Breaking News

Discovery 23 : Hit in the U.S.A. – BEAT CRUSADERS

C’est au tour d’un groupe aux sonorités variées, surtout connu pour un titre. “Hit in the U.S.A.” des BEAT CRUSADERS vous dit forcément quelque chose si vous avez vu l’animeBeck : Mongolian Chop Squad“. L’adaptation de l’excellent manga de SAKUISHI Harold nous contait l’histoire de Yukio Tanaka, surnommé Koyuki, un ado chétif de 14 ans, qui va découvrir un nouvel univers musical, le rock. Et c’est à vous d’en découvrir la suite, après tout, nous sommes ici pour parler musique.

Faisons un carton aux U.S.A.

Source : Chaîne YouTube Beckoriginal

L’opening de cet anime est donc très rythmé, chanté en anglais, et montre une certaine maîtrise musicale du collectif. Nous ne risquerons pas à vous détailler les membres du groupe. En 13 ans d’existence (entre 1997 et 2010), certains sont partis, des nouveaux sont arrivés, seul HIDAKA Tôru, le chanteur et guitariste, sera présent du début à la fin.

Le groupe que nous entendons ce mois-ci ressemble un petit peu à Man With A Mission. Si ils ne jouent pas masqués, les vidéos qui suivent les montreront à visages couverts. L’effet est ajouté après la captation des concerts, ça fait moche, mais cela n’enlève rien en la qualité des musiques du groupe.

Une musique variée. Passant du rock, de la pop, de l’électro, mais aussi du jazz. Les BEAT CRUSADERS sont plein de ressource, et assurent donc une audition hétéroclite. Il n’y a qu’à entendre l’immense travail assuré par HIDAKA Tôru sur la bande son de l’anime “Beck : Mongolian Chop Squad”. Si vous possédez l’OST, nous espérons que vous aurez aussi pensé à prendre “Keith”.

Beck (Hansen) ou Jeff ou… Keith

Sur ce dernier disque, on y entend les titres originaux, passant des groupes 10-Feet à Tropical Gorilla, avec aussi du Typhoon 24 et Goofy’s holiday (et bien d’autres). Nous pourrons aussi observer, entendre et comparer les versions de “Moon on the water”, dont vous trouverez la version originale des BEAT CRUSADERS en fin de chronique.

Concernant le titre du jour, dont vous avez certainement déjà entendu la version courte si vous avez cliqué sur la première vidéo de cette chronique, c’est une chanson entêtante, dynamique et particulièrement efficace. Elle montre bien l’ambition du groupe formé par Minami Ryusuke, avec des paroles en anglais simplistes mais sympathiques. L’idéal est que vous l’écoutiez en entier, et en live.

Source : Chaîne YouTube 情に厚い君

Un désaccord amoureux

Si vous avez vu l’anime, “Love Dischord” devrait vous remémorer l’ennemi de Koyuki, Hyôdo. Ici nous allons entendre une version un peu plus agréable au niveau de la voix. Toujours lors d’un concert des BEAT CRUSADERS.

Source : Chaîne YouTube 情に厚い君

Mais comme vous vous doutez bien que les BEAT CRUSADERS ont existé avant et après l’anime trop largement cité ici, voici une jolie collaboration, avec la chanteuse TAKAHASHI Hitomi. “Wo Ai Ni” offre une alliance entre son rock et électro fort agréable. De plus, le mélange de la voix féminine et masculine rend le tout encore plus harmonieux. Un véritable régal à entendre.

Source : Chaîne YouTube Gintoki chan

La sirène électrique

Vous aimez l’électro ? Heureusement, car voilà “Chinese Jet Set“, bon, nous conservons ce mélange délicat, mais très bon, de son rock et électro. Les paroles, exclusivement anglaises (comme bon nombre des chansons que nous connaissons du groupe) sont simples. Et il est vrai que la guitare répétitive peut faire penser à une sirène, et donc énerver. Mais quel rythme et quelle énergie transmise!

Source : Chaîne YouTube 情に厚い君

Bon, car il était écrit que “Beck : Mongolian Chop Squad” occuperait une grande place dans cette chronique, et que “Hit in the U.S.A.” est un titre excellent, vous en reprendrez bien un peu plus. Cette fois-ci vous pourrez y voir un clip conçu par la fan Liz Rockfiles. Les images sont issues de l’adaptation live, avec des actrices et acteurs, de l’anime. Cela reste un film à petit budget, mais l’histoire y est respectée. Mieux même, le parti-pris de ne pas donner de voix chantée à Koyuki se rapproche énormément du manga de SAKUISHI. Le film est sympathique à voir, mais dure environ 2h30, donc il vaut mieux connaître l’histoire. D’autant plus qu’il n’est disponible qu’en import en DVD (vive la zone 2), en version originale (japonaise) sans sous-titres français ou anglais.

Source : Chaîne YouTube Liz Rockfiles

Un brin d’émotion

Comme indiqué plus haut, nous nous quittons avec la belle et émouvante “Moon on the water” du groupe. En espérant vous avoir donné envie d’en savoir plus sur ce groupe disparu depuis 10 ans déjà.

Source : Chaîne YouTube diesubsdie

Voir aussi

DISCOVERY 24 : Hana – KIKKAWA You

Après avoir squattée les Discovery spéciaux de Noël 2018 ainsi que de la Saint-Valentin 2019, …