fille dans un donjon ? Cette histoire qui est classée comme Seinen de type Action, Aventure, Fantaisie, Harem, Romance, nous raconte l’histoire du jeune Bell Clanel qui vit dans un monde où ce côtoie Humains, Elfes, Thérianthropes, Hobbit, mais aussi des dieux et des déesses. Ces dieux et  déesses qui ont choisi de quitter leur monde car ils s’y ennuyaient, ont décidé de vivre parmi les mortels sans aucun pouvoir mis à part celui de pouvoir accorder leur bénédiction aux membres de leur famille. En effet les dieux et les déesses qui sont descendus sur Terre fondent des familles qui pourraient être l’équivalent de guildes dont ils seraient les maitres. Bell Clanel est donc le membre d’une toute petite famille dont il est le seul représentant avec sa déesse Hestia. Ce jeune homme s’est décidé à devenir aventurier à la suite de certains évènements (HA HA HA !!!!  Je n’en dirais pas plus), il s’est installé dans la ville d’Orario qui abrite dans son sous-sol un labyrinthe. Ce labyrinthe sert d’habitat aux monstres mais aussi de générateur de monstres. Ce lieu est appelé  ’’Donjon’’. Comme tous les aventuriers, Bell part à la conquête de ce donjon mais lui n’y va pas pour pouvoir tuer des monstres. Il espère pourvoir sauver une fille qui tomberait grâce à ce sauvetage éperdument amoureuse de lui (voilà on en vient au titre ^^). Mais malheureusement la belle qui sera sauvée ce sera lui, il sera secouru par la magnifique et inaccessible  Aiz Wallenstein membre de la très prestigieuse famille de la déesse Loki (WHAT Loki en déesse !!!!) dont il tombe amoureux. Cette rencontre lui donne un nouveau but: rattraper et dépasser sa douce pour la protéger. C’est ainsi que commence notre histoire

11 et 21

Malgré que l’histoire soit classée comme un Seinen elle reste quand même assez soft, mis à part quelques gerbes de sang  pendant les combats il n’y pas de quoi en faire un plat.

Bell est un personnage attachant malgré ses premiers moments où on le trouve un peu pathétique,  il nous montre par la suite une détermination qui nous donne envie de l’encourager à atteindre ses objectifs. Pour ce qui est de sa déesse, son histoire reste encore confuse mais sa personnalité est bien définie; elle est prête à tout pour Bell qui est le centre de ses perverses pensées (oui car chaque déesse qui a été présentée avait un certain niveau de perversité soit avec des membres de leur famille soit avec d’autre. Bien sûr il y a des exceptions (enfin une pour le moment)).

Pour ce qui est du design du manga même s’il est simple, il reste agréable à regarder. Malheureusement pour ce qui est des décors ils restent un peu trop simples pour ne pas dire inexistants, ce qui est dommage. Dans l’anime le décor est davantage présent mais reste quand même avare en détails et même flou par moments.

De plus l’anime met de côté certains aspects de l’histoire qui rendent pourtant les exploits de notre petit aventurier en herbe  plus impressionnants. Mais comme il s’agit de détails ils ne nuisent en rien à la trame principale.

13
Conclusion, que ce soit le manga ou l’anime ils restent tous deux agréables à regarder pour des gens qui aiment les bastons dans un monde fantastique . Je ne peux que vous encourager à découvrir cette œuvre que je vais pour ma part suivre avec attention dans l’espoir grandissant que l’anime ira plus loin que la trentaine de chapitres actuellement disponibles, mais sans pour autant dériver sur une histoire différente .

Voir aussi

l'azalée

Chronique du manhwa “L’Azalée”

Arrivée en Septembre sur le site de delitoon, la série « l’Azalée » écrite par Tae Roo Yoon, …