Breaking News
Accueil / Goodies / Dragon’s Cave

Dragon’s Cave

Les dragons & les nains, une vieille rivalité qui dure & ne s’essouffle pas. Ce que l’on constate à nouveau avec la sortie de Dragon’s Cave, de Marco Teubner chez Blue Orange.

Deux à quatre nains prendront part à l’assaut de la Dragon’s Cave ! Comme toujours dans l’histoire de ces 2 ennemis mythiques, les bonshommes sont assoiffés d’or. Et comptent bien mettre la main sur le fameux trésor, qu’un dragon cache toujours dans sa grotte. Tout en récoltant les biens qu’ont pu laisser en route les explorateurs déjà venus & qui ont dû rebrousser chemin.

Avant toute chose, retenez que chaque nain de Dragon’s Cave possède 6 cartes, une bourse et un coffre au trésor. Et que l’on démarre en dehors de la cachette de l’animal ailé. Soulignons également dès à présent qu’en plus de son propre personnage, chaque joueuse/eur incarnera tour à tour le dragon. Le jeu se basera tout d’abord sur un choix entre hasard et réflexion, puisque chaque nain sélectionnera une de ses cartes face cachée. Suite à quoi la personne en charge du dragon, l’avancera dans la foulée sur une des 5 cases de l’Antre de la caverne. Puis vient la résolution des cartes.

Dans l’éventualité où l’on aurait choisi une couleur autre que celle prise par le dragon, l’on avance son nain sur le 1er emplacement d’un coloris identique. Tout en récoltant la même quantité d’or qu’annoncée sur la case, à mettre sur sa bourse. Mais si vous avez le même résultat que la créature au souffle de feu, ne croyez pas réaliser un nul comme au chifoumi ou au jankenpon. Ici, vous concéderez une défaite ! Cette dernière vous fera reculer sur la 1ère place de la couleur en question. Et donc éventuellement en dehors de la grotte, s’il n’y en a pas derrière vous. Et évidemment, pas de pièces sonnantes et trébuchantes.

Au contraire même, puisque vous devrez risquer votre bourse si vous êtes dans cette situation. En la divisant dans vos mains, avec la quantité désirée dans chaque. Y compris aucune pièce dans l’une pour tenter de ne rien perdre. Le dragon choisissant une des mains & y récupérant les biens y figurant. Tandis que vous conservez dans votre bourse ce qui est dans la seconde. Subtilité si en tant que nain vous avez déterminé la carte coffre, vous ne serez effrayé par votre ennemi. Néanmoins vous l’aurez compris, vous n’avancerez pas en contrepartie. Et donc impossibilité d’aller acquérir davantage d’or. En revanche, cela permet de conserver celui que l’on détient déjà, au sein de son coffre. Le protégeant ainsi jusqu’au terme de Dragon’s Cave, plutôt que de le risquer sur sa bourse.

L’autre atout, est que suite à cet usage, l’on reprend les cartes que l’on a pu jouer. Tandis que si l’on enchaine les déplacements, tant que l’on ne se fait pas griller, notre paquet de cartes vient à s’amincir. Et par conséquent, notre titanesque adversaire a plus de chances de tomber sur la bonne couleur d’au moins une personne. Toutefois l’on devra avancer si l’on compte conclure la partie, en pénétrant au sein de l’Antre du dragon. Ce qui fera glaner 4 sous au nain concerné. Mais ce sera le plus riche qui l’emportera. Néanmoins si l’on termine sur un statut d’ex-æquo, le plus proche de l’Antre gagnera. Ce point n’est donc pas négligeable.

Sylvain Aublin & Stivo nous délivrent une ambiance très marrante, galvanisée par la présence du colossal dragon. Le contenu bénéficie en plus de coffres, qui ajoutent un intérêt matériel que l’on apprécie toujours.

La facette divinatoire/bluff fonctionne toujours & il en va de même au cours de Dragon’s Cave, lors de 2 phases distinctes. Tout en y mêlant un côté gestion bienvenu.

Inod

Voir aussi

No Swap No Pay

Être pillé(e) est horrible, mais par des voleuses/eurs des mers, c’est pire : atroce ! …