Breaking News

Discovery 21 : Memeshikute – Golden Bomber

Débutons l’année légèrement, avec un groupe qui ne manquera pas de vous faire rire. “Memeshikute” des Golden Bomber est sortie il y a bientôt 9 ans, mais la chanson n’a rien perdu de son dynamisme, et aussi de son ressort comique.

HGHSSVR

Les Golden Bomber débutent doucement, en 2004, d’ailleurs des 4 Japonais composant ce groupe aujourd’hui, seuls 2 sont déjà présents à cette époque. Depuis désormais 16 années, KIRYÛIN Shô (chant) et KYAN Yutaka (Guitare) pratiquent ce qu’ils nomment le “Hyper Giga Hybrid Super Subculture Visual Rock”. Le côté “hybride” sied à la perfection au quatuor, car il y a un mélange de Visual Kei, de Rock, mais surtout de Pop, le tout enrobé avec un aspect parodique qui rend ce concept délicieux.

Après quelques remaniement concernant les membres du groupe (originellement trio, puis quatuor), c’est en 2009, et le remplacement du batteur TENKÛJÔ Dankichi par DARVISH Kenji, que le groupe trouve sa composition définitive. En sachant que le bassiste UTAHIROBA Jun a intégré le groupe en 2007, au moment du passage à 4 membres.

R Band

Avant de parler du titre du jour, il y a une information importante à connaître. Ici, nous vous parlons de guitariste, bassiste, batteur. Cependant il manque un mot important à placer devant ces métiers, le mot “Air”. Oui, ils ne jouent pas d’instrument. Ils pratiquent le “Air-Band”. Seul KIRYÛIN Shô ne fait pas semblant. Ce qui est plus pratique en tant que chanteur.

Cette spécificité renforce le côté parodique du groupe. Et alors quand on regarde leurs clips, on constate qu’ils ne se prennent pas au sérieux, voire qu’ils se moquent gentiment de l’industrie Pop, Rock, mais aussi Visual kei. Vous constaterez, en fin de chronique, qu’à l’instar des Up Up Girls (Kari), les Golden Bomber sont présents en Corée du Sud. Si les idols citées ne font que danser sur des titres K-pop à travers leur groupe UFZS, les Golden Bomber vont plus loin. Mais vous verrez ceci avec la version coréenne.

“Memeshikute” sort en 2009, elle est écrite et composée par KIRYÛIN Shô. Elle sort en single la même année. Mais aussi avec sa version coréenne en 2011 (qui est la version que nous possédons). Elle ajoute aussi “Nematuke” au single d’origine. Il est à noter que la -Kpop version- est différente de celle du clip que vous verrez plus bas. Beaucoup plus proche de la version japonaise. Elle fonctionne tout aussi bien que l’originale. Bizarrement, pas de trace de la “Memeshikute” japonaise sur leurs albums. Il faut aller piocher dans leur compilation de tubes “The Golden Best -Pressure-” de 2010. Pour être totalement complet, signalons que ce titre a été repris par le groupe d’idols Little Glee Monster.

Source : Chaîne YouTube “euclid official channel

Des paroles… engagées!

Le clip montre bien le côté parodique du groupe. Avec la chorégraphie pas trop maîtrisée, mais, avouez-le, efficace. Facile à retenir, elle donne envie d’imiter les membres du groupe, non ? La chanson est entraînante, elle aussi efficace car rapidement entêtante. Le “Memeshikute” est difficile à traduire, il signifie “ce n’est pas très masculin”, “indigne d’un homme”, “pas viril”. En gros, le chanteur, comme on le voit en début de clip, supplie une femme qu’il aime de sortir avec lui. Il sait que se jeter à ses pieds n’est pas masculin (ou digne d’un homme), mais il est prêt à tout pour empêcher son amour de partir avec un autre. Si vous voulez en savoir plus, vous trouverez une traduction en français sur nautiljon.com. Après, nous sommes incapables de dire si elle est correcte ou non, mais la petite recherche effectuée nous permet de dire que le sens de “Memeshikute” est respecté.

Pour clore dans l’hilarité, nous vous laissons avec une version K-Pop de “Memeshikute”. Ici la parodie est poussée jusque dans les costumes, et la modification par ordinateur des voix. D’un point de vue personnel, ce n’est pas très agréable à écouter, mais ça reste bon enfant et rigolo. Nous avons préférés la version coréenne du single de 2011. À vous de voir. En tout cas, les Golden Bomber sont marrants, dynamiques, et agréables à suivre. Une fois de plus, si vous voulez en apprendre plus, rendez-vous sur leur chaîne YouTube “goldenbomber official“.

Source : Chaîne YouTube “Zany Zap official

Voir aussi

kodomo no hi

Kodomo no Hi, la fête des enfants au Japon

Kodomo no Hi, la fête des enfants le 5 mai au Japon Importée de Chine …